La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 402,05
    +55,17 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0912
    -0,0082 (-0,74 %)
     
  • HANG SENG

    21 958,36
    -113,82 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    21 614,27
    -325,28 (-1,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    541,21
    -4,11 (-0,75 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     

Quand Xavier Niel brave Bertelsmann sur la fréquence de M6

Après Editis et La Provence, le fondateur de la maison mère de Free et actionnaire du groupe Le Monde s'intéresse à la reprise de la fréquence TNT de M6 avec son projet "SIX". Mais concurrencer Bartelsmann, en place depuis trente ans, n'est pas sans conséquence.

Ils seront donc trois postulants pour deux fréquences TNT. Pour la première fois depuis 1987, l’attribution par l’Arcom (Autorité publique française de régulation de la communication audiovisuelle et numérique) des fréquences actuellement occupées par TF1 et M6 est précédée d’appel à candidatures. Aux côtés des opérateurs actuels - Bouygues pour TF1, Bertelsmann pour M6 - concourt un candidat surprise: Xavier Niel, le fondateur d’Illiad, maison mère de Free, et actionnaire du groupe Le Monde.

Niel cherche à étendre son territoire: il s’est intéressé à Editis, a bataillé, en vain, pour emporter La Provence, investi dans le site d'enquêtes l'Informé, s’est porté deux fois candidat au rachat de M6. Et maintenant, son projet "SIX" donne un indice sur celle qu’il se verrait bien remplacer. Les auditions auront lieu le 15 février. Sur le papier, le jeu est ouvert, et l’histoire de l’audiovisuel, jalonnée de surprises, rend prudent. Reste que choisir Xavier Niel poserait plusieurs problèmes.

Des conséquences sur les valorisations boursières

"Cela voudrait dire que, d’un trait de plume, l’Arcom rayerait un fonds de commerce, des emplois... Ce ne serait pas sans conséquences sur les valorisations boursières", dit mi-figue mi-raisin, un opérateur qui, sur la base d’un tel scénario, pourrait perdre ses propres chaînes en 2025. Ensuite, Xavier Niel aurait jusqu’au 5 mai pour monter une antenne, car la fréquence octroyée serait nue, sans régie publicitaire, sans programmes. "Quand l’autorisation s’arrête, tout s’arrête", déplorait l’avocat François Sureaure présentant Xavier Niel, devant l’Arcom, il y a quelques semaines.

Lire aussiXavier Niel finance L'informé, un nouveau journal économique

De plus, les sages ont joué la continuité dans l’audiovisuel public en reconduisant tous les patrons, ce qui n’était jamais arrivé.

Alors éjecté, après plus de trente ans, Bertelsmann, dont ils n’ont jamais estimé qu’il avait démérité... Enfin, détacher M6, poutre maîtresse d’un groupe qui c[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi