La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 515,75
    +105,17 (+1,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 808,86
    +68,55 (+1,83 %)
     
  • Dow Jones

    33 212,96
    +575,77 (+1,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 850,60
    +3,00 (+0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    26 918,92
    +74,18 (+0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    625,79
    -3,71 (-0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    115,07
    +0,98 (+0,86 %)
     
  • DAX

    14 462,19
    +230,90 (+1,62 %)
     
  • FTSE 100

    7 585,46
    +20,54 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    12 131,13
    +390,48 (+3,33 %)
     
  • S&P 500

    4 158,24
    +100,40 (+2,47 %)
     
  • Nikkei 225

    26 781,68
    +176,84 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    20 697,36
    +581,16 (+2,89 %)
     
  • GBP/USD

    1,2631
    +0,0025 (+0,20 %)
     

YouTube Originals : Google enterre encore un de ses services

·1 min de lecture

Lancé en 2016, YouTube Originals devait permettre aux créateurs de distribuer du contenu de meilleure qualité aux abonnés YouTube Premium. Après plusieurs années de délaissement, Google s’apprête à le laisser mourir.

Avec YouTube Originals, Google espérait s’immiscer dans la production de films et de séries originaux. Inclus dans l’abonnement YouTube Premium (autrefois YouTube Red), le service devait initialement donner accès à des fictions, à des documentaires ou à des contenus exclusifs provenant des créateurs les plus célèbres. Google avait signé des partenariats avec des personnalités en vogue sur le service afin de produire du contenu plus en phase avec ce que l’on trouve sur les plates-formes concurrentes (Netflix, Prime Video, etc.).

Ambitieux au départ, Google a ensuite fait du Google. Certaines commandes ont été annulées, les contenus Originals sont devenus gratuits (on peut les regarder sans abonnement, avec de la publicité)… Progressivement, YouTube Originals s’est éloigné de sa proposition initiale, jusqu’à ce que le 18 janvier 2022 arrive : sur Twitter, le patron de YouTube a annoncé une réduction drastique des ambitions de son entreprise.

Des contenus originaux très limités

Dans un communiqué assez étrange, Robert Kyncl semble d’abord se féliciter du succès de YouTube Originals. Il y fait notamment l’éloge d’un service aux « milliards de vues »,

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles