La bourse ferme dans 51 min
  • CAC 40

    6 204,88
    +20,78 (+0,34 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 975,60
    +8,61 (+0,22 %)
     
  • Dow Jones

    33 854,44
    +177,17 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1967
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 735,00
    -12,60 (-0,72 %)
     
  • BTC-EUR

    53 019,72
    +301,07 (+0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 362,04
    -13,74 (-1,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,56
    +1,38 (+2,29 %)
     
  • DAX

    15 211,92
    -22,44 (-0,15 %)
     
  • FTSE 100

    6 923,95
    +33,46 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    13 997,97
    +1,87 (+0,01 %)
     
  • S&P 500

    4 147,13
    +5,54 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    29 620,99
    +82,29 (+0,28 %)
     
  • HANG SENG

    28 900,83
    +403,58 (+1,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3787
    +0,0035 (+0,25 %)
     

Xavier Bertrand annonce sa candidature à l'élection présidentielle de 2022

·2 min de lecture

Le président de la région Hauts-de-France a officialisé sa candidature la présidentielle mercredi dans Le Point.

Le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, annonce qu'il sera candidat à l'élection présidentielle de 2022, sans passer par une primaire à droite, .

"Oui, je serai candidat (à l'élection)", déclare l'ancien ministre de François Fillon et ancien responsable LR (Les Républicains), âgé de 56 ans. "Je suis totalement déterminé. Dans la situation actuelle de la France, j'estime que c'est mon devoir", ajoute-t-il.

"J'ai une conception gaullienne de l'élection présidentielle : c'est la rencontre d'un homme ou d'une femme avec les Français, autour d'une vision et d'un projet. C'est pourquoi je ne souhaite plus m'inscrire dans la logique d'un seul parti. Je ne participerai pas à une primaire", précise Xavier Bertrand, qui se définit comme un "gaulliste social, d'une droite sociale et populaire".

"Restaurer l'autorité de l'Etat"

Dans son interview fleuve, l'ancien ministre, 56 ans, défend sa vision d'"une France fière, redressée et réconciliée" à qui il promet de "restaurer l'autorité de l'État, tourner la page du centralisme parisien et refaire du travail la clé de voûte de notre projet national".

Plusieurs autres candidats se sont déjà lancés officiellement dans la course à l'Elysée, dont Marine Le Pen (RN) et Jean-Luc Mélenchon (LFI). Dans le sillage de son message de fermeté régalienne développé cet automne, M. Bertrand promet que le "premier acte" de son mandat serait de "présenter aux Français une loi de programmation quinquennale pour leur sécurité". Il propose aussi d'"abaisser à 15 ans l'âge de la majorité pénale", d'instaurer "des peines minimales automatiques" et de construire 20.000 places de prison. "La droite sociale que j'incarne veut l'ordre et la justice", martèle l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy pour qui La valeur travail "doit redevenir l'essentiel, le ciment de la nation".

Sur l'immigration, il promet de "reprendre le contrôle" et assure sur le plan économique qu'"il n'y aura pas d'augmentation des prélèvements obligatoires". Xavier B[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi