La bourse est fermée

Worldline (Atos), les méga-fusions dans le paiement confortent la stratégie : le conseil Bourse du jour

Invest securities salue la stratégie de Worldline, le géant européen du paiement.

Invest Securities maintient sa recommandation Achat sur Worldline (code ISIN FR0011981968 - code mnémonique WLN), issu d’un spin-off du poids lourd des services informatiques Atos. Convaincue du “bien-fondé de la stratégie” du spécialiste des transactions électroniques, la société de Bourse a maintenu à 66 euros son objectif de cours, alors qu’elle l’avait légèrement abaissé ce mois-ci (à partir d’un niveau de 68 euros). Le potentiel d’appréciation théorique ressort à 25%, à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Après les rachats de First Data par FISERV en janvier pour 32 milliards d’euros et de Worldpay par FIS en mars pour 37,5 milliards, une 3ème opération majeure a été annoncée aux Etats-Unis, avec le rachat de TSYS par Global Payments pour 22,5 milliards (en valeur d’entreprise). “Cette transaction valide le bien-fondé de la stratégie de Worldline qui vise à consolider le marché européen pour bénéficier d’un effet taille et d’un levier sur sa rentabilité”, soulignent les analystes d’Invest Securities. TSYS et Global Payments étant peu présents en Europe (moins de 20% du chiffre d’affaires du nouvel ensemble), l’opération ne devrait pas bouleverser les rapports de force durant la prochaine phase de consolidation du marché, jugent les experts.

>> A lire aussi - 9 actions qui pourraient tirer leur épingle du jeu

Du point de vue de l’analyse technique, l’action Worldline résiste bien à la déprime des Bourses mondiales. Le titre vient de rebondir sur sa moyenne mobile à 100 séances (moyenne des 100 derniers cours de clôture) et s’attaque à la résistance de 53,35-53,70 euros. Le franchissement confirmé de ce dernier niveau favoriserait le ralliement de la résistance de 56,76-57,40 euros, voire le cap de 58,30 euros. A contrario, la rupture confirmée du support de 49,80-50,10 euros inciterait à limiter ses pertes, afin de se replacer ultérieurement, au prochain point d'entrée sur la valeur.

>> A lire aussi - 7 actions à acheter

>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Worldline (Atos), gros potentiel sur le géant français du paiement : le conseil Bourse du jour
Atos, l'action du géant de l'ingénierie est bradée : le conseil Bourse du jour
Publicis, une méga-acquisition prometteuse : le conseil Bourse du jour
Maisons du Monde, c’est encore les soldes sur le spécialiste de la déco : le conseil Bourse du jour
Carbios, avancées prometteuses pour le spécialiste de la chimie verte : le conseil Bourse du jour