La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 395,00
    +164,66 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    13 536,31
    -46,11 (-0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    29 331,37
    +518,77 (+1,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,2063
    +0,0054 (+0,45 %)
     
  • HANG SENG

    28 637,46
    +219,46 (+0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    46 050,06
    -1 932,88 (-4,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 437,69
    -33,73 (-2,29 %)
     
  • S&P 500

    4 177,90
    +10,31 (+0,25 %)
     

Xavier Bertrand : "Vous ne pouvez pas jouer le 'en même temps' sur la sécurité"

·1 min de lecture

Interview fleuve dans la presse, visite de terrain... Attaqué par la droite et l'extrême-droite sur son bilan sécuritaire, Emmanuel Macron passe à l'offensive. Sans toutefois convaincre ses opposants politiques. Invité d'Europe 1 mardi matin, Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France et candidat à l'élection présidentielle de 2022, s'est agacé de l'attitude du président, qui selon lui "parle mais n'agit pas", laisse le "laxisme" s'imposer et manque de "fermeté". "Vous ne pouvez jouer sur le 'en même temps' en termes de sécurité", appuie-t-il. 

Il regrette notamment que le président de la République ait admis le terme de "violences policières" lors d'une interview en décembre - à laquelle il avait néanmoins dit préférer celle de "violences par des policiers" - et ait laissé entendre lundi dans le Figaro qu'il reconnaissait l'existence de contrôles au faciès. "Le soutien à la police ne peut pas être à géométrie variable", souligne Xavier Bertrand. 

"La France est l'un des rares pays où les forces de l'ordre sont chaque jour mises en cause, sans qu'il y ait de riposte", estime Xavier Bertrand. Il pointe le "sentiment d'impunité" de jeunes qui considèrent la police comme une "bande rivale". 

>> Plus d'informations à suivre...


Retrouvez cet article sur Europe1