Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 218,95
    +384,09 (+0,99 %)
     
  • Nasdaq

    17 730,93
    -131,30 (-0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    38 633,02
    +62,26 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0716
    -0,0032 (-0,30 %)
     
  • HANG SENG

    18 335,32
    -95,07 (-0,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 757,00
    +56,01 (+0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 360,81
    -21,85 (-1,58 %)
     
  • S&P 500

    5 479,63
    -7,40 (-0,13 %)
     

XV de France: "Le racisme n'a pas sa place dans notre équipe", Galthié réagit à la polémique Chalureau

XV de France: "Le racisme n'a pas sa place dans notre équipe", Galthié réagit à la polémique Chalureau

À moins d'une semaine de son entrée en lice à la Coupe du monde de rugby face à la Nouvelle-Zélande, vendredi 8 septembre (21h15), nul doute que c'est une polémique médiatique dont se serait bien passé Fabien Galthié. En conférence de presse ce dimanche, le sélectionneur du XV de France s'est exprimé sur la sélection du deuxième ligne Bastien Chalureau pour la compétition, en lieu et place de Paul Willemse.

Pour rappel, dans La Matinale Week-End sur RMC ce dimanche, le député LFI, Thomas Portes, avait expliqué son indignation de voir le joueur de 31 ans appelé pour disputer le Mondial malgré sa condamnation en 2020 pour des "faits de violence avec la circonstance que ces derniers ont été commis en raison de la race ou de l’ethnie de la victime". Dans la journée, le président de la Fédération française de rugby (FFR), Florian Grill, avait rappelé que Chalureau avait fait appel de sa condamnation en première instance, en niant les propos racistes. "Chacun doit laisser la justice faire sereinement son travail", avait quant à elle rappelé la ministre des sports, Amélie Oudéa-Castéra.

Les Bleus "pas affectés" selon Dupont

"Ce que j'ai envie de dire aux politiques? Tout ce qu'on a dit depuis quatre ans, qu'on porte cette mission avec coeur et engagement", a défendu Galthié avant de poursuivre. "On veut fédérer et partager avec tous les Français. Depuis quatre ans, le racisme n'a pas sa place dans notre équipe, il n'a pas sa place dans le rugby. L'intégrité est une valeur fondamentale de notre équipe et de notre sport. Bastien nous a informés de cette affaire, il nie fermement et formellement les faits. Une procédure est en cours (...) Cela fait maintenant un an qu'il vient régulièrement avec nous. Avant de sélectionner un joueur on essaye de mieux le connaître, de le rencontrer, de partager avec lui notre façon de vivre et de jouer au rugby."

PUBLICITÉ

À ses côtés en conférence de presse, Antoine Dupont a expliqué que les Bleus "n'avaient pas été affectés" par cette affaire. "Comme l'a dit Fabien on était déjà au courant de cette affaire qui est toujours, je crois, en instruction. Avec Bastien, ça se passe très bien. Depuis qu'il est arrivé avec nous il a toujours eu une attitude exemplaire. Que ce soit sur le terrain ou en dehors. Et pour nous c'est ça le principal aujourd'hui. Le plus important c'est le terrain, la performance, et Bastien remplit son rôle."

Article original publié sur RMC Sport