La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 734,43
    +888,12 (+1,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Quand Winston Churchill s'imprégnait de la lumière de Marrakech

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

L'emblématique Premier ministre britannique Winston Churchill (1874-1965), peintre et écrivain à ses heures perdues, a trouvé à Marrakech un lieu d'inspiration "captivant". La plus célèbre de ses toiles peintes au Maroc a été mise aux enchères le 1er mars chez Christie's à Londres et adjugée pour 8,1 millions d'euros. La tour de la mosquée Koutoubia, tableau peint à l'occasion d'une visite officielle pendant la Seconde guerre mondiale, mis à la vente par l'actrice américaine Angelina Jolie, est considéré "comme le tableau le plus important de Sir Winston Churchill" en raison de son "imbrication dans l'histoire du XXe siècle", écrit l'historien d'art britannique Barry Phipps dans le catalogue.

Passion sur le tard

Le leader conservateur a commencé à peindre sur le tard, quand il avait 40 ans. Celui qui aimait fuir les orages politiques et la grisaille londonienne avait découvert la lumière de la cité ocre de Marrakech dans les années 30, à l'époque du protectorat français, et y effectua au total six voyages en 23 ans.

"Ici, dans ces vastes palmeraies émergeant du désert, le voyageur peut être sûr d'un ensoleillement éternel (et) contempler avec une satisfaction incessante le panorama majestueux et enneigé des montagnes de l'Atlas"

Winston Churchill

au Daily Mail, en 1936

Coucher de soleil

Le monstre politique aimait se perdre dans le dédale des rues de la vieille ville, partir en pique-nique dans la vallée de l'Ourika, sur les hauteurs de Marrakech et installer son chevalet sur (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi