La bourse ferme dans 4 h 10 min
  • CAC 40

    7 017,47
    +151,69 (+2,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 235,06
    +97,95 (+2,37 %)
     
  • Dow Jones

    35 227,03
    +646,95 (+1,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,1259
    -0,0028 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 784,60
    +5,10 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    45 607,56
    +2 249,97 (+5,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 325,43
    +65,28 (+5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,73
    +2,24 (+3,22 %)
     
  • DAX

    15 686,70
    +305,91 (+1,99 %)
     
  • FTSE 100

    7 310,41
    +78,13 (+1,08 %)
     
  • Nasdaq

    15 225,15
    +139,68 (+0,93 %)
     
  • S&P 500

    4 591,67
    +53,24 (+1,17 %)
     
  • Nikkei 225

    28 455,60
    +528,23 (+1,89 %)
     
  • HANG SENG

    23 983,66
    +634,28 (+2,72 %)
     
  • GBP/USD

    1,3246
    -0,0014 (-0,11 %)
     

Quand Yannick Jadot trouvait les chasseurs vraiment sympas

·2 min de lecture

LES INDISCRETIONS DU WEEK-END - En 2016, le leader d'EELV considérait la chasse comme "un vecteur de lien social intergénérationnel"… Parmi les autres indiscrets de la semaine, les doutes de Robert Ménard ou encore Hollande qui oublie Royal et Jospin.

Quand Yannick Jadot trouvait les chasseurs vraiment sympas

Pour avoir trompeté qu’il fallait "interdire la chasse le dimanche et les week-ends afin de rendre les forêts aux promeneurs", et parce que "ce loisir peut tuer", s’est fait mitrailler par les chasseurs, qui lui reprochent notamment de vouloir "réserver la chasse aux privilégiés". Le candidat écologiste à la présidentielle est aussi menacé d’être fauché par son propre camp pour ses déclarations passées. C’était avant la présidentielle de 2017, à une époque où le leader d’EELV voulait peaufiner sa stature de rassembleur des défenseurs de la nature. Il livrait alors , où il commençait par évoquer son enfance, "jusqu’à 17 ans dans un petit village de l’Aisne: les paysans chez qui j’allais chercher le lait étaient évidemment chasseurs, souvent la seule distraction du dimanche. Mon grand-père également". Et d’évoquer cette "chasse de convivialité, qui améliorait le quotidien alimentaire. C’était un ancrage territorial traditionnel, un vecteur de lien social intergénérationnel dans nos campagnes!" Et encore: "Je connais des chasseurs qui sont très responsables vis-à-vis de la faune, qui se préoccupent des milieux naturels." Et de conclure, définitif: "La question d’être anti ou pro-chasse me semble dépassée." C’était en décembre 2016.

Robert Ménard doute de pouvoir réconcilier Le Pen et Zemmour

Selon le maire de Béziers , Marine Le Pen et Éric Zemmour sont lancés "l’un contre l’autre dans une logique folle" qui risque d’aboutir "au désastre de l’exclusion des deux du second tour de la présidentielle". Le casque bleu de la droite extrême s’est assigné comme mission de les mettre 100% d’accord d’ici février prochain, "sachant qu’ils le sont à 80%". Vraiment? Sur l’économie, concède Ménard, "Éric est libéral et Marine plus étatiste", et puis "l’un parle à la France, l’autre aux Français". En attendant, Zemmour cogne: "Elle ne pourra jamais être élue et je la plains. Elle a enfermé ses électeurs dans un ghetto. C’est[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles