La bourse ferme dans 3 h 30 min
  • CAC 40

    6 200,59
    +35,48 (+0,58 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 967,36
    +26,90 (+0,68 %)
     
  • Dow Jones

    33 821,30
    -256,33 (-0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,2012
    -0,0029 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 784,20
    +5,80 (+0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    45 509,65
    -1 446,56 (-3,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 246,54
    +12,12 (+0,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,65
    -1,02 (-1,63 %)
     
  • DAX

    15 153,16
    +23,65 (+0,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 889,11
    +29,24 (+0,43 %)
     
  • Nasdaq

    13 786,27
    -128,50 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 134,94
    -28,32 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3923
    -0,0014 (-0,10 %)
     

Xiaomi lancerait une voiture électrique dès 2023

Marc Zaffagni, Journaliste
·1 min de lecture

Après les trottinettes et les scooters, la voiture électrique ? D’après les informations de l’agence Reuters, Xiaomi s’apprêterait à faire le grand saut en se lançant dans la production de véhicules électriques. Pour ce faire, le N°3 mondial du marché des smartphones s’allierait à Great Wall Motors, un constructeur automobile chinois né en 1976 spécialisé dans les pickups et les SUV.

Xiaomi commercialiserait ses voitures électriques sous sa marque, en visant un marché de masse comme il le fait avec ses autres familles de produits. Reuters indique que l’officialisation du projet devrait intervenir la semaine prochaine et que le premier modèle serait commercialisé courant 2023. Ces voitures électriques pourront se connecter à d’autres produits Xiaomi, vraisemblablement ses smartphones.

Xiaomi ne serait pas le premier géant chinois issu du monde de la high-tech à lorgner sur le marché des véhicules électriques. En octobre dernier Foxconn, le principal sous-traitant d’Apple et de grandes marques de la Silicon Valley, a dévoilé sa plateforme MIH, un ensemble châssis et groupe motopropulseur qui servira de base aux constructeurs automobiles pour concevoir des modèles de voitures électriques allant de la berline au SUV.

En début d’année, c’est le géant de l'Internet Baidu qui a annoncé qu'il s'alliait au groupe automobile Geely pour produire en Chine des voitures électriques sans chauffeur.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura