La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    39 073,56
    -2 426,09 (-5,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Wells Fargo réduit ses provisions et bat le consensus au 1er trimestre

·2 min de lecture
WELLS FARGO RÉDUIT SES PROVISIONS ET BAT LE CONSENSUS AU 1ER TRIMESTRE

(Reuters) - Wells Fargo & Co a publié mercredi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, la banque californienne ayant réduit comme plusieurs de ses homologues américaines le montant de ses provisions pour couvrir les créances douteuses.

Le quatrième plus grand créancier américain a fait état d’un bénéfice de 4,74 milliards de dollars (3,96 milliards d’euros), soit 1,05 dollar par action, au premier trimestre, contre 653 millions de dollars, soit 1 penny par action, un an plus tôt.

Les analystes s'attendaient à un bénéfice de 0,70 dollar par action en moyenne, selon l'estimation IBES de Refinitiv.

Le produit net bancaire a augmenté pour sa part de 2% à 18,1 milliards de dollars sur le trimestre clos le 31 mars.

Le faible niveau du bénéfice du premier trimestre 2020 s'explique par les importantes provisions qui avaient été réalisées, les banques se préparant alors à une hausse des défauts de crédit en raison de la pandémie qui a paralysé l'économie et mis des millions de personnes au chômage.

Depuis, une politique monétaire très accommodante, un plan de relance de 1.900 milliards de dollars et une campagne de vaccination massive ont permis de remettre la première économie mondiale sur les rails.

Wells Fargo est surveillé par le régulateur bancaire depuis un scandale qui a éclaté en 2016. Il était alors apparu que la banque californienne avait potentiellement ouvert des millions de comptes fictifs à l'insu de ses clients pour permettre à ses employés de tenir leurs objectifs de vente et mis en oeuvre des techniques de vente illégales.

A la suite de cette affaire, les autorités de contrôle ont limité à 1.950 milliards de dollars le montant des actifs de la banque.

(Version française Laura Marchioro, édité par Jean-Michel Bélot)