La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    46 884,66
    +136,06 (+0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Bruno Guillon se confie sur son fils de 12 ans, atteint de dyslexie dans “Les Z’amours”

·1 min de lecture

Depuis maintenant trois ans – et ce jusqu’au 2 juillet 2021, date à laquelle sera diffusée la dernière émission – Bruno Guillon s’immisce chaque jour un peu plus dans l’intimité des couples qu’il reçoit dans Les Z’amours. Les petites habitudes du quotidien, les ex-conjoints ou encore l’adultère… Certaines de ses questions finissent même par provoquer de gros malaises en plateau. Mais de son côté, l’animateur phare France 2 préfère rester discret au sujet de sa vie privée. Il avait pourtant fait une exception pour Femme Actuelle, au cours d’une interview accordée à l’occasion de la Saint-Valentin. D’ailleurs, il nous avait confié qu’il n’aurait jamais osé participer aux Z’amours avec sa femme, Marion ! Mais lundi 19 avril 2021, Bruno Guillon a de nouveau dérogé à sa règle en évoquant sa vie de famille devant les caméras.

C’est en posant la question “à quel cours du soir vous inscrirait votre compagnon ?” à l’une des candidates du jour, Magali, que le successeur de Tex a saisi l’occasion de parler un peu de son fils. Cette dernière répond “un cours d’orthographe”, car elle est dyslexique. Bruno Guillon révèle alors que son garçon de 12 ans, Anatole, est lui aussi atteint de ce trouble du langage – comme 8 à 10 % des enfants scolarisés en France. “Mon fils est touché par ça, il faut vraiment se concentrer. La dyslexie, c’est un peu compliqué…”, confie-t-il ainsi sur le plateau des Z’amours. Et d’ajouter : “C’est bien qu’on en parle de plus en plus, et surtout qu’on sache aujourd’hui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite