La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 143,00
    -58,14 (-0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 272,19
    -43,71 (-1,01 %)
     
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1416
    -0,0044 (-0,39 %)
     
  • Gold future

    1 817,30
    -4,10 (-0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    37 651,50
    -653,04 (-1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 037,76
    +12,03 (+1,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,27
    +2,15 (+2,62 %)
     
  • DAX

    15 883,24
    -148,36 (-0,93 %)
     
  • FTSE 100

    7 542,95
    -20,90 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    28 124,28
    -364,82 (-1,28 %)
     
  • HANG SENG

    24 383,32
    -46,48 (-0,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3680
    -0,0030 (-0,22 %)
     

Ysé vise 80% de matières écoresponsables dans sa lingerie d’ici à 2023

·2 min de lecture

Clara Blocman, diplômée d’HEC, utilise des matières européennes pour les sous-vêtements de sa marque créée en 2011, et dont Etam a rejoint le capital en 2019. Prochain défi: l’écoresponsabilité. Elle est l'invitée du Club entrepreneurs Challenges - Grant Thornton.

Challenges - Comment avez-vous eu l’idée de dépoussiérer la lingerie?

Clara Blocman - J’avais 24 ans et l’offre des grandes enseignes, avec beaucoup de rembourrage et de push-up, ne me correspondait pas. J’avais envie de revenir à quelque chose de féminin et sensuel, mais beaucoup plus simple et sans artifices. De là est née l’idée d’une marque qui sublime le corps tel qu’il est, initialement consacrée aux petites poitrines, puis élargie aux bonnets C, D et E.

Quel est votre positionnement?

C’est le haut du milieu de gamme. Nos soutiens-gorge sont vendus entre 40 et 60 euros. Nous sommes devenus une marque du vestiaire de l’intime qui vend aussi des maillots de bain, du homewear et des pyjamas. Nous avons trois stylistes en interne. La fabrication, elle, se fait au Maroc et en Tunisie pour la lingerie et le bain, et au Portugal et en Bulgarie pour la partie homewear.

La question du s’est-elle posée?

Oui, au démarrage. Mais le soutien-gorge nous coûtait entre 25 et 30 euros et je voulais des prix accessibles. En revanche, nos matières sont toutes européennes, comme la dentelle de Calais, sauf pour les articles à petit prix pour lesquels le tissu, fabriqué à partir de fibres recyclées, vient de Turquie.

N’êtes-vous pas trop bousculée par l’essor de l’occasion et la location?

Nous envisageons d’ouvrir un lieu à Paris, au printemps, pour réparer les produits, les donner ou les revendre. Nous voulons aussi porter à 80% la part de matières écoresponsables dans nos gammes de lingerie d’ici à 2023, et à 100% pour le bain. Ysé est l’une des premières marques 100% digitales (Digital Native Vertical Brands).

Pourquoi avoir ouvert une boutique en 2015?

Pour échanger avec les clientes, les conseiller, leur permettre d’essayer. Aujourd’hui, nous en avons trois à Paris, sans oublier le Bon Marché, et trois à Lyon, Bordeaux et Aix-en-Provence. En 2022, j’aimerais en ouvrir deux autres. Je ne souhaite pas qu’Ysé soit juste une marque parisienne. Les magasins génèrent environ 40% d[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles