La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 290,61
    -1 452,35 (-4,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

La World Nano Foundation soutient l'investissement dans la technologie pour accélérer la campagne « Race to Zero »

·4 min de lecture

LONDRES, 10 mai 2021 /PRNewswire/ -- La « course au zéro carbone » du président Biden, qui vise à réduire les émissions de carbone, est en cours, et les entreprises avant-gardistes se bousculent pour proposer des solutions technologiques émergentes afin de la remporter.

World Nano Foundation backs investing in technology to accelerate ‘Race to Zero’ campaign
World Nano Foundation backs investing in technology to accelerate ‘Race to Zero’ campaign

Des grandes nations, dont les États-Unis (2e plus gros émetteur de carbone au monde), le Royaume-Uni (17e), la France (19e), le Danemark, la Nouvelle-Zélande, le Japon (5e) et la Corée du Sud (8e), se sont engagées à atteindre le niveau zéro d'ici 2050. Le premier émetteur mondial, la Chine, s'est engagé à atteindre l'objectif de zéro émission nette d'ici 2060. L'Agence internationale de l'énergie prévoit que les émissions de carbone en 2021 afficheront le deuxième taux le plus élevé jamais enregistré annuellement.

« Il est facile d'observer les avantages financiers et environnementaux de l'utilisation d'une technologie de pointe pour accélérer le lancement de la « course vers le zéro », en luttant contre la pollution urbaine, les risques pour la santé et le changement climatique, ainsi que contre le coût futur de plusieurs milliards de dollars en dommages économiques et environnementaux », a déclaré Paul Stannard, cofondateur de Vector Innovation Fund et de World Nano Foundation.

Les villes ne couvrent que 3 % de la planète, mais contribuent à 70 % des émissions mondiales de carbone. Les technologies avancées peuvent assurer l'interconnectivité essentielle pour réduire ces coûts.

Pourtant, de nombreuses entreprises technologiques affirment que les outils permettant d'atteindre le niveau de zéro émission nette existent déjà. Un secteur en particulier va de l'avant dans la lutte pour réduire les émissions de carbone dans nos villes grâce à la technologie des jumeaux numériques intégrant l'intelligence artificielle.

Un pionnier du marché des jumeaux numériques est impliqué Cityzenith dont la plateforme logicielle SmartWorldOS™ peut créer des répliques virtuelles de bâtiments et de zones urbaines pour suivre, gérer et optimiser les émissions de carbone afin de minimiser les dommages environnementaux.

La technologie de l'entreprise américaine est déjà utilisée dans de nombreux projets d'envergure internationaux, notamment dans le cadre d'un vaste programme révolutionnaire de décarbonation du bilan énergétique destiné aux villes américaines.

Michael Jansen, PDG de Cityzenith, a déclaré : « Les villes sont le principal champ de bataille et c'est pourquoi nous avons fait notre promesse « Villes propres - Avenir propre » de faire don de notre plateforme logicielle SmartWorldOS™ aux grandes villes, une par une, afin de réduire leurs émissions de carbone. »

Climeworks est une société basée en Suisse qui se concentre sur la capture du carbone plutôt que sur la gestion des émissions. Son usine Orca est conçue pour aspirer directement dans l'air quelque 4 000 tonnes de dioxyde de carbone chaque année.

Christop Beuttler, de Climeworks, estime que les usines de capture du carbone comme Orca doivent être généralisées si nous voulons atteindre le niveau de zéro émission nette :

« Pour rester dans l'objectif de 1,5 degré (pour éviter le changement climatique) il nous reste 8 à 10 ans d'émissions actuelles, donc au niveau mondial nous devrons retirer définitivement le CO2 de l'atmosphère sinon nous n'y arriverons pas »

Heureusement, la technologie attire désormais des investissements importants. Cityzenith a recruté plus de 5 000 investisseurs dans le cadre de sa levée de fonds de 15 millions de dollars au titre du règlement A+ depuis la fin de l'année 2020 et des fonds d'investissement axés sur le climat tels que le fonds américain Congruent Ventures et le fonds européen 2150 qui ont récemment soutenu des startups et des entreprises développant des solutions climatiques essentielles. Cette forme d'investissement devrait représenter des milliers de milliards de dollars au cours des 5 à 10 prochaines années.

Mais Jansen de Cityzenith a ajouté : « Nous devons investir immédiatement afin d'agir dès maintenant plus efficacement pour protéger notre planète. »

Le prochain webinaire d'investissement GRATUIT de Jansen, intitulé « Join The Race to Zero - Investing in Technology For Sustainable Cities », se déroulera virtuellement le mardi 11 mai à 08h00 CT et 13h00 CT. Pour en savoir plus sur l'utilisation des nouvelles technologies pour lutter contre le changement climatique, inscrivez-vous ici https://event.webinarjam.com/register/52/8r7oouyp

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1505516/World_Nano_Foundation_Race_To_Zero.jpg