La bourse ferme dans 6 h 46 min
  • CAC 40

    6 243,11
    -109,83 (-1,73 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 620,14
    -70,60 (-1,91 %)
     
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0498
    +0,0032 (+0,30 %)
     
  • Gold future

    1 812,60
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    27 737,77
    -868,01 (-3,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    648,22
    -22,46 (-3,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,12
    -0,47 (-0,43 %)
     
  • DAX

    13 755,81
    -251,95 (-1,80 %)
     
  • FTSE 100

    7 280,92
    -157,17 (-2,11 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 402,84
    -508,36 (-1,89 %)
     
  • HANG SENG

    20 120,68
    -523,60 (-2,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2397
    +0,0055 (+0,44 %)
     

Xebec annonce ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2022

(Tous les montants sont en dollars canadiens, à moins d’indication contraire)

MONTRÉAL, May 12, 2022--(BUSINESS WIRE)--Xebec Adsorption Inc. (TSX : XBC) Xebec » ou la « Société »), fournisseur mondial de technologies durables faisant appel au gaz, a annoncé aujourd’hui ses résultats du premier trimestre de 2022, dont voici les faits saillants :

Faits saillants du premier trimestre de 2022

  • Revenus de 41,2 M$, comparativement à 20,6 M$.

  • Marge brute de 4,6 M$ (11 %), comparativement à 4,2 M$ (20 %).

  • BAIIA ajusté de (9,0) M$, comparativement à (4,9) M$.

  • BAIIA ajusté compte non tenu des anciennes activités liées aux BGX de (6,4) M$, comparativement à (1,7) M$.

  • Perte nette de 18,4 M$, ou 0,12 $ par action, comparativement à une perte nette de 10,1 M$, ou (0,07) $ par action.

  • Carnet de commandes de 260,5M$ au 11 mai 2022, comparativement à 88,5 MS au 12 mai 2021.

  • Fonds de roulement de 66,6 M$ au 31 mars 2022, pour un ratio courant de 1,83:1, comparativement à un fonds de roulement de 82,1 M$ et un ratio courant de 1,96:1 au 31 décembre 2021.

  • Présentation, le 29 mars 2022, d’un plan stratégique triennal visant à stimuler la croissance de Xebec dans le domaine des gaz durables, avec pour objectif des revenus d’environ 300 à 350 millions de dollars et une marge du BAIIA ajusté d’environ 8 % à 10 % pour l’exercice se terminant le 31 décembre 2024.

  • Exécution du cadre lié au Centre d’excellence conformément au plan stratégique visant à assurer une croissance durable de la Société en réduisant son profil de coûts global afin d’atteindre ses objectifs de BAIIA ajusté à long terme.

  • Au 31 mars 2022, la Société disposait de 34,7 M$ en trésorerie et trésorerie réservée, comparativement à 51,1 M$ au 31 décembre 2021.

Faits saillants financiers :

T1 2022

T1 2021

(en millions
de dollars)

(non audité)

(non audité)

% de
variation

Revenus

41,2

20,6

100

%

Marge brute

4,6

4,2

10

%

Marge brute %

11

%

20

%

BAIIA ajusté (1)

(9,0

)

(4,9

)

Montant ajusté du BAIIA compte
non tenu des anciennes activités
liées au BGX (2)

(6,4

)

(1,7

)

Bénéfice net (perte nette)

(18,4

)

(10,1

)

Bénéfice net (perte nette) par
action — de base ($/action)

(0,12

)

(0,07

)

Nombre moyen pondéré d’actions

154 717 934

152 398 367

En date du :

31 mars
2022

31 décembre
2021

Total de l’actif

464,1

496,6

Total du passif

174,3

181,8

Capitaux propres

289,8

314,8

En date du :

11 mai

2022

12 mai
2021

Carnet de commandes

260,5

88,5

  1. Le BAIIA ajusté est une mesure non conforme aux IFRS. Le BAIIA ajusté correspond au BAIIA, ajusté pour tenir compte des charges de rémunération fondée sur des actions, de la dépréciation des stocks, du profit/de la perte de change sur l’obligation découlant de la participation ne donnant pas le contrôle dans une filiale, de la perte (du profit) de change, de la désactualisation de la dette, de la dépréciation d’immobilisations corporelles, de la réévaluation de nos participations, des coûts de transaction liés aux fusions et acquisitions et des paiements finaux en lien avec le départ antérieur d’employés et des frais juridiques.

  2. Ne tient pas compte de l’incidence des anciennes activités liées au BGX qui représentent des contrats personnalisés de production de GNR.

Résultats financiers

  • Le chiffre d’affaires a augmenté de 20,6 M$ pour atteindre 41,2 M$ pour le trimestre clos le 31 mars 2022, comparativement à 20,6 M$ pour le même trimestre de l’exercice précédent. L’augmentation s’explique principalement par l’intégration de sociétés nouvellement acquises, par la livraison de plusieurs appareils Biostream de deuxième génération et par les initiatives de croissance interne. Cette augmentation a été partiellement contrebalancée par la baisse des revenus de notre coentreprise de Shanghai, qui a été entièrement consolidée au cours de l’exercice précédent.

  • La marge brute a atteint 4,6 M$ pour le trimestre clos le 31 mars 2022, comparativement à 4,2M$ au même trimestre de l’exercice précédent. La diminution de la marge brute exprimée en pourcentage, qui est passée de 20 % à 11 %, est attribuable aux provisions pour pertes constituées pour les anciens contrats de GNR actuellement en phase de démarrage et de mise en service, aux contrats d’hydrogène à marge plus faible et à l’augmentation des coûts liés aux matériaux et à la chaîne d'approvisionnement.

  • Les frais de vente et charges administratives pour le trimestre clos le 31 mars 2022 se sont chiffrés à 16,2 M$, en hausse de 5,5 M$ comparativement à 10,7 M$ pour le même trimestre en 2021. 2,2M$ de cette hausse est attribuable à l’amortissement des immobilisations incorporelles auquel s’ajoute les frais de vente et charges administratives liés aux sociétés nouvellement acquises.

  • Les dépenses de recherche et développement (R & D) de 0,7 M$ pour le trimestre clos le 31 mars 2022 sont liés au développement par la Société de la deuxième génération du produit Biostream et de nouvelles technologies de production d’hydrogène.

  • Les autres (profits) et pertes se sont chiffrés à 3,7 M$ pour le trimestre clos le 31 mars 2022 comparativement à 1,7 M$ pour le même trimestre de l’exercice 2021. Cette hausse est principalement attribuable à la perte nette sur les écarts de changeainsi qu’à un règlement juridique et aux coûts connexes, partiellement contrebalancés par une diminution des coûts d’intégration et d’acquisition.

  • Une perte d’exploitation de 16,7 M$ a été inscrite pour le trimestre closle 31 mars 2022, comparativement à une perte d’exploitation de 8,8 M$ pour le même trimestre en 2021. L’augmentation de la perte d’exploitation s’explique principalement par la diminution de la marge brute et par l’augmentation des frais de vente et charges administratives attribuable à l’incidence des acquisitions et aux coûts liés à un règlement juridique et aux coûts connexes.

  • Une perte nette de 18,4 M$, ou (0,12) $ par action, a été inscrite pour le trimestre clos le 31 mars 2022 comparativement à une perte de 10,1 M$, ou (0,07) $ par action, pour le même trimestre de l’exercice précédent.

  • Le BAIIA ajusté a diminué pour s’établir à (9,0) M$ pour le trimestre clos le 31 mars 2022, comparativement à (4,9) M$ pour le même trimestre de l’exercice précédent.

  • La perte au titre du BAIIA ajusté compte non tenu des anciennes activités liées aux BGX a augmenté pour s’établir à 6,4 millions de dollars pour le trimestre clos le 31 mars 2022, en comparaison de 1,7 million de dollars pour la période correspondante de l’exercice précédent.

Citation du chef de la direction :

« Nous avons connu un excellent début d’exercice grâce à notre plan de croissance ambitieux en doublant nos produits d’exploitation et presque tripler notre carnet de commandes d’un exercice à l’autre. Ce carnet de commandes nous place en bonne position pour réaliser notre plan stratégique triennal, qui vise à faire de Xebec une référence incontestée du marché mondial des gaz durables. Nos perspectives demeurent prometteuses et nous sommes en bonne voie d’atteindre nos objectifs globaux, mais nous ne devons pas perdre de vue les répercussions du coût des matériaux, des ruptures d’approvisionnement, des difficultés logistiques ainsi que le démarrage des dernières unités de notre ancienne activité liée aux BGX. À court terme, Xebec se fait une priorité de pallier ces enjeux tout en tirant parti des synergies offertes par ses acquisitions et en mettant en œuvre son projet de Centre d’excellence pour une croissance durable. Au moment où je m’apprête à boucler mon premier trimestre complet à la tête de l’entreprise, je suis enchanté de voir que l’équipe, les technologies et les grandes tendances favorisent la forte croissance de Xebec », a déclaré Jim Vounassis, président du conseil, président et chef de la direction de Xebec Adsorption Inc. »

Mise en œuvre du cadre lié au Centre d’excellence pour une croissance durable

  • Initiative lancée par le nouveau président et chef de la direction, Jim Vounassis, tel que présenté lors de la journée des investisseurs, pour assurer une croissance durable de la Société en réduisant l’ensemble de ses coûts conformément au plan stratégique récemment présenté.

  • Place la Société sur la bonne voie pour générer des flux de trésorerie liés à l’exploitation positifs et atteindre son objectif triennal d’une marge du BAIIA ajusté de 8 % à 10 % pour l’exercice clos le 31 décembre 2024.

  • Le cadre lié au Centre d’excellence repose sur trois éléments principaux : la distinction entre les activités essentielles et les activités non essentielles; 2) la rationalisation de la production; et 3) les synergies en matière de main-d’œuvre et de chaîne d’approvisionnement.

  • Fin prévue des coûts continus des anciennes activités liées au BGX qui ont eu un impact négatif de 2,6 millions de dollars sur le BAIIA ajusté au premier trimestre 2022.

  • L’exécution du plan au cours des 12 prochains mois devrait entraîner une amélioration globale de 2 % à 4 % de la marge du BAIIA ajusté.

Perspectives actuelles du marché

Devant la forte croissance des revenus, du carnet de commandes et des devis, Xebec continue d’entrevoir les perspectives du marché avec optimisme tout en poursuivant la mise en œuvre de son plan triennal. Le coût des matériaux, les ruptures d’approvisionnement et les enjeux logistiques sont devenus des obstacles sans précédent au T1 2022 et la Société s’efforce de pallier ces difficultés tout en implantant d’autres mesures de réduction des coûts sous l’égide de son cadre lié au Centre d’excellence. Ce cadre permet à la Société de dégager, comme prévu, des synergies des acquisitions conclues au cours des 24 derniers mois et de tabler sur les récentes embauches de hauts dirigeants réalisées dans les secteurs de la fabrication mondiale et de l’approvisionnement stratégique. Dans ce contexte, la Société s’attend à ce que ses produits d’exploitation continuent de croître et à voir sa structure de coûts à mesure que le cadre est exécuté.

Systèmes – Techonologies propres

Gaz naturel renouvelable – GNR

Xebec poursuit la mise en œuvre de sa stratégie visant à se concentrer sur les produits normalisés et conteneurisés. Sur son marché cible (le secteur agricole nord-américain), la Société continue d’observer un nombre de devis solide pour une solution intégrale. En avril 2022, le nombre de devis en cours pour le premier trimestre 2022 représentait environ le double de celui enregistré à la période correspondante de l’exercice précédent. Xebec vise à convertir un certain nombre de ces devis en commandes et s’attend à ce que ces démarches contribuent grandement à combler la capacité excédentaire de son usine de Denver, au Colorado, dont elle a récemment fait l’acquisition.

La production de la deuxième génération d’appareils Biostream se poursuit actuellement dans deux des installations de production nord-américaines de Xebec (celles de Blainville et de Xebec Systems USA). Au T1 2022, des revenus ont été constatés pour des unités Biostream de deuxième génération destinées à Brightmark RNG Holdings LLC, une coentreprise entre Brightmark et Chevron U.S.A. Inc.

Enfin, la Société a continué à subir l’impact des anciens contrats de BGX pendant la mise en service de plusieurs projets. Des coûts plus élevés que prévu ont été engagés pour s’assurer que les projets se déroulent conformément aux spécifications des clients. Xebec s’efforce de faire passer au plus vite le dernier de ces projets à l’étape de la disponibilité technique, ce qui influera favorablement sur les marges dégagées par le secteur. Les produits standardisés et conteneurisés permettront à l’avenir de réduire les délais d’installation et de mise en service, ainsi que l’ampleur des travaux d’ingénierie-approvisionnement-construction (IAC), ce qui atténuera les risques soulevés par les anciennes activités liées au BGX.

Hydrogène

Xebec continue de développer ses activités dans le domaine de l’hydrogène, l’objectif pour l’exercice étant de trouver un partenaire financier qui lui permettra d’étendre sa présence sur les marchés mondiaux à mesure qu’elle prendra de l’expansion hors d’Europe. Au premier trimestre de 2022, la Société a mis en service, de concert avec Messer Group en République tchèque, un projet de production d’hydrogène de type « Gaz en tant que service » pour deux utilisateurs finaux. Par ailleurs, les produits d’exploitation et les marges brutes pour le trimestre ont été inférieurs aux prévisions en raison du calendrier et de l’augmentation du coût des matières premières.

De plus, la Société constate une intensification des activités dans le marché de l’hydrogène comme carburant pour le secteur des transports, une tendance clé qui, croit-elle, devrait favoriser la réalisation de son objectif visant à mettre sur pied de 20 à 25 centres de production décentralisés d’hydrogène d’ici 2024. Par exemple, la Société a reçu au cours du trimestre une commande pour un système AMP (adsorption modulée par pression) destiné à une station de ravitaillement en hydrogène en Inde, un produit qui fait l’objet d’un nombre croissant de devis. Xebec continue de cibler les entreprises utilisatrices d’hydrogène industriel et espère construire une première infrastructure afin d’accroître l’approvisionnement local de façon rentable et ainsi répondre à la demande croissante provenant du secteur des transports.

Capture et séquestration du carbone

La capture et la séquestration du carbone est un important marché émergent pour Xebec au moment où le monde amorce un virage vers une économie nette zéro ou négative en carbone. Xebec a tiré parti de ses plateformes technologiques d’adsorption modulée en pression (AMP) et de compression pour proposer de nouvelles solutions de capture du carbone aux clients qui souhaitent réduire davantage leurs émissions dans les secteurs de l'énergie, du chauffage et des procédés industriels.

Le 12 avril 2022, Xebec a annoncé la plus importante commande jamais reçue par la Société, d’une valeur de 143,2 M$, qui provient de SCS Carbon Removal LLC, une filiale du groupe Summit Carbon Solutions établie en Iowa. Le contrat porte sur 51 compresseurs alternatifs de dioxyde de carbone (CO2), qui devraient servir au plus grand projet de captage du carbone jamais conçu dans le monde. La Société compte fabriquer ces appareils à son usine de Denver au cours des exercices 2022 et 2023. Xebec s’attend à ce que ses technologies et solutions exclusives jouent un rôle accru dans les efforts de décarbonisation à mesure que de nouveaux marchés se développeront pour le captage et la séquestration du carbone.

Oxygène et azote

Le secteur de l’oxygène et de l’azote de Xebec a affiché des résultats records pour l’exercice 2021 avec la production de plus de 600 appareils. Cependant, les marges brutes pour le premier trimestre de 2022 ont été affectées par l’augmentation du coût des matériaux et des problèmes de logistique attribuables en partie à l’invasion russe en cours de l’Ukraine. Comme pour les autres secteurs verticaux de Xebec, la Société s’emploie à améliorer les marges en tirant parti de l’embauche de nouveaux hauts dirigeants dans les secteurs de l’approvisionnement et de la fabrication pour susciter des synergies et des réductions de coûts.

En outre, Xebec a conclu une période d’essai fructueuse de 12 mois pour un projet d’agriculture urbaine durable à Wiesbaden, en Allemagne. Un générateur d’oxygène sur place a été livré à ECF Farmsystems, une entreprise qui se voue à la pisciculture et à la culture du basilic en milieu urbain sur le toit d’un supermarché. Ce projet d’aquaponie permet d’élever 20 000 cichlidés et de produire environ 800 000 plants de basilic par année sans recourir à aucun engrais. Le générateur d’oxygène de Xebec garantit que l’eau contient une teneur suffisante en oxygène. Cette méthode, qui associe pisciculture et agriculture urbaine de proximité, s’avère une forme de production alimentaire plus durable en raison de la réduction des transports, du rendement énergétique supérieur et des économies de ressources.

Support – Produits industriels et services

Le secteur support, rebaptisé XBC Flow Services, a dégagé d’excellents résultats au premier trimestre de 2022, mais a ressenti les contrecoups des contraintes d’approvisionnement, de la hausse des coûts logistiques et du maintien des mesures liées à la COVID-19. Malgré cela, le carnet de commandes de ce segment atteint des sommets et, dans le contexte du maintien de la croissance interne du secteur, l’embauche de techniciens qualifiés au cours de l’exercice reste une priorité immédiate.

Au premier trimestre de 2022, plus de 1 000 heures de travail ont été comptabilisées sur le marché américain des installations de production de gaz naturel renouvelable, ce qui coïncide avec le lancement officiel du nouveau programme de formation sur les services de technologies propres destiné aux nouveaux employés. Au moment où Xebec opère un virage vers la marque XBC Flow Services, elle accorde préséance à ses valeurs axées sur le client, qui consistent à toujours offrir une expérience-client cohérente et de haute qualité, quel que soit l’emplacement.

Infrastructures pour la production de gaz naturel renouvelable

Xebec s’attaque au marché des infrastructures de gaz renouvelable par l’entremise de GNR Québec Capital S.E.C. (« GNRQC »), une société en commandite créée par Xebec et le Fonds de solidarité FTQ (le « Fonds »). Xebec investit à parts égales avec le Fonds et participera à la vente d’équipements de gaz naturel renouvelable ainsi qu’à des ententes de pièces et de service à long terme pour ces équipements.

GNRQC a évalué 31 projets jusqu’à présent et est activement impliqué dans 18 projets, qu’il s’agisse de nouveaux projets ou de projets existants, dans les domaines de l’agriculture, des municipalités, des sites d’enfouissement, à usage mixte et des déchets industriels. Le Fonds a maintenant exécuté avec succès plusieurs lettres d'intention pour des projets au Québec.

Xebec tiendra un webinaire en direct à l'intention des investisseurs pour discuter des résultats du premier trimestre de 2022

Un webinaire destiné aux actionnaires, analystes, investisseurs, représentants des médias et autres parties prenantes se tiendra aujourd'hui, le 12 mai 2022, à 8 h 30 HAE (5 h 30 HAP).

Inscrivez-vous ici : https://app.livestorm.co/xebec-adsorption-inc/2022-q1-investor-webinar

L'enregistrement du webinaire et les documents d'accompagnement seront disponibles plus tard dans la journée dans la section réservée aux investisseurs du site Web de la Société à l'adresse suivante : xebecinc.com/investisseurs.

États financiers et rapport de gestion du premier trimestre et de l’exercice 2022

Les états financiers, les notes aux états financiers et le rapport de gestion du trimestre clos le 31 mars 2022 sont disponibles sur le site Web de la Société à l'adresse xebecinc.com/investisseurs ou sur le site Web de SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

Mesures non conformes aux IFRS

Le présent communiqué de presse fait référence à des mesures financières qui ne sont pas reconnues par les Normes internationales d'information financière (les « IFRS »). Une mesure financière non conforme aux IFRS est un indicateur numérique de la performance, de la situation financière ou des flux de trésorerie d'une société qui exclut ou inclut des montants, ou fait l'objet d'ajustements qui ont pour effet d'exclure ou d'inclure des montants qui sont inclus ou exclus dans les mesures les plus directement comparables calculées et présentées conformément aux IFRS. Les mesures non conforme aux IFRS n'ont pas de signification normalisée en vertu des IFRS et il est donc peu probable qu'elles soient comparables à des mesures similaires présentées par d'autres sociétés ayant des activités identiques ou similaires.

La Société estime que ces mesures constituent un complément d'information utile. Les mesures non conformes aux IFRS suivantes sont utilisées par la Société dans le présent communiqué de presse : BAIIA, marge du BAIIA, BAIIA ajusté, marge du BAIIA ajusté et carnet de commandes.

Veuillez trouver ci-dessous les définitions des mesures financières non conforme aux IFRS auxquelles il est fait référence dans le présent document :

« BAIIA » désigne le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements, où les intérêts sont définis comme les coûts financiers nets selon l'état consolidé du résultat global.

« Marge du BAIIA » désigne le BAIIA en pourcentage des revenus.

« BAIIA ajusté » correspond au BAIIA, ajusté pour tenir compte des charges de rémunération fondée sur des actions, de la dépréciation des stocks, du profit/perte de change sur l’obligation découlant de la participation ne donnant pas le contrôle dans une filiale, de la perte (du profit) de change, de la désactualisation de la dette, de la dépréciation d’immobilisations corporelles, la réévaluation des participations, des coûts de transaction liés aux fusions et acquisitions et des paiements finaux en lien avec le départ antérieur d’employés et des frais juridiques.

« Marge du BAIIA ajusté » désigne le BAIIA ajusté exprimé en pourcentage des revenus.

« Carnet de commandes » désigne les contrats reçus et considérés comme des commandes fermes.

Rapprochements et calculs

Le tableau ci-dessous présente un rapprochement quantitatif du BAIIA, de la marge du BAIIA, du BAIIA ajusté et de la marge du BAIIA ajusté, qui sont chacun des mesures financières non conformes aux IFRS, avec la mesure IFRS la plus comparable divulguée dans les états financiers de la Société auxquels la mesure se rapporte pour les trois mois clos le 31 mars 2022 et le 31 mars. 2021. Le rapprochement des mesures non conformes aux IFRS avec la mesure la plus directement comparable calculée conformément aux IFRS est fourni ci-dessous, le cas échéant. Le carnet de commandes n’a pas de mesure IFRS directement comparable.

Rapprochement du BAIIA

En millions de dollars

Trimestres clos
le 31 mars

2022

2021

Résultant net

(18,4

)

(10,1

)

Amortissement des immobilisations corporelles

3,9

2,2

Impôts sur le résultat

(0,1

)

0,1

Charge d’intérêts

1,9

1,2

BAIIA

(12,7

)

(6,6

)

(Profit) perte de change

1,1

0,7

Règlement juridique et coûts connexes

1,8

-

Frais de transaction et d’intégration

0,8

1,0

BAIIA ajusté

(9,0

)

(4,9

)

BAIIA ajusté en pourcentage des ventes

-22

%

-24

%

BAIIA AJUSTÉ excluant les anciennes activités liées au BGX

(6,4

)

(1,7

)

Des détails supplémentaires sur ces mesures financières non conformes aux IFRS se trouvent ci-dessus et à la section 14 du rapport de gestion de Xebec pour la période close le 31 mars 2022. (dont les sections sont incorporées par renvoi dans le présent communiqué de presse), déposé auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières, disponible sur SEDAR à www.sedar.com et sur le site Web de la Société à xebecinc.com sous la section « Investisseurs ».

Liens connexes :
https://xebecinc.com/

À propos de Xebec Adsorption Inc.

Xebec est un fournisseur mondial de solutions d'énergie propre destinées aux gaz renouvelables et à faible teneur en carbone utilisés dans des applications énergétiques, de mobilité et industrielles. L’entreprise est spécialisée dans le déploiement d'un portefeuille de technologies brevetées pour la capture du carbone ainsi que pour la production d'hydrogène, de gaz naturel renouvelable, d'oxygène et d'azote, le tout étant soutenu par un réseau de services portant la marque XBC Flow Services. En se concentrant sur la production de gaz écologiquement responsable, Xebec a aidé des milliers de clients dans le monde à réduire leur empreinte carbone et leurs coûts d'exploitation. Basée au Québec, Canada, Xebec est présente mondialement avec neuf usines de fabrication, 17 centres de services de technologies propres et cinq bureaux de vente répartis sur quatre continents. Xebec est cotée à la bourse de Toronto sous le symbole (TSX : XBC). Pour plus d'informations, consultez le site www.xebecinc.com.

Mise en garde

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, au sens attribué à cette expression dans les lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. Ces énoncés ont trait à des événements à venir ou au rendement futur et reflètent les attentes de la direction à l’égard de la croissance, des résultats d’exploitation, du rendement et des perspectives et possibilités d’affaires de la Société ou de son secteur. Les énoncés prospectifs contiennent habituellement des mots et expressions comme « croit », « prévoit », « anticipe », « poursuit », « pourrait », « révèle », « planifie », « pourra », « a l’intention », « peut », « projette », « entrevoit », « devrait » ou des expressions similaires suggérant des résultats ou des événements futurs, bien que les énoncés prospectifs ne contiennent pas tous ces mots identificateurs. À titre illustratif, ces énoncés contiennent notamment des déclarations portant sur les sujets suivants : i) les actions que la Société devrait entreprendre pour atteindre ses objectifs stratégiques, ii) les principaux facteurs du marché qui influent sur les résultats de la Société, iii) les intentions à l’égard des travaux futurs de mise en valeur des gaz renouvelables, iv) les attentes à l’égard des activités commerciales et des commandes qui peuvent être passées au cours de l’exercice 2022 et par la suite, v) les tendances dans les marchés cibles de la Société et l’évolution de ceux-ci, vi) les débouchés de la Société sur le marché, vii) les avantages des produits de la Société, viii) l’intention de conclure des ententes avec des partenaires, ix) le recours futur à l’impartition et la chaine d’approvisionnement, x) les attentes à l’égard des concurrents, xi) l’incidence prévue des risques et des incertitudes qui sont décrits, xii) les intentions à l’égard du versement de dividendes, xiii) la gestion des risques de liquidité de la Société par rapport à la conjoncture économique prédominante, xiv) le plan de réduction des coûts de la Société, xv) la recherche de financement additionnel au cours des prochains mois, xvi) les énoncés concernant le bien-fondé des demandes d’autorisation d’actions collectives déposées contre la Société, xvii) l’attente selon laquelle la livraison prévue des systèmes Biostream de deuxième génération en 2022, xviii) l’attente que l’augmentation des cotations pourrait entraîner un plus grand nombre de commandes et xix) le plan de la Société pour devenir un leader du marché des services de référence.

Ces énoncés ne constituent ni des promesses ni des garanties, mais comportent des incertitudes et des risques connus et inconnus susceptibles de faire en sorte que les résultats réels, le niveau d’activités ou le rendement de la Société diffèrent substantiellement des résultats, des niveaux d’activités ou du rendement futurs mentionnés expressément ou implicitement dans ces énoncés prospectifs. Ces risques incluent généralement des risques liés à la croissance des revenus tirés des activités courantes, aux résultats d’exploitation, au secteur et aux produits, à la technologie, à la concurrence, à l’économie, au caractère suffisant de la couverture d’assurance et à d’autres facteurs dont il est question plus en détail dans le présent communiqué de presse et dans la notice annuelle de la Société déposé sur SEDAR, à l’adresse www.sedar.com.

Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes sont fondés sur un certain nombre d’hypothèses que la direction juge raisonnables à la date du présent communiqué de presse, notamment, mais sans s’y limiter, des hypothèses concernant les tendances dans certains secteurs du marché, le climat économique en général, le rythme et les résultats de l’évolution technologique, l’identité et les mesures prévues des concurrents et des clients, les hypothèses liées au bien-fondé des demandes d’autorisation d’actions collectives déposées contre la Société et leur incidence, la valeur du dollar canadien et les fluctuations des monnaies étrangères, les taux d’intérêt, les besoins en matière de fonds de roulement, les marges prévues dans le cadre de l’attribution de nouveaux contrats, l’état du carnet de commandes actuel de la Société, l’environnement réglementaire, le caractère adéquat des contrôles internes et des contrôles en matière de présentation de l’information, la capacité de la Société à intégrer avec succès les entreprises acquises, ainsi que l’acquisition et l’intégration d’entreprises au cours des périodes à venir. D’autres hypothèses, le cas échéant, sont énoncées tout au long du présent communiqué de presse. Si ces hypothèses se révélaient inexactes, les résultats réels de la Société pourraient être sensiblement différents de ceux exprimés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs formulés dans le présent communiqué de presse et en date de celui-ci sont expressément visés par l’intégralité de la présente mise en garde. Sauf dans la mesure où la loi l’exige, la Société n’est pas tenue de mettre à jour ni de réviser publiquement les énoncés prospectifs exprimés aux présentes. Les lecteurs ne doivent pas accorder une importance indue aux énoncés prospectifs.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220512005425/fr/

Contacts

Relations avec les investisseurs:
Xebec Adsorption Inc.
Brandon Chow, responsable des relations avec les investisseurs
bchow@xebecinc.com
+1 450.979.8700 poste 5762

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles