La bourse ferme dans 1 h 50 min
  • CAC 40

    5 881,43
    -150,05 (-2,49 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 432,18
    -82,14 (-2,34 %)
     
  • Dow Jones

    30 507,94
    -521,37 (-1,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0419
    -0,0025 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 819,20
    +1,70 (+0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    18 353,32
    -1 031,85 (-5,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    409,00
    -22,47 (-5,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,95
    -1,83 (-1,67 %)
     
  • DAX

    12 686,15
    -317,20 (-2,44 %)
     
  • FTSE 100

    7 144,97
    -167,35 (-2,29 %)
     
  • Nasdaq

    10 960,92
    -216,98 (-1,94 %)
     
  • S&P 500

    3 755,71
    -63,12 (-1,65 %)
     
  • Nikkei 225

    26 393,04
    -411,56 (-1,54 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2154
    +0,0032 (+0,26 %)
     

Wikipédia rejette la tentative de la Russie de censurer la guerre en Ukraine

La fondation Wikimédia riposte devant la justice russe pour éviter la censure de certains articles parlant de la guerre en Ukraine. Et suggère qu’elle ne retirera rien du tout.

C’est un appel dont les chances de succès sont hautement incertaines. Mais c’est un appel que Wikipédia tente quand même, au nom de la liberté d’expression et de la liberté d’information. Car ce qui se joue ici est la question de la censure de certains articles de l’encyclopédie libre et gratuite, en tout cas dans sa version russe.

La fondation Wikimédia a fait savoir le 13 juin qu’elle a déposé un appel le 6 pour contester le verdict d’un tribunal moscovite. L’instance judiciaire a condamné en avril dernier l’organisation à verser une amende de 5 millions de roubles (environ 83 000 euros) pour avoir refusé de retirer des articles dont le propos ne correspond pas au narratif du Kremlin sur la guerre en Ukraine.

Wikipédia
Wikipédia

Il est interdit en Russie de parler de guerre ou d’invasion concernant l’Ukraine, mais seulement d’opération militaire spéciale, ou éventuellement de libération. Celles et ceux qui ne tiendraient pas compte de cette consigne s’exposent à des amendes ou même à des peines d’emprisonnement. Dès lors, l’intitulé même de certains articles contrevient à la loi russe.

En l’espèce, sept articles sont visés :

  • Invasion de l’Ukraine par la Russie en 2022 ;

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles