Marchés français ouverture 2 h 36 min
  • Dow Jones

    32 223,42
    +26,76 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 662,79
    -142,21 (-1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    26 625,83
    +78,78 (+0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,0446
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    20 395,66
    +445,45 (+2,23 %)
     
  • BTC-EUR

    28 989,37
    -293,78 (-1,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    679,63
    +436,95 (+180,05 %)
     
  • S&P 500

    4 008,01
    -15,88 (-0,39 %)
     

Washington réunit ses alliés en Allemagne pour armer l'Ukraine

Le chef du Pentagone, Lloyd Austin, devait ouvrir vers 10H00 (08H00 GMT) une réunion avec ses homologues alliés sur la base américaine de Ramstein, en Allemagne, pour accélérer les livraisons d'armes à l'Ukraine.

Les Etats-Unis réunissent mardi en Allemagne une quarantaine de pays alliés pour armer davantage , alors que le secrétaire général de doit rencontrer Vladimir Poutine à Moscou pour la première fois depuis le début de l'invasion russe le 24 février. Le chef du Pentagone, , devait ouvrir vers 10H00 (08H00 GMT) une réunion avec ses homologues alliés sur la base américaine de Ramstein, en Allemagne, pour accélérer les livraisons d'armes à l'Ukraine. Les Ukrainiens ont surpris le monde en mars en repoussant une offensive russe sur Kiev, mais font face à des bombardements incessants et une lente progression de l'armée russe dans le Donbass, à l'est - que des séparatistes prorusses contrôlent déjà en partie depuis 2014 - et le sud du pays. Les Russes affichent leur objectif de prendre le contrôle total de ces deux régions.

Les Ukrainiens "peuvent gagner s'ils ont les bons équipements, le bon soutien", a affirmé M. Austin lundi, au lendemain d'une visite à Kiev avec le secrétaire d'Etat Antony Blinken, leur première visite en Ukraine depuis le début du conflit. Après avoir rechigné à fournir des armes offensives à l'Ukraine, les Etats-Unis, comme la Grande-Bretagne, la France ou la République tchèque ont franchi le pas. spécialisés dans la défense anti-aérienne, selon une source gouvernementale. Selon Mike Jacobson, spécialiste civil de l'artillerie, les Occidentaux veulent permettre aux Ukrainiens de riposter aux bombardements russes de longue portée, qui visent à faire reculer le gros des forces ukrainiennes pour pouvoir ensuite envoyer chars et soldats occuper le terrain. Ils espèrent que l'armée ukrainienne, grâce à de meilleures défenses anti-aériennes, aux drones d'attaque et aux renseignements fournis par l'Occident, pourra détruire une grande partie de la puissance de feu russe.

Frappes russes

A plus long terme, "nous voulons voir la Russie affaiblie à un degré tel qu'elle ne puisse plus faire le même genre de choses que l'invasion de l'Ukraine", a aussi affirmé M[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles