Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 177,07
    +176,17 (+0,44 %)
     
  • Nasdaq

    18 442,43
    +43,99 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0898
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 015,94
    -277,44 (-1,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 131,99
    +3 042,15 (+5,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 317,96
    +49,01 (+3,86 %)
     
  • S&P 500

    5 628,75
    +13,40 (+0,24 %)
     

XV de France: la prime pour les Bleus en cas de sacre à la Coupe du monde de rugby

XV de France: la prime pour les Bleus en cas de sacre à la Coupe du monde de rugby

Les joueurs du XV de France n’ont pas seulement sué à grosses gouttes pendant leur préparation à la Coupe du monde de rugby cet été. Ils ont aussi négocié. Dans une interview à L’Equipe, Florian Grill, président de la Fédération française de rugby (FFR), a expliqué avoir tardivement mené des discussions avec les joueurs de l’équipe de France autour des primes pour la Coupe du monde.

200.000 euros en cas de sacre

Selon le journal, chaque membre de l’équipe touchera 200.000 euros en cas de sacre. Un montant non confirmé par le dirigeant qui allume l’ancienne présidence de l’instance, dont Serge Simon, ex-vice-président de la FFR.

"Quand je dîne avec Fabien Galthié (sélectionneur, ndlr) la première fois, je lui demande s'il était invité dans ces réunions au sujet des primes, poursuit-il. Réponse: non. Raphaël Ibañez (manager) non plus. Simon passait en direct avec les joueurs. Avec Jean-Marc Lhermet (vice-président en charge des équipes de France), on a demandé si Fabien souhaitait être impliqué. Il le souhaitait, donc on a fait une réunion avec Fabien, Raphaël, Mathieu Brauge (team manager) et les représentants des joueurs (Dupont, Fickou, Marchand, Ollivon, Alldritt)."

PUBLICITÉ

>> Suivez toutes les infos sur la Coupe du monde de rugby EN DIRECT

Florian Grill, élu à la tête de la FFR en juin dernier quatre mois après la démission de Bernard Laporte (poussé vers la sortie après sa condamnation à deux ans de prison), explique avoir discuté du sujet pendant le stage des Bleus à Monaco, début juillet.

"On leur a dit qu'on était désolé de venir parler de ça à deux mois de la Coupe du monde", s'excuse-t-il.

"On leur a dit que les comptes de la Fédé étaient affreux, ajoute le patron de la Fédé. Que ce qu'on pouvait faire, c'est leur donner l'équivalent de cent pour cent des primes partenaires versées à la FFR si on est champion ou vice-champion. Si on donnait plus, on bouffait sur le rugby amateur. Ils ont été nickel. Et Fabien a été aidant." Le dirigeant a accordé une autre faveur aux joueurs: six invitations et dix places payantes chacun par match.

Article original publié sur RMC Sport