Marchés français ouverture 7 h 55 min
  • Dow Jones

    34 258,32
    +338,48 (+1,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 896,85
    +150,45 (+1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1697
    -0,0033 (-0,28 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    37 285,78
    +2 301,40 (+6,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 089,55
    +49,07 (+4,72 %)
     
  • S&P 500

    4 395,64
    +41,45 (+0,95 %)
     

Yuka de nouveau condamné face à un industriel de la charcuterie

·1 min de lecture

Quatre mois plus tard, nouveau revers pour Yuka. L'application nutritionnelle a été condamnée lundi 13 septembre par le tribunal de commerce d'Aix-en-Provence pour "pratiques commerciales déloyales" et "trompeuses" ainsi que pour "des actes de dénigrement" à l'encontre du fabricant de charcuterie ABC Industrie. Fin mai, le tribunal de commerce de Paris avait rendu une décision similaire au profit de la Fédération des industriels charcutiers traiteurs (FICT), dont fait partie ABC Industrie.

Basée à Peyrolles-en-Provence (Bouches-du-Rhône), l'entreprise, dont une gamme de jambons cuits jouit d'un mauvais classement par Yuka compte tenu notamment de leur teneur en nitrites, accusait l'application de lui avoir "occasionné d'importants préjudices financiers et moraux, outre une atteinte grave à sa réputation", selon le jugement que l'AFP a pu consulter. ABC Industrie reprochait notamment à Yuka de diffuser des informations fausses sur les dangers des nitrites pour la santé des consommateurs.

>> A lire aussi - Yuka condamné pour "pratique déloyale et trompeuse" et "actes de dénigrement au préjudice" des charcuteries

"Cette société vend essentiellement des produits à la coupe, ce sont des produits qu'on ne note pas dans Yuka", a réagi Julie Chapon, la cofondatrice de Yuka, qui a décidé de faire appel. "Nous avons été condamnés pour préjudice moral et réputationnel" mais "le système de notation de Yuka n'a pas été remis en question", ce qui "était leur principale demande", a-t-elle ajouté. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crypto.com : L’astuce du PSG pour signer un sponsor illégal en France
70.000 emplois à pourvoir dans l'industrie en France "mais nous n'arrivons pas à recruter", dénonce Agnès Pannier-Runacher
Evergrande, poids lourd de l’immobilier en Chine, face à des "difficultés sans précédent", faillite en vue ?
Volotea à l’amende pour avoir payé en Espagne des pilotes travaillant à Bordeaux
Uber : la décision des Pays-Bas sur les chauffeurs est un coup dur !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles