Marchés français ouverture 6 h 54 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 329,26
    -189,92 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,2076
    -0,0009 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +76,96 (+0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    29 795,07
    +47,66 (+0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,33
    -33,82 (-4,60 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Yémen: Les USA pourraient classer les Houthis comme "terroristes"

·2 min de lecture
YÉMEN: LES USA POURRAIENT CLASSER LES HOUTHIS COMME "TERRORISTES"

DUBAI (Reuters) - Le ministre des Affaires étrangères d'Oman a déclaré samedi que le haut diplomate américain pour le Moyen-Orient avait discuté avec son pays de la possibilité que Washington désigne le mouvement rebelle yéménite Houthi comme un groupe terroriste.

"Oui, cela a été évoqué", a déclaré Sayyed Badr Al Busaidi lors d'un sommet à Bahreïn, après avoir été prié de dire si le placement potentiel des Houthis sur la liste noire avait été abordé par David Schenker lors d'une récente visite à Mascate, capitale d'Oman.

"Je ne pense pas qu'il existe une solution basée sur la classification ou le blocage d'un acteur clé dans ce conflit et sur le fait de ne pas l'amener à la table des négociations", a ajouté le ministre omanais.

Deux sources proches du dossier ont déclaré à Reuters le mois dernier que l'administration Trump avait menacé de mettre sur liste noire le mouvement Houthi, qui lutte contre une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite au Yémen depuis 2015.

Les Nations Unies tentent de relancer les pourparlers de paix, bloqués depuis la fin de 2018, pour mettre fin à un conflit qui s'est enlisé depuis des années, les Houthis contrôlant toujours la capitale Sanaa et la plupart des grands centres urbains du Yémen.

"Est-ce que cette décision va résoudre le conflit yéménite étant donné que ce groupe est un acteur clé (...) ou vaut-il mieux soutenir ce que l'envoyé des Nations Unies tente de faire en invitant tout le monde, y compris ce groupe, à la table ?", s'est interrogé Al Busaidi.

Le conflit au Yémen est largement considéré dans la région comme une guerre par procuration entre l'Arabie saoudite et l'Iran.

Les Houthis, qui ont évincé du pouvoir le gouvernement soutenu par l'Arabie saoudite fin 2014, nient être dirigés par Téhéran et affirment combattre un système corrompu.

Des organisations humanitaires estiment que, si Washington désignait les Houthis comme une organisation terroriste, cela pourrait empêcher une aide vitale d'atteindre le Yémen, où plus de 80% de la population a besoin d'assistance.

(Ghaida Ghantous, version française Benjamin Mallet)