La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1925
    -0,0054 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    40 694,34
    +755,37 (+1,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,68 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3827
    -0,0067 (-0,48 %)
     

Washington soutient la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala à la tête de l'OMC

·2 min de lecture

L'administration Biden a levé vendredi le principal obstacle à la nomination de Ngozi Okonjo-Iweala à la tête de l'Organisation mondiale du commerce, en apportant "son soutien appuyé" à la candidature de la Nigériane qui deviendrait ainsi la première femme à diriger cette institution internationale basée à Genève.

L'administration Biden a levé vendredi le principal obstacle à la nomination de Ngozi Okonjo-Iweala à la tête de l'Organisation mondiale du commerce, en apportant "son soutien appuyé" à la candidature de la Nigériane qui deviendrait ainsi la première femme à diriger cette institution internationale basée à Genève.

La seule autre candidate à ce poste qui restait encore en lice, la ministre sud-coréenne du Commerce Yoo Myung-hee, a officiellement renoncé vendredi. Pour l'heure, la Corée du sud n'a pas encore fait savoir si elle soutiendrait Mme Okonjo-Iweala.

Mme Yoo a consulté les Etats-Unis, qui sous Donald Trump étaient son principal soutien, et d'autres capitales et "décidé de renoncer à sa candidature", avait indiqué le ministère sud-coréen du Commerce.

Puis à Washington, les services du représentant américain au Commerce (USTR) ont dévoilé que l'administration Biden-Harris apportait "son soutien appuyé" à la candidature du Dr Ngozi Okonjo-Iweala au poste de prochain directeur général de l'OMC.

"Le Dr Okonjo-Iweala apporte la richesse de ses connaissances en économie et en diplomatie internationale grâce à ses 25 ans à la Banque mondiale et grâce à deux mandats en tant que ministre nigériane des Finances", ont-ils estimé, ajoutant que les Etats-Unis étaient désormais prêts à s'engager dans la prochaine phase du processus de nomination "pour parvenir à une décision consensuelle".

Ce détail est important puisque le choix du nouveau directeur exige un consensus.

Le processus de désignation d'un successeur au Brésilien Roberto Azevedo, parti un an avant la fin de son mandat pour raisons familiales, était dans l'impasse depuis l'automne.

Le comité chargé de la succession avait annoncé le 28 octobre que la candidate la mieux placée pour faire l'objet d'un consensus était la Nigériane, qui se fait appeler Dr Ngozi.

"Heureuse nouvelle"

En plus d'être la première femme à la tête de l'OMC, elle serait la première directrice générale originaire d'Afrique.

Les Etats-Unis, s[...]

Lire la suite sur challenges.fr