La bourse est fermée
  • Dow Jones

    28 363,66
    +152,84 (+0,54 %)
     
  • Nasdaq

    11 506,01
    +21,31 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    23 474,27
    -165,19 (-0,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,1826
    -0,0041 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    24 786,13
    +31,71 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    11 090,56
    +1 761,15 (+18,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    264,07
    +7,97 (+3,11 %)
     
  • S&P 500

    3 453,49
    +17,93 (+0,52 %)
     

Xavier Niel critiqué par les agriculteurs pour son soutien au secteur de la 'fausse viande'

·2 min de lecture

Surfant sur le succès des substituts végétaux de viande, elle a reçu le soutien de la Banque publique d'investissement (BPI) et a levé trois millions d'euros début 2020 auprès du cofondateur de Sushi Shop, Adrien de Schompré, de Philippe Canter, l'ancien directeur d'Innocent en France et du fonds d'investissement de Xavier Niel. "Comme de nombreux Français, la présence dans ce projet du fonds d'investissement de M. Xavier Niel nous interpelle", écrivent dans un communiqué le principal syndicat agricole FNSEA, les Jeunes agriculteurs ainsi que quatre associations spécialisées d'éleveurs liées à la FNSEA.

À lire aussi — Xavier Niel pousse un coup de gueule pour défendre la 5G

'Les plus grands promoteurs de la fin de l'élevage sont les premiers promoteurs de la fausse viande', dénonce les agriculteurs

Les organisations soulignent que le magnat des télécoms défend parallèlement l'idée d'un référendum d'initiative partagée (RIP) sur la cause animale, afin d'obtenir notamment la fin de l'élevage en cage et intensif. "Enfin, les masques tombent. (...) D'un côté, il prône l'arrêt de l'élevage. De l'autre, il se positionne sur un marché nouveau qui serait bien aidé par la fin de l'élevage", affirment-elles en pointant un "mélange des genres terriblement gênant pour notre démocratie". "Rappelons que les plus grands promoteurs de la fin de l'élevage sont les premiers promoteurs de la fausse viande, ultra-transformée, et dont le taux de profit n'a pas d'équivalent à ce jour", affirment-elles.

Une pétition pour un référendum d'initiative partagée (RIP) a été lancée début juillet par trois grands patrons de la tech, Xavier Niel, Marc Simoncini et Jacques-Antoine Granjon, et une vingtaine d'associations de défense des animaux. Le RIP permet de soumettre une proposition de loi au référendum si elle est reçoit le soutien d'au moins 185 parlementaires et 10% des personnes inscrites sur les listes électorales, soit 4,7 millions.

À lire aussi — La marque Uncle Ben's, accusée de racisme, change

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les restaurants Courtepaille vont être repris par Buffalo Grill
Le discounter Zeeman prévoit une centaine de nouveaux magasins, voici ce que vous pouvez y trouver
Jack Ma n'est plus l'homme le plus riche de Chine
Les 6 grandes villes où acheter plutôt que louer vous fait gagner des mètres carrés
Comment placer l'argent accumulé sur votre livret A sans prendre de risque