Marchés français ouverture 4 h 54 min
  • Dow Jones

    34 299,33
    -94,42 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 072,86
    -101,29 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 355,86
    -85,44 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,2126
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 577,52
    -61,01 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    33 119,24
    -122,18 (-0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    995,64
    -14,96 (-1,48 %)
     
  • S&P 500

    4 246,59
    -8,56 (-0,20 %)
     

WhatsApp ne vous privera pas de ses fonctionnalités si vous n'acceptez pas la dernière mise à jour

·1 min de lecture

Au début du mois, le service de messagerie Whatsapp, tombait en disgrâce auprès de ses utilisateurs. Propriété de Facebook, le groupe avait déclaré que les utilisateurs perdraient des fonctionnalités s'ils n'acceptaient pas avant le 15 mai, la nouvelle politique de confidentialité ambiguë de l'application. La réseau social est finalement revenu sur sa décision polémique, révèle le média néerlandais The Next Web.

Facebook explique qu'après discussions avec "diverses autorités et experts en protection de la vie privée", il a décidé, "qu'actuellement, aucune limite de fonctionnalité ne serait appliquée à ceux qui n'ont pas accepté la mise à jour". Dans un message sur son site, la communication du groupe ajoute : "Nous continuerons à rappeler la mise à jour aux utilisateurs de temps à autres, ainsi que les cas où les gens choisissent d'utiliser des fonctionnalités optionnelles pertinentes, comme la communication avec une entreprise qui reçoit le soutien de Facebook". Comprenez de la réclame.

À lire aussi — WhatsApp : ce qu'il va se passer si vous n'acceptez pas ses nouvelles conditions d'ici le 15 mai

Utilisé par plus de 2 milliards de personnes à travers le monde, WhatsApp est populaire pour crypter les messages partagés entre ses utilisateurs. L'annonce d'une refonte de la politique de confidentialité par Facebook a d'abord était critiquée pour son ambiguïté sur l'ingérence réelle du géant de la tech dans les communications privées. Dans la foulée, le groupe avait déclaré que tous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un débris spatial a perforé le bras robotisé de l'ISS
Elon Musk justifie l'envol des prix de certains modèles Tesla
L'armée américaine veut développer un implant pour permettre aux soldats de contrôler leur cycle de sommeil
Voici comment repérer les satellites de Starlink, la société d'Elon Musk, dans le ciel
Une startup texane planche sur un avion hypersonique capable de voler à Mach 12