La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 172,82
    -261,97 (-0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Yvelines : une déviation tourne au pugilat entre deux communes

·1 min de lecture

Tremblay-sur-Mauldre et Bazoches-sur-Guyonne s’opposent sur la mise en place d’un nouvel itinéraire pour chasser les voitures et les camions.

La situation devient intenable pour les habitants de Tremblay-sur-Mauldre, dans les Yvelines. Selon Le Parisien, la "petite" artère du centre-ville voit passer chaque jour 2.500 véhicules, dans un village qui compte 900 habitants. Coincée entre les D34, D13 et D23, près de la nationale 12, la commune voit passer chaque jour de nombreux camions qui se rendent sur le plateau d’activités de Coignières-Maurepas. Des poids lourds qui restent régulièrement bloqués au carrefour, faute de place pour manœuvrer.

Un trafic qui pèse sur la commune, alors que les trottoirs sont largement abîmés par ces passages et les murs d’enceinte marqués. Pire, depuis plusieurs mois, les scènes d’insultes et de bagarres entre automobilistes se multiplient. "Par deux fois, je suis intervenu pour séparer physiquement des automobilistes, raconte un des riverains. J’ai aussi assisté à des scènes cocasses où des chauffards expliquaient aux gendarmes le Code de la route".

Combat entre voisins

Face à cette situation, la mairie de Tremblay-sur-Mauldre a décidé d’expérimenter un nouvel itinéraire, en concertation avec la commune voisine de Bazoches-sur-Guyonne. Problème : si la situation ravit les Tremblaysiens, elle ne plaît pas du tout à une douzaine de Bazochéens, qui ont constitué un collectif pour protester contre cette déviation. Une pétition a été lancée, et a déjà recueilli 300 signatures. Elle rappelle qu’une étude similaire avait déjà été réalisée en 2002 et que la solution aujourd’hui adoptée avait été jugée non concluante (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser : 

Bientôt un contrôle technique pour les deux-roues, le constructeur le plus puissant au monde… le JT Auto
Europcar décline une offre d'achat de Volkswagen, jugeant le prix trop bas
Une McLaren 620 R et une Porsche 911 volontairement détruites aux Philippines
Deux-roues : le contrôle technique obligatoire d’ici à 2026
Stationnement payant pour les deux-roues, hausse du prix des carburants… le JT Auto

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles