Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 716,72
    -702,39 (-1,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 423,22
    +5,34 (+0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

XV de France: Danty, l’irremplaçable à remplacer

XV de France: Danty, l’irremplaçable à remplacer

Souvenez-vous que dans cette période de préparation, Jonathan Danty était attendu au tournant face aux Fidji, après une prestation en demi-teinte face à l’Ecosse, à Saint -Etienne. Ce qu’il avait lui-même avoué, alors invité sur RMC. Le staff attendait plus de lui… et il n’a pas été déçu. Dix-sept plaquages, meilleur total de la partie (avec Mauvaka), sept ballons portés et trois turnovers en sa faveur, on avait retrouvé la cheville ouvrière du quinze de France. Le Danty "indispensable" qui avait confirmé le week-end dernier en étant même "homme du match" face à l’Australie au Stade de France.

Là encore, 82 mètres parcourus, troisième meilleur total derrière Penaud (125) et Jalibert (106) et cette impression de dominance au milieu du terrain. Tout ça pour dire que le massif centre (1m81, 110kg) au sourire permanent, va grandement manquer à l’équipe de France pour le match d’ouverture, lui qui est blessé aux ischio-jambiers et sera absent deux à trois semaines. Et avec les forfaits de Cyril Baille et Romain Ntamack, c’est une troisième titulaire indiscutable qui fera défaut. On ne remplace pas Danty (30 ans, 22 sélections) comme ça. D’ailleurs, aucun autre membre du groupe ne présente le même profil que lui.

Moefana, la solution lors du dernier Tournoi

Perforateur, gratteur, plaqueur, il est, après le forfait de Romain Ntamack et en compagnie de Gaël Fickou, la caution solidité des Bleus dans ce milieu de terrain déjà modifié par l’arrivée de Matthieu Jalibert, qui s’est par ailleurs brillamment imposé dimanche dernier. Mais là, ce sont deux des trois pièces de l’ensemble qui sont remplacées. En perdant Jonathan Danty pour ce match, le quinze de France est privé d’une menace permanente envers son adversaire, que ce soit avec ou sans ballon. Maintenant, par qui le remplacer.

PUBLICITÉ

Il y aura match entre Yoram Moefana et Arthur Vincent. Le premier a pour lui le vécu commun cher au sélectionneur Fabien Galthié. Danty blessé au genou l’hiver dernier, c’est le Bordelais qui a assuré l’intérim en tant que premier centre durant le Tournoi des VI Nations, en Italie, en Irlande et face à l’Ecosse, avant de retrouver le banc en Angleterre puis contre le Pays de Galles, lorsque le Rochelais est revenu. Moefana (23 ans, 17 sélections, 2 essais) était aussi titulaire à ce poste à Edimbourg (en compagnie de Gailleton) début août, au sein d’une équipe remaniée. De par son punch, sa solidité, il semble être le remplaçant naturel.

Arthur Vincent, valeur sûre

Mais ce remplacement s’est aussi fait au moment où le Montpelliérain Arthur Vincent était éloigné des terrains pour soigner son genou. Joueur complet, soldat exemplaire, Vincent (23 ans, 16 sélections, 1 essai) a toujours été une valeur sûre et a toujours bénéficié des faveurs du staff des Bleus, qui lui a même envoyé le préparateur physique Nicolas Jeanjean à Montpellier pour le faire travailler individuellement au printemps dernier. Et souvenons-nous qu’au début du mandat de Fabien Galthié, Arthur Vincent a été plusieurs fois titularisé au centre. Trois fois avec Vakatawa, deux fois avec Danty et trois fois associé à Gaël Fickou (au coup d’envoi des matchs en Italie en 2020 et Italie et Irlande en 2021). Si personne ne peut remplacer Danty dans son style, les entraîneurs pourront toutefois s’appuyer sur des joueurs qui connaissent parfaitement le projet.

Article original publié sur RMC Sport