Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 847,12
    -125,29 (-0,32 %)
     
  • Nasdaq

    15 949,80
    -85,50 (-0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    39 208,03
    -31,49 (-0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0838
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    16 536,85
    -253,95 (-1,51 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 466,26
    +3 892,95 (+7,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 066,00
    -12,18 (-0,24 %)
     

X (ex-Twitter) : «Allez-vous faire foutre»... les mots très durs d'Elon Musk envers les annonceurs qui ont quitté la plateforme

Nathan Laine/Getty Images

Elon Musk n'est pas content et il le fait savoir... Le boycott du réseau social X (ex-Twitter) par des annonceurs pourrait «tuer» la plateforme, a estimé, mercredi 30 novembre, le patron de Tesla, qui s'est excusé pour un tweet polémique mais a conseillé à ces sociétés d'«aller se faire foutre». Plusieurs grandes entreprises américaines, notamment Apple, le câblo-opérateur Comcast ou Disney, ont suspendu la diffusion de leurs publicités sur X après qu'Elon Musk a relayé une théorie complotiste antisémite sur le site.

Elles ont rejoint d'autres annonceurs qui avaient déjà déserté la plateforme après que l'observatoire des médias Media Matters a relevé que des publicités de marques de premier plan étaient apparues sur un compte néo-nazi. «Je suis désolé de ce message», a déclaré Elon Musk, au sujet de sa publication taxée d'antisémitisme, lors d'un entretien public dans le cadre de l'événement DealBook Summit, organisé par le New York Times. «C'était idiot de ma part», a-t-il poursuivi. «Parmi les 30.000 (messages publiés par l'entrepreneur), c'est peut-être le pire et le plus stupide que j'aie jamais posté.» Dans ce message, Elon Musk avait répondu à un tweet affirmant que les personnes juives encourageaient «la haine contre les Blancs» : «Tu as dit l'exacte vérité».

Pour autant, l'homme d'affaires a eu des mots très durs pour les annonceurs qui ont fait le choix de suspendre leurs publicités sur X, les accusant d'«essayer de (lui) faire du chantage». «Allez vous faire foutre. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Livraison de repas : l'ex-patron de Take Eat Easy condamné à neuf mois de prison avec sursis
CAC 40 : la Bourse ouvre en hausse après un mois de novembre explosif, optimisme sur l'inflation
JO de Paris 2024 : la SNCF va proposer une indemnité journalière aux cheminots
Rémy Cointreau a un fort potentiel en Bourse malgré les craintes sur les ventes de cognac
Auchan et Intermarché ont fait une offre pour reprendre les magasins Casino