Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 671,04
    -201,95 (-0,51 %)
     
  • Nasdaq

    16 801,54
    -31,08 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    38 617,10
    -329,83 (-0,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,0827
    -0,0032 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    19 195,60
    -25,02 (-0,13 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 106,59
    -150,38 (-0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 510,27
    -16,14 (-1,06 %)
     
  • S&P 500

    5 307,01
    -14,40 (-0,27 %)
     

La Zarra interprète "Évidemment" à l’Eurovision avec flamboyance

capture d’écran France 2

Surélevée sur une plateforme en hauteur, la représentante de la France à l’Eurovision a offert au public une prestation digne de ce nom.

Il est loin le temps de l’inquiétude autour de La Zarra. Ce samedi 13 mai, la représentante de la France à l’Eurovision a prouvé une fois de plus qu’elle avait toutes les clés en main pour remporter le concours mythique, à l’occasion d’une interprétation flamboyante de son titre Évidemment.

Et ce, grâce à une mise en scène haute en couleur. Comme lors des répétitions, la chanteuse était habillée d’une longue robe noire, dont on raconte qu’elle aurait nécessité des centaines d’heures de travail en raison des milliers de cristaux qui ont été brodés dessus.

Surélevée sur un podium de 3 mètres de hauteur en référence à la Tour Eiffel, la Zarra a entonné son tube avec classe, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Évidemment, c’est « le premier mot qui m’est venu quand on m’a proposé de faire l’Eurovision », avait expliqué l’artiste en présentant ce titre. Le titre de la chanson sonne comme un vœu de prophétie autoréalisatrice pour la France qui n’a plus gagné l’Eurovision depuis Marie Myriam en 1977.

PUBLICITÉ

L’introduction de la chanson fait penser à Édith Piaf, mais c’est une fausse piste. Car au bout d’une minute surgit l’électro-disco juchée sur une ligne de basse rebondie.

Pour cette 67e édition de l’Eurovision, La Zarra, qui était sixième dans l’ordre de passage, espère emmener la France le plus loin possible avec sa chanson. La France veut s’inspirer du parcours de Barbara Pravi (Voilà) qui était montée sur la deuxième marche du podium en 2021 et ainsi tourner la page du groupe breton Alvan et Ahez, classé avant-dernier en 2022.

À voir également sur Le HuffPost :

Eurovision : « Évidemment », la chanson pour la France de La Zarra dévoilée

À l’Eurovision 2023, où est la France dans le classement des bookmakers ?

VIDÉO - Eurovision 2023 : Stéphane Bern et Laurence Boccolini victimes d'un gros couac au matin de la finale