Marchés français ouverture 4 h 16 min
  • Dow Jones

    34 483,72
    -652,22 (-1,86 %)
     
  • Nasdaq

    15 537,69
    -245,14 (-1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 047,62
    +225,86 (+0,81 %)
     
  • EUR/USD

    1,1333
    -0,0006 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    23 803,14
    +327,88 (+1,40 %)
     
  • BTC-EUR

    50 384,68
    -512,02 (-1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 469,08
    +26,30 (+1,82 %)
     
  • S&P 500

    4 567,00
    -88,27 (-1,90 %)
     

Women Initiative Foundation: comment Martine Liautaud s'attaque plafond de verre

·2 min de lecture

Depuis 12 ans, la banquière d’affaires crée des programmes de mentoring et de formation pour les femmes créatrices d’entreprise et les cadres dirigeantes. Des projets qu’elle réalise via sa fondation, Women Initiative Foundation.

Comment briser le plafond de verre auquel se heurtent les femmes dans les entreprises ? Voilà plus de douze ans que la banquière Martine Liautaud a entrepris d’apporter personnellement sa pierre à ce combat, . "C’est mon give back", dit-elle, sa façon à elle de redonner ce qu’elle a reçu en aidant d’autres femmes à réussir leur projet professionnel. En 2021, elle a ajouté une nouvelle corde à son arc, avec des programmes "cousus main" pour des petits groupes de jeunes femmes de 28 à 35 ans à haut potentiel, en partenariat avec de grandes universités comme Paris-Saclay, McGill au Québec ou Stanford, en Californie. "Des programmes certifiants qui leur permettent de changer de braquet ", explique-t-elle.

Un réseau d'anciens de Stanford

D’emblée, la présidente de WIF a fait de l’accompagnement de créatrices d’entreprises et de cadres dirigeantes l’axe principal de sa fondation, accompagnant ainsi le mouvement lancé en France pour féminiser les conseils d’administration, et au-delà donner de nouvelles perspectives de carrière aux femmes. Son premier projet, la Women Business Mentoring Initiative (WBMI), a été lancé en 2009 en lien avec un groupe d’anciens de Stanford, où elle a elle aussi étudié, pour accompagner les femmes entrepreneures à passer le cap ultra-critique des trois ans d’existence. Une centaine de femmes ont ainsi été mentorées par des professionnels chevronnés en l’espace de cinq ans. Dans la foulée, pour pérenniser les enseignements de l’initiative, plusieurs ouvrages ont été publiés, "Entreprendre au féminin : Mode d’emploi", "Culture Mentoring" et "Breaking through".

Pour élargir son champ d’action, en 2015, Martine Liautaud transforme WBMI en Women Initiative Foundation, un fonds de dotation destiné à soutenir les initiatives en faveur de . Car, sa fondatrice en est convaincue, mixité et diversité sont les piliers de la transformation des entreprises. Avec Stanford Business, créé en 2015, ce sont des femmes entrepreneures du monde entier qui viennent[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles