Marchés français ouverture 3 h 47 min
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 261,51
    +45,99 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1643
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    26 079,65
    +292,44 (+1,13 %)
     
  • BTC-EUR

    54 945,38
    +1 028,88 (+1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 481,69
    +18,33 (+1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     

Comment Xi Jinping veut contrôler la jeunesse

·2 min de lecture

De la musique aux jeux en ligne, en passant par la téléréalité et les cours particuliers, la Chine tente de reprendre en mains sa jeunesse et d'imposer des valeurs viriles, par opposition à une décadence morale qui viendrait de l'étranger.

et . Des mesures prises au nom de la santé publique (lutter contre la fatigue de l'écran et la myopie) mais aussi de l'égalité (éviter que les parents les plus riches fassent de leurs enfants des bêtes à concours).

Mais elles visent aussi à former une jeunesse plus en phase avec les traditionnelles valeurs socialistes et nationalistes défendues par le président Xi Jinping depuis son arrivée au pouvoir il y a neuf ans. "Il s'agit d'une politique délibérée destinée à renforcer le contrôle idéologique de la population", observe Cara Willis, spécialiste des médias à l'Université A&M du Texas. Il est par exemple désormais illégal de rémunérer un professeur d'anglais enseignant la langue de Joe Biden en ligne depuis les Etats-Unis. Une fenêtre sur le monde extérieur est désormais fermée.

Dans le viseur également, les contenus "vulgaires" diffusés sur le petit écran et les réseaux sociaux, appelés à privilégier plutôt les valeurs "patriotiques". Fini les émissions de téléréalité inspirées par la pop culture japonaise ou sud-coréenne, certains télécrochets... et surtout les stars de la chanson à l'allure par trop efféminée.

Le modèle viril du "loup combattant" contre les stars efféminées

Alors que la tension monte avec l'Occident, ce héros de films musclés qui a fait un malheur dans les salles obscures.

Certains médias ont trouvé un coupable: l'influence étrangère. Le quotidien nationaliste Global Times voit ainsi dans le manque de virilité supposé des stars est-asiatiques un complot de la CIA datant de l'après-guerre, destiné à infiltrer le secteur du divertissement au Japon pour y promouvoir des artistes "efféminés" et ainsi affaiblir l'image des hommes japonais. Un modèle qui se serait ensuite diffusé en Corée du Sud et en Chine, selon le journal.

Altman Peng, spécialiste de la représentation sexuelle dans les médias à l'Université de Newcastle (Angleterre), décèle au sein du pouvoir chinois "une peur pour la prospérité future du pays liée à la qualité des jeunes génér[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles