La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 731,87
    -346,89 (-1,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

XTurismo, une moto volante digne de Star Wars

Qui n’aurait pas envie de chevaucher une motojet semblable à celles que l’on voit dans Star Wars ? De l’étonnante Lazareth LMV 496 en passant par l’Hoversurf testé par la police de Dubaï et le Speeder de JetPack Aviation, les projets de motos volantes tentent de rapprocher la réalité de la fiction. Mais force est de constater que nous sommes encore bien loin du compte. Enfin, peut-être pas tant que cela…

Profitant du mythique salon automobile de Detroit aux Etats-Unis, l’entreprise Aerwins a fait une démonstration, de sa XTurismo, une moto volante visiblement très aboutie qui peut naviguer pendant 40 minutes et atteindre les 100 km/h. L’engin est muni de six rotors carénés dont deux de très grande taille sont installés en position centrale sous le châssis.

Moteur Kawasaki hybride

Le constructeur a opté pour une moteur Kawasaki hybride essence-électrique dont il ne dévoile pas les performances. Avec 3,7 mètres de long pour 2,4 mètres de large et 300 kg, la XTurismo est assez imposante.

La XTurismo est d’ores et déjà commercialisée au Japon pour la bagatelle de 778 000 euros. Aerwins promet de lancer un modèle 100% électrique aux alentours des 50 000 dollars sur le marché américain dès l’année prochaine. Au Japon, cette moto volante n’est pas considérée comme un avion et ne nécessite donc pas de licence. Aerwins espère bénéficier d’une législation aussi accommodante aux Etats-Unis. A suivre…

> Lire la suite sur Futura