La bourse ferme dans 2 h 30 min
  • CAC 40

    5 804,04
    +6,06 (+0,10 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 707,29
    +1,30 (+0,04 %)
     
  • Dow Jones

    31 961,86
    +424,51 (+1,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,2214
    +0,0046 (+0,38 %)
     
  • Gold future

    1 783,10
    -14,80 (-0,82 %)
     
  • BTC-EUR

    42 023,03
    +122,23 (+0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 025,89
    +31,23 (+3,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,29
    +0,07 (+0,11 %)
     
  • DAX

    13 974,13
    -1,87 (-0,01 %)
     
  • FTSE 100

    6 685,09
    +26,12 (+0,39 %)
     
  • Nasdaq

    13 597,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 925,43
    +44,06 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    30 168,27
    +496,57 (+1,67 %)
     
  • HANG SENG

    30 074,17
    +355,93 (+1,20 %)
     
  • GBP/USD

    1,4141
    -0,0000 (-0,00 %)
     

Whitney Wolfe Herd, la plus jeune femme introduite au Nasdaq

·2 min de lecture

A 31 ans, Whitney Wolfe Herd, fondatrice de l'application de rencontres "women-first" Bumble, devient la plus jeune femme à introduire son entreprise au Nasdaq. Comment a-t-elle réussi là où les autres femmes sont confrontées au plafond de verre?

C’est un pas de géant pour les "femtech" et pour son égérie Whitney Wolfe Herd. A 31 ans, la fondatrice et PDG de l’application de rencontres Bumble est la plus jeune femme à avoir créé et introduit en Bourse son entreprise sur le Nasdaq ce jeudi 11 février. L’une des 20 femmes à avoir sauté le pas dans le monde. La presse financière et Wall Street ont été aussi dithyrambiques qu’enthousiastes. Elle raffole d’histoires comme celles de cette jeune femme, belle et aisée, qui a utilisé les nouvelles technologies pour briser le plafond de verre.

L’une des causes régulièrement pointées du doigt pour expliquer cette rareté est que le secteur des nouvelles technologies américain est dur envers les femmes, emprunt d’habitudes sexistes plus ou moins inconscientes. Les entreprises ne voient pas toujours l’intérêt de faire appel à des entreprises mixtes pour construire un produit. Dans les open spaces, les dénonciations de blagues sexistes et comportement toxiques sont régulières. Et l’argent des VC finit rarement dans les caisses des start-up fondées par des femmes parce que les sujets dont elles s’emparent ne sont pas pris au sérieux. Seulement 2,7% du financement des VC en dollars a aidé des femmes l’an dernier, selon un rapport de Pitchbook.

Un design qui pense aux femmes

"L'importance pour une femme de faire le premier pas n'est pas exclusive au monde des rencontres, de la romance ou de l'amour, c'est un changement puissant, donnant aux femmes confiance et contrôle", a écrit Whitney Wolfe Herd dans le dossier d’entrée en Bourse de l’application de rencontres Bumble le 15 janvier. Car son application au design doux, agréable à utiliser, repose sur deux principes: les femmes écrivent le premier message après un "match" et cela permet de réduire le risque de harcèlement sexuel. Le pitch a trouvé peu à peu ses utilisateurs et utilisatrices surtout. qui se battent pour proposer des profils féminins réels et nombreux, afin de convaincre les clients payants –les hommes– d’inve[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi