La bourse ferme dans 7 h 44 min
  • CAC 40

    6 545,49
    +17,17 (+0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 760,20
    +4,14 (+0,11 %)
     
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,69 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0163
    -0,0018 (-0,17 %)
     
  • Gold future

    1 776,10
    -0,60 (-0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    23 061,03
    -641,90 (-2,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    557,21
    -15,60 (-2,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,83
    -0,28 (-0,32 %)
     
  • DAX

    13 681,71
    +55,00 (+0,40 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,60
    -15,15 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • HANG SENG

    19 707,55
    -214,90 (-1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,2024
    -0,0027 (-0,23 %)
     

WENDEL : Activité et résultats du 1er semestre 2022

WENDEL
WENDEL

Activité et résultats du 1er semestre 2022

Bon début d’année pour toutes les sociétés du portefeuille
Gestion active du portefeuille
Actif Net Réévalué stable (+1,7 % retraité du dividende)
depuis le 31 mars 2022

Actif net réévalué au 30 juin 2022 à 7 349 M€, soit 165,6 € par action

  • Retraité du dividende par action de 3 euros payé en juin, l’ANR est en baisse de 10,4 % depuis le début de l’année (188,1 €) et en hausse de 1,7 % depuis le 31 mars 2022

  • L’essentiel de la variation sur le 1er semestre est lié à la baisse des marchés

Chiffre d’affaires consolidé du 1er semestre 2022 : 4 217,5 M€, en hausse totale de +16,3 % et 10,3 % en organique

  • Toutes les sociétés du portefeuille ont délivré une croissance organique positive au 1er semestre

Résultat net part du Groupe : 479,8 M€, en hausse de +265 % principalement en raison de la plus-value réalisée par la cession de Cromology

  • Résultat net des activités de 354,9 M€, en hausse de +2,3 %, reflétant l’augmentation de la profitabilité de l’ensemble des sociétés du portefeuille

  • Résultat non récurrent de 374,5 M€, impacté par la cession de Cromology intervenue au premier trimestre 2022 et ayant généré une plus-value comptable de 589,9 M€

  • Résultat net consolidé du 1er semestre 2022 de 672,6 M€ (contre 301,0 M€ en 2021) et résultat net part du Groupe de 479,8 M€

Rotation du portefeuille et déploiement de capitaux depuis le début de l’année 2022

  • Cession de Cromology réalisée le 21 janvier 2022, générant pour Wendel un produit net de cession de 896 M€

  • Environ 304 M€1 investis en fonds propres pour l’acquisition de la société ACAMS le 10 mars 2022

  • Wendel Lab : 49 M€ supplémentaires engagés auprès de fonds au 1er semestre 2022, portant le montant total des capitaux engagés à 164 M€

  • 25 M€ d’actions Wendel rachetées au 1er semestre 2022

Une structure financière solide

  • Succès d’une émission obligataire le 16 janvier 2022 de 300 M€ à 12 ans avec un coupon de 1,375 %

  • Ratio LTV de 7,8 % au 30 juin 2022, soit 5,3% pro forma de l’encaissement au second semestre du dividende payé par Bureau Veritas et du produit de cession de l’immeuble du siège parisien

  • Amélioration du profil de la dette et allongement de sa maturité moyenne : exercice le 19 avril 2022 de l’option de remboursement anticipé portant sur la totalité de l’obligation à échéance octobre 2024. À la suite de cette opération, la maturité moyenne de la dette de Wendel est allongée à 6,92 ans et son coût moyen pondéré abaissé à 1,7 %

  • Allongement de la ligne de crédit syndiqué à juillet 2027

  • Liquidité totale de 1,5 Md€ au 30 juin 2022, dont 789 M€ de trésorerie disponible et 750 M€ de ligne de crédit syndiqué (non tirée)

Retour aux actionnaires et dividende 2021

  • Wendel a annulé 377 323 de ses propres actions (soit 0,84 % du capital social) le 29 avril 2022. L’annulation de ces actions a eu un impact pro forma positif de +0,7 €/action sur l’ANR au 31 mars 2022, en raison de la décote actuellement élevée

  • Dividende ordinaire de 3,0 euros par action payé en juin 2022 au titre de l’exercice 2021, en hausse de 3,4 %


André François-Poncet, Président du Directoire de Wendel, déclare :

« Au premier semestre 2022, nos sociétés de portefeuille ont réalisé une solide croissance organique et de bonnes rentabilités, parfois dans des conditions difficiles concernant la disponibilité et le prix de matières premières. Leurs équipes de direction expérimentées ont clairement démontré à nouveau de fortes capacités d’adaptation.

Notre actif net réévalué a très bien résisté depuis malgré les turbulences boursières du premier trimestre. Avec l’acquisition d’ACAMS qui améliore encore le profil de croissance de notre portefeuille, et dans la continuité de l’acquisition de CPI, nous avons poursuivi notre objectif de redéploiement de capital conformément à notre feuille de route.

Pour ce qui est de l’avenir, notre structure financière robuste, avec un levier financier relativement modéré au niveau du Groupe et également des sociétés du portefeuille, conjuguée à notre vision de long terme, devraient nous permettre, le moment venu, de poursuivre la mise en œuvre de notre feuille de route en tirant parti des opportunités d’acquisitions qui découleront probablement de l’environnement volatil actuel, que nous allons dans un premier temps nous attacher à mieux comprendre. »

La recherche du futur Président du Directoire par le Conseil de surveillance est en cours et devrait aboutir au second semestre.


 


Contribution des sociétés du Groupe au chiffre d’affaires du 1er semestre 2022

Chiffre d’affaires consolidé(1) du S1 2022

(en millions d’euros)

S1 2021

S1 2022

%

% Organique

Bureau Veritas

2 418,4

2 693,4

+ 11,4 %

+ 6,5 %

Constantia Flexibles

752,1

985,2

+ 31,0 %

+ 22,6 %

Stahl

419,8

470,9

+ 12,2 %

+ 9,1 %

Crisis Prevention Institute

36,5

48,2

+ 32,2 %

+ 21,2 %

ACAMS (2)

n/a

19,8

n/a

n/a

Chiffre d’affaires consolidé (1)

3 626,8

4 217,5

+ 16,3 %

+ 10,3 %

  1. Le chiffre d’affaires comparable pour les 6 mois de l’année 2021 représente 3 626,8 M€ contre 3 997,4 M€ publié en 2021. La différence (370,4 M€) correspond au chiffre d’affaires de la société Cromology, classée en actifs destinés à être cédés. Conformément à la norme IFRS 5, la contribution de cette société a été reclassée en « Résultat net des activités arrêtées ou destinées à être cédées ». Cromology a été cédé au début de l’année 2022.

  2. Les comptes d’ACAMS sont consolidés depuis le 11 mars 2022. Le chiffre d’affaires inclut un impact de retraitement au titre de l’allocation du prix d’acquisition (PPA) de -9,7M€, hors ce retraitement le chiffre d’affaires est de 29,5 M€.

Chiffre d’affaires consolidé du S1 2022 des sociétés mises en équivalence

(en millions d’euros)

S1 2021

S1 2022

%

% Organique

Tarkett

n/a

1 564.0

n/a

n/a

IHS publiera ses résultats semestriels 2022 dans le courant du mois d’août. Cette société n’est plus consolidée par Wendel compte tenu de la perte d’influence notable consécutive à l’introduction en bourse.

Résultats consolidés du 1er semestre 2022

(en millions d’euros)

S1 2021

S1 2022

Contribution des filiales consolidées

401,5

414,1

Frais financiers, frais généraux et impôts

-54,5

- 59,3

Résultat net des activités (1)

347,0

354,9

Résultat net des activités (1) part du Groupe

152,9

127,9

Résultat non récurrent

3,1

533,5

Dépréciations

- 2,6

- 154,1

Effets liés aux écarts d’acquisition

- 46,4

- 61,6

Résultat net total

301,0

672,6

Résultat net part du Groupe

131,1

479,8

(1) Résultat net avant les écritures d’allocation des écarts d’acquisition et les éléments non récurrents.
           

 

Résultat net des activités du 1er semestre 2022

(en millions d’euros)

S1 2021

S1 2022

Var.

Bureau Veritas

231,5

262,0

+ 13,2 %

Stahl

71,9

77,2

+ 7,4 %

Constantia Flexibles

35,3

69,0

+ 95,4 %

Cromology

37,9

n/a

n/a

CPI

1,1

4,0

+ 264,5 %

Tarkett (mise en équivalence)

n/a

1,5

n/a

ACAMS

n/a

0,5

n/a

IHS (1)

23,8

n/a

n/a

Total contribution des sociétés

401,5

414,1

+ 3,1 %

dont part du Groupe

207,4

187,1

- 9,8 %

Total Charges de structure

- 34,0

- 40,6

+ 19,3 %

Total Frais financiers

- 20,5

- 18,7

- 8,7 %

Résultat net des activités

347,0

354,9

+ 2,3 %

dont part du Groupe

152,9

127,9

- 16,4 %

(1) Mise en équivalence au 1er semestre 2021. IHS a été déconsolidée en 2021 à la suite de son introduction en Bourse qui a conduit à la perte d’influence notable de Wendel sur la société.

Le Conseil de surveillance s’est réuni le 28 juillet 2022 sous la présidence de Nicolas ver Hulst pour examiner les comptes consolidés condensés de Wendel, tels qu’ils ont été approuvés par le Directoire le 26 juillet 2022. Les comptes semestriels ont fait l’objet d’un examen limité de la part des Commissaires aux comptes avant d’être publiés. Le chiffre d’affaires consolidé du 1er semestre 2022 s’est élevé à̀ 4 217,5 M€, en hausse de + 16,3 %, dont + 10,3 % de croissance organique.

La contribution totale des sociétés du Groupe au résultat net des activités s’est élevée à 414,1 M€ en hausse de 3,1% par rapport au premier semestre 2021. Le total des frais financiers, frais généraux et impôts enregistrés au niveau de Wendel s’élève à 59,3 M€, en hausse de 4,8 M€ par rapport au 1er semestre 2021 (54,5 M€). Le résultat non récurrent se traduit par un gain de 533,5 M€ au 1er semestre 2022 contre 3,1 M€ au 1er semestre 2021. Ce gain est principalement lié à̀ l’impact de la cession de Cromology, qui a généré une plus-value de 589,9 M€ dans les comptes consolidés de Wendel. Une dépréciation a été comptabilisée sur Tarkett pour un montant de -158,9 M€. Le résultat net total s’élève à 672,6 M€ au 1er semestre 2022, contre 301,0 M€ au 1er semestre 2021. En part du Groupe, le gain est de 479,8 M€, à comparer à 131,1 M€ au 1er semestre 2021.

Activité des sociétés du Groupe

Tous les chiffres sont présentés après impacts de la norme IFRS 16

Bureau Veritas - Solide performance opérationnelle et financière au premier semestre 2022 ; Perspectives 2022 confirmées

(Intégration globale)

Le chiffre d’affaires a atteint 2 693,4 millions d’euros au premier semestre 2022, soit une hausse de 11,4 % par rapport au premier semestre 2021. La croissance organique s’est élevée à 6,5 %, avec un rebond de 5,2 % au deuxième trimestre 2022, bénéficiant d'une amélioration des marchés finaux dans la plupart des activités et ce, malgré les perturbations causées par la guerre entre la Russie et l’Ukraine et la vague de mesures de confinement dans de nombreuses villes en Chine depuis mi-mars 2022.

Deux activités ont enregistré une très forte croissance organique, Industrie en hausse de 10,8 % et Agroalimentaire & Matières Premières à 8,6 %. Le reste du portefeuille a progressé régulièrement, avec Marine & Offshore, Bâtiment & Infrastructures (B&I), Certification et Biens de consommation en hausse de 3,8 % à 6,0 % sur une base organique.

L’effet périmètre est positif à 0,4 %, reflétant l'impact des acquisitions bolt-on des trimestres précédents.

Les variations des taux de change ont eu un impact positif de 4,5 %, principalement du fait de l’appréciation du dollar américain et des devises corrélées face à l’euro, mais dont l’impact a été partiellement compensé par la dépréciation de certaines devises de pays émergents.

Le résultat opérationnel ajusté du Groupe a augmenté de 8,7 %, atteignant 410,9 millions d’euros. La marge opérationnelle ajustée au premier semestre 2022 est en baisse de 38 points de base, à 15,3 %. Cela est principalement dû à l’impact des confinements en Chine au deuxième trimestre.

Impact des confinements en Chine sur le 2ème trimestre

À la suite de la mise en place de la politique « zéro Covid » par le gouvernement chinois Bureau Veritas a fait face à des vagues de confinement dans plusieurs villes du pays depuis fin mars 2022. Compte tenu de la forte exposition de Bureau Veritas en Chine (environ 15 % du chiffre d’affaires total au premier semestre 2022), les mesures de confinement ont eu un impact matériel sur les performances du deuxième trimestre 2022. Cet impact varie selon les activités :

  • sur l’activité Biens de consommation, qui représente la moitié du chiffre d’affaires chinois, Bureau Veritas est resté proactif et s’est adapté aux contraintes. L’impact au deuxième trimestre a été contenu car les équipes sont parvenues à transférer les échantillons d’un site à l’autre à travers le pays, voire hors de Chine dans les laboratoires du Groupe en Asie du Sud (Vietnam, Bangladesh, Inde et Sri Lanka). Tous les laboratoires du Groupe ont rouvert et sont revenus à un niveau d’activité normal à fin juin 2022 ;

  • sur l’activité Bâtiment & Infrastructures (représentant environ 30 % du chiffre d’affaires de Bureau Veritas en Chine, uniquement centré sur des actifs d’infrastructure dans les domaines du transport et de l’énergie), les sites de construction ont été arrêtés pendant plusieurs semaines (jusqu’à huit semaines) dans les zones où des restrictions en matière de mobilité étaient imposées (Shanghai et Shenzhen, notamment). Une fois les restrictions en matière de mobilité levées, Bureau Veritas a opéré dans une situation de « stop and go » avec des sites dans l’obligation de fermer dès la moindre suspicion de cas de Covid-19. Depuis mi-juin, les sites de construction ont graduellement rouvert et Bureau Veritas s’attend à retrouver un rythme normal à compter du troisième trimestre 2022.

Une situation financière solide

Au 30 juin 2022, la dette financière nette ajustée de Bureau Veritas a augmenté par rapport au niveau du 31 décembre 2021. Bureau Veritas bénéficie d'une structure financière solide, avec l'essentiel de ses échéances se situant au-delà de 2024.

À la fin du premier semestre 2022, Bureau Veritas disposait d’une trésorerie et d'équivalents de trésorerie disponibles de 1,4 milliard d'euros et d’une ligne de crédit confirmée non tirée de 600 millions d'euros.

Au 30 juin 2022, le ratio dette financière nette ajustée/EBITDA a de nouveau diminué pour s’établir à 1,10x (à comparer à 1,30x au 30 juin 2021) et le ratio EBITDA/charges financières nettes consolidées était de 16,67x.

La maturité moyenne de la dette financière de Bureau Veritas était à 3,8 ans alors que le coût moyen de la dette au cours du premier semestre 2022 était de 2,5 % hors impact IFRS 16 (contre 2,4 % au cours du premier semestre 2021, hors impact IFRS 16).

Perspectives 2022 confirmées

Sur la base d’un solide pipeline de ventes grâce au portefeuille diversifié de Bureau Veritas et des opportunités de croissance significatives liées à son offre de services et de solutions de durabilité, et en supposant qu’il n’y aura pas de nouveaux confinements liés à la Covid-19 dans ses principaux pays d’activité, Bureau Veritas prévoit toujours pour 2022 :

  • d’atteindre une croissance organique modérée à un chiffre de son chiffre d’affaires ;

  • d’améliorer la marge opérationnelle ajustée ;

  • de générer des flux de trésorerie maintenus à un niveau élevé, avec un taux de conversion du cash supérieur à 90 %.

En juillet 2022, Bureau Veritas a décidé d'annuler 1 915 000 actions (0,4 % du capital) qui ont été rachetées entre avril et juin 2022 dans le cadre du programme de rachat d'actions autorisé par l'Assemblée générale du 25 juin 2021.

Pour plus d’informations : group.bureauveritas.com/fr


Stahl — Chiffre d’affaires en hausse de +12,2 % en données publiées, marge d’EBITDA de 22,2 %

(Intégration globale)

Stahl, le leader mondial des revêtements et traitements de surface pour les matériaux souples, réalise un chiffre d’affaires de 470,9 M€ au premier semestre 2022, en hausse de +12,2 % par rapport à la même période de 2021. La croissance organique atteint +9,1 %. Les variations des taux de change ont un effet positif de +3,1 %, en raison principalement de l’appréciation du dollar américain et du yuan chinois.

L’activité sur les six premiers mois de l’année 2022 a été supérieure aux attentes, avec de fortes performances des divisions Coatings et Leather au premier et au deuxième trimestre. La croissance a été essentiellement portée par les effets prix-mix, les volumes s’inscrivant pour leur part en retrait en raison principalement (i) des confinements en Chine, (ii) des perturbations continues des chaînes d’approvisionnement dans le secteur automobile et (iii) du ralentissement sur la demande induit par les hausses significatives de prix mises en œuvre sur la période.

Dans toutes les divisions, des augmentations de prix ont été appliquées depuis le début de l’année pour atténuer le fort impact de la hausse des coûts des intrants. La société a déjà pris des mesures pour protéger sa marge et est prête à en prendre de nouvelles si nécessaire. L’équipe de direction suit de près l’environnement inflationniste, ainsi que les tensions sur les chaînes logistiques et les perturbations potentielles de l’approvisionnement énergétique.

Le carnet de commandes reste à un niveau élevé en comparaison avec les standards historiques, quoiqu’il s’inscrive en légère baisse après une activité commerciale très soutenue au deuxième trimestre 2022.

L’EBITDA3 s’élève à 104,5 M€ au premier semestre 2022, conduisant à une marge d’EBITDA de 22,2 %, en ligne avec les standards historiques de Stahl.

La dette nette au 30 juin 2022 s’établit à 183,8 M€4, contre 199,0 M€ au 30 juin 2021. Stahl a continué à générer de la trésorerie, notamment grâce au bon niveau d’EBITDA réalisé, mais la réduction du niveau de la dette nette a été partiellement compensée par la variation du taux de change USD/EUR, la dette de Stahl étant presque intégralement libellée en dollars américains. Le ratio de levier rapporté est de 0,8 fois5 l’EBITDA au 30 juin 2022.

Le 5 juillet 2022, Stahl a annoncé avoir soumis un objectif de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre (GES) aligné sur les dernières lignes directrices fournies par la Science Based Targets initiative (SBTi).

L’objectif présenté par Stahl à la SBTi comprend un engagement spécifique portant sur les émissions amont de scope 3 du groupe, que Stahl entend réduire d’au moins 25 % au cours des dix prochaines années par rapport à l’année de base (2021). Les émissions de scope 3 de Stahl représentent actuellement plus de 90 % de son empreinte carbone. Cette réduction serait principalement mise en œuvre en remplaçant les matières premières d’origine fossile utilisées par Stahl par des alternatives plus sobres en carbone. Cette ambition représente une étape importante dans l’alignement de Stahl sur l’objectif visant à limiter la hausse de la température mondiale à 1,5°C par rapport aux niveaux préindustriels à horizon 2050, tel que défini dans l’Accord de Paris sur le climat (2015).

Cet engagement de Stahl renforce ses objectifs existants de réduction de ses émissions des scopes 1 et 2, fixés peu après l’Accord de Paris en 2015. Depuis lors, Stahl a déjà réduit de plus de 30 % ses émissions (directes) de GES de scopes 1 et 2, grâce à des gains d’efficacité opérationnelle et à la décarbonation de son approvisionnement en énergie.

Constantia Flexibles — Croissance totale de +31 %, avec une croissance organique record de +22,6 %, en raison notamment des augmentations de prix, mais aussi de la hausse des volumes et de l’amélioration du mix. Marge d’EBITDA de 13,5 %, en progression de 40 points de base, grâce au niveau soutenu de l’activité et à l’intégration de la société Propak acquise en juin 2021

(Intégration globale)

Le chiffre d’affaires du premier semestre 2022 s’élève à 985,2 M€, en hausse de +22,6 % en organique avec de fortes performances des deux divisions (Consumer : +23,3% ; Pharma : +20,4 %). En données publiées, le chiffre d’affaires est en croissance de +31,0 %, en raison principalement des hausses nécessaires de prix appliquées pour compenser la pression inflationniste sur les coûts de production. En dépit des pénuries de matières premières, Constantia Flexibles a bénéficié d’un retour encourageant de la croissance organique des volumes, confirmant ainsi la bonne dynamique insufflée par les initiatives commerciales de la nouvelle équipe de direction. Cependant, en Inde, le marché reste très difficile, et le management a lancé le programme « Restoring Sucess » pour redevenir rentable tout en étudiant plusieurs options stratégiques pour cette division.

Le premier semestre 2022 bénéficie d’un effet périmètre (+5,5 %) lié à l’acquisition de Propak en juin 2021, ainsi que d’un effet de change positif de +3,0%.

L’EBITDA s’établit à 133,2 M€6, en hausse de +34,8 %, soit une marge d’EBITDA de 13,5 %, en augmentation de 40 points de base par rapport au premier semestre 2021. Cette évolution s’explique par (i) les efforts engagés par Constantia Flexibles pour préserver la rentabilité et atténuer l’impact de la hausse des prix des matières premières, ii) le programme de réduction continue des coûts, (iii) la combinaison d’effet volume et d’effet mix positifs, et iv) l’acquisition de Propak en juin 2021.

Constantia Flexibles gère avec précaution l’environnement inflationniste, ainsi que la disponibilité de matières premières et l’approvisionnement en énergie. Actuellement, les deux usines en Russie de Constantia Flexibles fonctionnent de façon autonome et ne requièrent aucune injection de liquidités de la part du reste du groupe. La société concentre ses efforts sur la préservation de sa rentabilité à la fois en travaillant sur la répercussion des coûts des matières premières et en poursuivant son programme de contrôle des coûts. De plus, elle travaille activement sur sa base d’approvisionnement et sur ses sources d’énergie dans le contexte d’une potentielle pénurie de gaz en Europe dans les mois à venir.

Le ratio de levier est en amélioration depuis le début de l’année, s’établissant à 1,6x, comparé à 1,8x au début de l’année et nettement en dessous du covenant de 4,0x (ce seuil pourrait être temporairement porté à 4,5x en cas d’acquisitions). La dette nette au 30 juin 2022 s’élève à 392,2 M€7 contre 400,3 M€ au 31 décembre 2021. En 2021, la société a nettement amélioré sa génération de trésorerie, grâce à un programme de dépenses d’investissements discipliné et à une meilleure gestion du besoin en fonds de roulement. Au premier semestre 2022, la génération de trésorerie a été impactée par la hausse des prix des matières premières et par la nécessité de constituer des stocks plus élevés pour compenser les diverses perturbations de la chaîne d’approvisionnement.

En termes de développement durable, Constantia Flexibles développe et promeut activement son portefeuille Ecolutions, en adéquation avec la transformation et l’évolution de son industrie vers des emballages recyclables. Constantia s’est engagée à proposer des solutions recyclables répondant à 100 % des besoins de ses clients d’ici à 2025.

Crisis Prevention Institute — Croissance totale du chiffre d’affaires de +19,8 % au premier semestre 2022. EBITDA en hausse de +27,8 % et marge d’EBITDA de 49,7 %. Désendettement solide et succès de la renégociation de la dette à des conditions attrayantes
(Intégration globale)

Le chiffre d’affaires de Crisis Prevention Institute (CPI) s’élève à 52,7 M$ au premier semestre 2022, en hausse de +19,8 % en données publiées par rapport au premier semestre 2021. La croissance organique s’établit à +21,2 % et les variations des taux de change ont un impact négatif de -1,4 %.

  • Le succès des nouveaux programmes lancés, notamment sur des sujets spécialisés tels que les traumatismes, l’autisme ou l’entraînement à des techniques physiques avancées, se confirme. Ces formations représentent plus de 20 % des certifications initiales du premier semestre 2022.

  • La stratégie d’expansion internationale de CPI hors d’Amérique du Nord porte ses fruits, notamment dans les pays anglophones où le taux de croissance est supérieur à 20 %.

  • CPI continue de bénéficier d’une évolution du mix vers les solutions digitales à destination des formateurs certifiés nouveaux et existants, tout en maintenant une composante en présentiel. La part des ventes de supports d’apprentissage au format virtuel est restée importante, représentant environ 42 % du total des ventes de supports d’apprentissage.

  • CPI a bien géré la vague Omicron de début 2022, avec des décalages, sur le deuxième trimestre, d’un nombre limité de sessions de formation sur site, aboutissant à un effet neutre sur le premier semestre de l’année.

L’EBITDA de CPI s’élève à 26,2 M$8 au premier semestre 2022, en hausse de +27,8 % sur un an, conduisant à une marge d’EBITDA solide de 49,7% sur la période (en progression de +312 points de base par rapport au premier semestre 2021). L’EBITDA du premier semestre a principalement bénéficié de l’effet de la variation du chiffre d’affaires sur les résultats, d’une gestion efficace des coûts et, dans une moindre mesure, d’écarts temporaires en lien avec les investissements marketing et le report de certains recrutements. Les marges EBITDA du second semestre devraient revenir aux niveaux prévus dans le budget.

Au 30 juin 2022, la dette nette s’élève à 311,8 M$9, soit 5,33 fois l’EBITDA tel que défini dans l’accord de crédit de CPI. Le taux de conversion en flux de trésorerie reste très solide, s’établissant à environ 82 % depuis le début de l’année. CPI a profité de cette solide performance et de la tendance à la baisse de son endettement pour renégocier sa dette et obtenir des conditions tarifaires plus favorables sur les prochains trimestres.

ACAMS – Un très bon début d’année, avec une croissance organique du chiffre d’affaires de +21,1 % sur les six premiers mois. Processus de « carve out » en bonne voie avec une marge d’EBITDA de 18,4 %10 au 1er semestre

(Intégration globale depuis le 11 mars 2022)

 

Wendel a finalisé l’acquisition d’ACAMS le 10 mars 2022.

ACAMS, leader mondial de la formation et de la certification dans le domaine de la prévention de la criminalité financière, réalise un chiffre d’affaires de 48,4 M$11 au 1er semestre 2022, en hausse de +21,0 % par rapport à la même période de 2021. Sur les six premiers mois de l’année 2022, la croissance organique s’établit à +21,1 % et l’effet de change est de -0,1 %.

La progression du chiffre d’affaires est portée par des taux de croissance à deux chiffres des activités Certification, Adhésion, et de l’activité Formation, en partie en raison d’une augmentation des ventes aux grands comptes existants. L’activité Conférences enregistre la plus forte croissance de toutes les activités, grâce à la reprise des événements en présentiel avec une augmentation de la participation et du sponsoring. ACAMS a enregistré une progression dans chacune de ses trois zones géographiques (Amériques, EMEA et Asie-Pacifique), bien que l’Asie-Pacifique reste affectée par des confinements liés à la pandémie. La croissance du second semestre devrait être moins élevée et revenir à des niveaux normatifs.

Le processus de « carve-out » est en cours. Une transition complète vers une gestion opérationnelle indépendante est attendue aux environs de la fin de l’année. Tous les postes de direction sont désormais pourvus.

À fin juin 2022, l’EBITDA3 pro forma du « carve-out » s’élève à environ 8,9 M$ et la marge d’EBITDA pro forma s’établit à 18,4 %3,4.

La dette nette au 30 juin 2022 s’élève à 144,5 M$12, soit environ 5,7 fois l’EBITDA tel que défini dans la documentation de crédit d’ACAMS. ACAMS a généré des flux de trésorerie positifs au premier semestre 2022, après la finalisation de la transaction, en dépit de dépenses ponctuelles liées au « carve-out ».


Tarkett — Forte croissance de +24,0% des ventes et poursuite des hausses de prix de vente au 1er semestre. Neutralisation de l’inflation des coûts d’achat et progression de l’Ebitda ajusté de 12,0%.

(Mise en équivalence depuis le 07/07/2021)

Le chiffre d’affaires net du premier semestre 2022 s’est élevé à 1 564 millions d’euros, en hausse de 24,0% par rapport au premier semestre 2021. La croissance organique s’établit à 13,8%, ou 17,4% en incluant les hausses de prix de vente dans la région CEI déployées pour contrer l’inflation des coûts d’achat (en CEI, les ajustements de prix sont historiquement exclus du calcul de la croissance organique car mis en place pour compenser les fluctuations des devises). L’effet des hausses de prix de vente mises en œuvre dans l’ensemble des segments est en moyenne de +12,7% en 2022 par rapport au premier semestre 2021. Sur la période, le volume est en croissance de +4,6%. L’effet change contribue favorablement, notamment grâce au renforcement du dollar par rapport à l’euro.

L’EBITDA ajusté s’est élevé à 126,2 millions d’euros, soit 8,1% du chiffre d’affaires, par rapport à 112,7 millions d’euros au premier semestre 2021, soit 8,9% du chiffre d’affaires.

La croissance des volumes vendus a contribué favorablement à l’EBITDA pour 10 millions d’euros. L’inflation des matières premières, de l’énergie et du transport est sans précédent et s’est élevée à 161 millions d’euros, dans un contexte de hausse des prix du pétrole et des autres énergies et de tensions persistantes sur l’approvisionnement de certaines matières premières.

Tarkett a continué à déployer avec succès des hausses de prix de vente tout au long du premier semestre : +161 millions d’euros au S1 par rapport à 2021. Ceci a permis de compenser intégralement l’effet de l’inflation des coûts d’achat dès le premier semestre, en ligne avec l’objectif annoncé initialement pour l’exercice 2022.

L’endettement financier net, au niveau de Tarkett, s’établit à 778 millions d’euros à fin juin 2022, à comparer à 476 millions d’euros à fin décembre 2021 et 524 millions à fin juin 2021. Par rapport à décembre 2021, la dette augmente du fait de la saisonnalité usuelle de l’activité dont l’effet a été accentué par l’inflation et la nécessité de reconstituer des stocks. L’effet change sur la dette tirée en dollar contribue également à l’augmentation de la dette pour 39 millions d’euros. A fin juin 2022, le levier d’endettement de la société cotée s’établit à 3,2x l’EBITDA ajusté des 12 derniers mois.

Le contexte géopolitique et macroéconomique continue de faire peser des incertitudes importantes sur le niveau de la demande. Les difficultés d’approvisionnement des matières premières ne sont pas complètement résorbées et les incertitudes liées à la fourniture du gaz et de l’électricité en Europe constituent un facteur de risque complémentaire. Dans ce contexte, il demeure difficile de donner des indications sur le niveau d’activité, notamment pour les segments Commerciaux où l’activité est jusqu’à présent en croissance.

Les actions structurelles de réduction des coûts se poursuivent. Dans un contexte de volumes moins soutenus et de difficultés persistantes à embaucher dans plusieurs usines, le Groupe prévoit maintenant de générer environ entre 15 et 20 millions d’euros d’économies annuelles structurelles en 2022 (objectif initial de 30 millions d’euros). Le Groupe se prépare également à prendre des mesures temporaires de réduction des coûts en fonction de l’évolution de la demande au second semestre.

L’inflation des coûts d’achat continue de progresser dans un contexte de hausses significatives des coûts de l’énergie et de chaînes d’approvisionnement toujours perturbées. Les tendances actuelles indiquent que l’effet négatif de cette hausse des coûts d’achat pourrait être d’environ 280 millions d’euros supplémentaires par rapport à 2021 (estimation d’avril 2022 : 250 millions d’euros).

Pour faire face à la poursuite de cette inflation sans précédent, Tarkett a déjà mis en place des nouvelles hausses de prix de vente, et continuera si nécessaire en vue de neutraliser l’effet de cette hausse des coûts d’achat sur l’ensemble de l’année.

Pour plus d’information, voir le communiqué de presse de Tarkett publié le 26 juillet 2022 : https://www.tarkett-group.com/fr/investisseurs/

Wendel Lab : Une approche prudente et progressive dans le temps des engagements en capital

Avec le Wendel Lab, Wendel souhaite davantage s’exposer à des sociétés de très forte croissance. Cette structure, lancée en 2013, a jusqu’ici principalement souscrit des engagements auprès de plusieurs fonds d’investissement technologiques de grande qualité. Dans le cadre de sa feuille de route stratégique 2021-2024, Wendel a annoncé que cette catégorie d’actifs avait vocation à représenter 5 à 10 % de son actif net réévalué à terme.

Depuis le début de l’année 2022, 49M€ supplémentaires ont déjà été engagés dans des fonds ciblant des valeurs technologiques récemment levés par Andreessen Horowitz (A16Z), Insight Partners et Kleiner Perkins. Ces sociétés de capital-investissement sont gérées par des investisseurs spécialisés sur les valeurs technologiques jouissant d’une très grande renommée. Le total des engagements à fin juin 2022 s’élève à 164 M€, dont environ 62 % ont déjà été appelés. Environ 76 % des investissements13 actuels sont libellés en dollars, et 24 % en euros.

IHS publiera ses résultats semestriels 2022 dans le courant du mois d’août.

Actif net réévalué à 165,6 € par action au 30 juin 2022

L’actif net réévalué s’élève à 7 349 M€, soit 165,6 € par action au 30 juin 2022 (détails annexes 1 et 2 ci-après), en baisse de 10,4 % par rapport à 188,1 € par action au 31 décembre 2021 et en progression de +1,7 % depuis le 31 mars 2022 en réintégrant le dividende payé en juin 2022. La décote sur l’ANR au 30 juin 2022 ressort à 49,6 % par rapport à la moyenne 20 jours du cours de Wendel au 30 juin 2022.

Au 1er trimestre, l’ANR par action de Wendel avait été fortement impacté par la baisse des marchés, qui avait affecté l’ensemble du portefeuille. Au 2e trimestre, l’ANR est pratiquement stable :

  • Actifs cotés : la baisse du cours de Bureau Veritas a été quasi intégralement compensée par la hausse du cours moyen d’IHS au 30 juin par rapport au 31 mars 2022 ;

  • Actifs non cotés : les révisions à la hausse des perspectives de certaines sociétés du portefeuille et les variations de change sont venues contrebalancer la baisse des multiples qui s’est poursuivie sur ce trimestre.

L’actif net réévalué au 30 juin 2022 intègre le paiement du dividende de 3,00 € par action que Wendel a effectué le 22 juin 2022 et ne prend pas en compte le dividende reçu de Bureau Veritas le 5 juillet 2022.

Structure financière solide : liquidité importante et amélioration de la structure de la dette

  • Ratio LTV à 7,8 % au 30 juin 2022

  • Liquidité totale s’élevant à 1,54 Md€14 au 30 juin 2022, dont 789 M€ de trésorerie disponible et 750 M€ de ligne de crédit (non tirée)

  • Extension de la maturité de la ligne de crédit à juillet 2027

  • Maturité moyenne de la dette allongée à 6,9 ans et coût moyen pondéré à 1,7 % à l’issue du succès d’une émission obligataire de 300 M€ à 12 ans avec un coupon de 1,375 % le 13 janvier 2022 et à l’exercice le 19 avril 2022 de l’option de remboursement anticipé de l’intégralité des obligations à échéance octobre 2024.

  • Notations de catégorie « investment grade » : Moody’s à Baa2 avec perspective stable ; S&P à BBB avec perspective stable

Événements importants depuis le début de l’année 2022

Wendel annonce la signature d’un avenant à son crédit syndiqué non tiré d’un montant de 750 millions d’euros afin d’allonger la maturité à 2027

Wendel a signé le 27 juillet 2022 un avenant à son crédit syndiqué d’un montant de 750 millions d’euros et de maturité octobre 2024 afin d’allonger la maturité à juillet 2027 avec deux options d’allonger encore d’une année (1+1), sous réserve de l’approbation des banques pour chaque prolongation supplémentaire. Cette facilité de crédit syndiquée intègre des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG). Des éléments mesurables de la performance extra-financière de Wendel et de ses sociétés en portefeuille sont pris en compte dans le calcul du coût de financement de ce crédit syndiqué. Ils sont alignés avec certains objectifs ESG quantitatifs que le Groupe a fixés dans sa feuille de route ESG 2023.

Wendel réalise la cession de son siège social

Wendel annonce avoir réalisé la cession de son siège social rue Taitbout. Generali Vie s’est porté acquéreur de l’ensemble immobilier. Le montant de la vente extériorise une valeur supérieure de 1,5€ par action par rapport à l'ANR de Wendel. La clôture de cette transaction est attendue au deuxième semestre 2022.

Mise en œuvre du plan de succession du Président du Directoire de Wendel

André François-Poncet a fait part de son intention de remettre prochainement son mandat de Président du Directoire à la disposition du Conseil de surveillance afin de se consacrer à des projets personnels. Il continuera d’assurer ses fonctions jusqu’à l’issue du processus de nomination et l’arrivée du prochain Président du Directoire, sur lequel il travaille avec le Conseil de surveillance de Wendel. Le nom du nouveau Président du Directoire devrait être connu au cours du second semestre. Il/elle fera équipe avec David Darmon, Membre du Directoire et Directeur général.

Acquisition par Wendel d’ACAMS (« Association of Certified Anti-Money Laundering Specialists »), la plus grande organisation au monde dédiée à la lutte contre la criminalité financière

Le 10 mars 2022, Wendel a finalisé l’acquisition d’ACAMS (« Association of Certified Anti-Money Laundering Specialists » ou la « Société ») auprès d’Adtalem Global Education (NYSE : ATGE), transaction qui avait été annoncée le 24 janvier 2022. Wendel a investi environ 338 M$ en fonds propres et détient environ 98 % du capital de la société, aux côtés du management de la société et d’un actionnaire minoritaire.

ACAMS est le leader mondial de la formation et de la certification dans les domaines de la lutte contre le blanchiment d’argent (« Anti Money Laundering/AML ») et de la prévention de la criminalité financière. ACAMS a développé un très vaste réseau mondial avec plus de 90 000 membres dans 175 juridictions. Parmi ces membres, plus de 50 000 professionnels ont obtenu une certification CAMS - une qualification AML reconnue – qui promeut l’éducation continue en participant à des conférences, à des webinaires et à d’autres opportunités de formation.

La société emploie environ 275 personnes, principalement aux États-Unis, à Londres et à Hong Kong, au service de sa base de clients internationaux.

Finalisation de la cession de Cromology

À la suite de l’obtention des autorisations réglementaires nécessaires, Wendel a finalisé le 21 janvier 2022 la cession de Cromology à DuluxGroup, une filiale de Nippon Paint Holdings Co. Ltd. Cette transaction a généré pour Wendel un produit net de cession de 896 M€, soit 358 M€ de plus que sa valorisation de la société dans l’ANR publié avant l’annonce de la transaction, soit le 30 juin 2021.

Cette transaction est une étape importante dans la feuille de route 2021-2024 de Wendel, et sa stratégie de redéploiement de son capital vers des actifs de croissance.

Retour aux actionnaires et dividende
Un dividende ordinaire de 3,0 euros par action au titre de l’exercice 2021, en hausse de 3,4 %, a été payé en numéraire le 22 juin 2022.

Wendel a procédé à l’annulation de 377 323 de ses actions propres (soit 0,84 % du capital social) le 29 avril 2022. L’annulation de ces actions a eu un impact pro forma positif de +0,7€/action sur l’ANR au 31 mars 2022, en raison de la décote actuellement élevée.
En ce qui concerne les rachats d’actions réalisés par Wendel, 25 M€ d’actions ont été rachetés depuis le début de l’année 2022.

Exposition directe du portefeuille de Wendel aux incertitudes actuelles

Wendel suit de très près l’évolution de la situation en Ukraine et ses conséquences potentielles, dont l’impact financier direct le plus matériel, parmi d’autres impacts, pourrait provenir d’un renchérissement des structures de coûts de nos sociétés, des matières premières, approvisionnements et salaires si ceux-ci n’étaient pas répercutés suffisamment rapidement dans les prix de vente comme nos sociétés sont parvenues à le faire jusqu’à présent.

Les sociétés industrielles de notre portefeuille utilisent des sources d’énergie variées, incluant le gaz et l’électricité, et peuvent aussi employer comme matières premières des produits qui en sont dérivés. L’impact sur la profitabilité dans les mois à venir dépendra de la disponibilité, de la répercussion des hausses de coûts sur les clients, ainsi que de la capacité à réaliser des économies au niveau des processus tant chez les fournisseurs que chez nos entreprises. Il est trop tôt pour quantifier cet impact, qui serait néanmoins atténué au niveau du portefeuille de Wendel par sa diversification sectorielle dans les services aux entreprises et par sa diversification géographique. Wendel suit également l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en Chine.

L’exposition économique directe de Wendel à la Russie et à l’Ukraine est limitée à environ 1 %15.


Annexe 1 : ANR au 30 juin 2022 de 165,6 € par action

 

(en millions d’euros)

 

 

30.06.2022

31.12.2021

Participations cotées

Nombre de titres

Cours (1)

4 850

5 559

Bureau Veritas

160,8/160,8 M

25,4 € / 28,7 €

4 078

4 616

IHS

63,0/63,0 M

11,0 $ / 13,5 $

666

748

Tarkett

 

13,0 € / 18,6 €

105

195

Participations non cotées (2)

2 968

3 732

Autres actifs et passifs de Wendel et de ses holdings (3)

 

151

97

Trésorerie et placements financiers (4)

 

 

789

650

Actif Brut Réévalué

 

 

8 757

10 038

Dette obligataire Wendel et intérêts courus

 

 

- 1 408

- 1 619

Actif Net Réévalué

 

 

7 349

8 419

Dont dette nette

 

 

- 619

- 969

Nombre d’actions au capital

 

 

44 370 620

44 747 943

Actif Net Réévalué par action

 

 

165,6 €

188,1 €

Moyenne des 20 derniers cours de bourse de Wendel

83,5 €

 

102,3 €

Prime (Décote) sur l’ANR

 

 

- 49,6%

- 45,6%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1. Moyenne des 20 derniers cours de clôture de bourse calculée au 31 décembre 2021 et au 30 juin 2022.

  2. Participations non cotées (Cromology (au 31 décembre 2021), Stahl, Constantia Flexibles, CPI, ACAMS (au 30 juin 2022) et Wendel Lab). Les multiples et les agrégats comptables utilisés pour calculer l’Actif Net Réévalué ne tiennent pas compte des impacts IFRS 16. ACAMS est valorisée à 83,3% sur le multiple d’acquisition et à 16,7% sur les multiples de sociétés comparables cotées, selon les principes établis dans la méthodologie.

  3. Dont 1 001 745 actions propres Wendel au 30 juin 2022 et 1 116 456 au 31 décembre 2021.

  4. Trésorerie et placements financiers de Wendel et de ses holdings, ils comprennent au 30 juin 2022 0,5 Md€ de trésorerie disponible et 0,3 Md€ de placements financiers liquides disponibles.

Les conversions de change des actifs et passifs libellés dans d’autres devises que l’euro sont réalisées sur la base du taux de change de la date de l’ANR.

La matérialisation des conditions de co-investissement pourrait avoir un effet dilutif sur la participation de Wendel. Ces éléments sont pris en compte dans le calcul de l’ANR. Voir page 374 du document de référence 2021.

Annexe 3 : Tableau de rapprochement du résultat économique et du résultat comptable

  

S1 2022

 

 

 

 

 

Mise en équivalence

 

 

En millions d’euros

Bureau Veritas

Constantia Flexibles

Stahl

CPI

ACAMS

Tarkett

Wendel & Holdings

Total Groupe

 

Résultat net des activités

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires

2 693,4

985,2

470,9

48,2

19,8

 

 

4 217,5

 

 

EBITDA (1)

n/a

133,2

104,5

24

6,1

 

 

 

 

 

Résultat opérationnel ajusté (1)

410,9

82,1

90,1

20,7

4,6

 

 

608,4

 

 

Autres éléments opérationnels récurrents

 

1

0,8

0,2

 

 

 

 

 

 

Résultat opérationnel

410,9

83,1

90,8

20,9

4,6

 

- 40,2

570,2

 

 

Coût de l'endettement financier net

- 37,3

- 6,2

- 7,5

- 10,9

- 3,1

 

- 18,2

- 83,2

 

 

Autres produits et charges financiers

7,8

1,1

18,3

- 0,2

- 0,8

 

- 0,5

25,8

 

 

Charges d'impôt

- 119,6

- 9,1

- 24,5

- 5,8

- 0,3

 

- 0,3

- 159,5

 

 

Quote-part du résultat net des sociétés mises en équivalence

0,1

-

-

-

-

1,5

-

1,6

 

 

Résultat net d'impôt des activités arrêtées ou destinées à être cédées

-

-

-

-

-

 

-

 

 

 

Résultat net récurrent des activités

262

69

77,2

4

0,5

1,5

- 59,3

354,9

 

 

Résultat net récurrent des activités - part des minoritaires

173,6

28,5

24,7

0,1

-

-

-

227

 

 

Résultat net récurrent des activités - part du Groupe

88,4

40,4

52,5

3,9

0,5

1,5

- 59,3

127,9

 

 

Résultat non récurrent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultat opérationnel

- 35,8

- 13,3

- 11,2

- 10,4

- 35,1

 

7

- 98,7

 

 

Résultat financier

-

1

- 33,3 (2)

 

- 0,7

 

- 13,4 (3)

- 46,4

 

 

Charges d'impôt

8,5

4,3

11,2

3,4

5,9

 

-

33,3

 

 

Quote-part du résultat net des sociétés mises en équivalence

-

-

-

-

-

- 1,4

- 158,9 (4)

- 160,3

 

 

Résultat net d'impôt des activités arrêtées ou destinées à être cédées

-

-

-

-

-

 

589,9 (5)

589,8

 

 

Résultat net non récurrent

- 27,3

- 8

- 33,3

- 6,9

- 29,9

- 1,4

424,6

317,8

 

 

dont :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Eléments non récurrents

- 7,8

- 0,8

- 26

-

- 16,9 (6)

1,5

583,5

533,5

 

 

- Effets liés aux écarts d'acquisition

- 16,7

- 16,3

- 7,3

- 6,9

- 13

- 1,4

-

- 61,6

 

 

- Dépréciation d'actifs

- 2,8

9,1

-

-

-

- 1,5

-158,9

-154,1

 

 

Résultat net non récurrent - part des minoritaires

- 19

- 3,1

- 10,7

- 0,3

- 0,6

-

- 0,5

- 34,1

 

 

Résultat net non récurrent - part du Groupe

- 8,3

- 4,9

- 22,6

- 6,7

- 29,3

- 1,4

584,0

510,8

 

 

Résultat net consolidé

234,7

61

43,9

- 2,9

-29,4

-

365,3

672,6

 

 

Résultat net consolidé - part des minoritaires

154,6

25,4

14,1

- 0,1

- 0,6

-

- 0,5

192,8

 

 

Résultat net consolidé - part du Groupe

80,1

35,6

29,8

- 2,8

- 28,8

-

365,8

479,8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(1) Avant l’impact des allocations d’écarts d’acquisition, les éléments non récurrents et les management fees.
(2) Ce poste correspond à l’impact de change de la période.
(3) Ce poste intègre les impacts nets d’impôt de la variation positive de juste valeur des actifs financiers de Wendel Lab pour 21 M€. Il inclut
également la prime de remboursement anticipé de l’obligation 2024 pour -34,4 M€.
(4) Ce poste correspond à la dépréciation des titres de Tarkett Participation.
(5) Ce poste correspond au résultat de cession de Cromology.

(6) Ce poste intègre 10,8 M€ de frais d’acquisition des titres d’ACAMS et 7 M€ de frais de mise en place de la nouvelle structure.



1 Environ 338 M$ à un taux de 1,112 EUR/USD

2 En date du 30 juin 2022

3 EBITDA incluant l’impact de la norme IFRS 16. Hors impact de la norme IFRS 16, l’EBITDA s’établit à 102,9 M€.

4 Après impacts de la norme IFRS 16. Hors IFRS 16, la dette nette s’élève à 168,3 M€.

5 Ratio de levier selon la définition de la documentation de crédit

6 EBITDA incluant l’impact de la norme IFRS 16. Hors impact de la norme IFRS 16, l’EBITDA s’établit à 128,2 M€.

7 Après impacts de la norme IFRS 16. Hors IFRS 16, la dette nette s’élève à 351,2 M€.

8 EBITDA incluant l’impact de la norme IFRS 16. Hors impact de la norme IFRS 16, l’EBITDA s’établit à 25,7 M$.

9 Après impacts de la norme IFRS 16. Hors IFRS 16, la dette nette s’élève à 308,2 M$.

10 EBITDA calculé sur une base pro forma reflétant l’estimation actuelle de la structure de coûts requise pour la gestion opérationnelle d’ACAMS sur une base indépendante à l’issue de la finalisation du « carve-out ». L’EBITDA exclue les éléments non récurrents et les écritures liées aux écarts d’acquisition.

11 Hors impact de l’écriture d’allocation du prix d’acquisition relative aux produits constatés d’avance.

12 Dette nette après et avant IFRS 16. Il n’y a aucun impact de la norme IFRS 16 sur ACAMS.

13 Les fonds et fonds de fonds du Wendel Lab sont principalement valorisés au 31 mars 2022

14 Après le paiement par Wendel de 130,3 M€ de dividendes à ses actionnaires et avant 85,2 M€ de dividendes reçus de Bureau Veritas le 5 juillet.

15 Exposition de la valeur d’entreprise des sociétés du Groupe selon la ventilation des chiffres d’affaires 2021. Les valeurs d’entreprise sont calculées sur la base de l’ANR au 31 décembre 2021


Pièce jointe


Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles