Marchés français ouverture 6 h 16 min
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    28 126,35
    -156,68 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,0350
    -0,0055 (-0,53 %)
     
  • HANG SENG

    17 000,23
    -573,35 (-3,26 %)
     
  • BTC-EUR

    15 619,49
    -441,13 (-2,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,04
    -3,62 (-0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     

Warrior Nun : on est toujours surpris d’aimer autant les nonnes guerrières de Netflix

La série créée par Simon Barry (ex-Continuum), avec Alba Baptista dans le rôle titre, excelle dans le second degré… tout en livrant une aventure plaisante à suivre. Un cocktail du feu de dieu.

Oui, des nonnes guerrières, sur le papier, un tel pitch peut faire craindre le pire. Et pourtant : la saison 1 de Warrior Nun, sur Netflix, était une bonne surprise. En épousant sa propre absurdité avec du second degré, tout en livrant un récit malgré tout très bien mené, la première salve d’épisodes parvenait à nous faire aimer la série… à notre propre étonnement.

La saison 2, disponible depuis ce jeudi 10 novembre sur Netflix, fait-elle perdurer la magie ? La réponse est oui. Même si l’univers loufoque de Warrior Nun n’est plus une découverte, le plaisir de suivre les aventures des Sœurs Guerrières de l’Ordre de l’Épée Cruciforme (on n’invente rien) est toujours au rendez-vous.

Alba Baptista en Ava, dans la saison 2 de Warrior Nun. // Source : Netflix
Alba Baptista en Ava, dans la saison 2 de Warrior Nun. // Source : Netflix

Alba Baptista toujours aussi drôle

L’héroïne reste Ava en cette saison 2. La série commençait par sa résurrection. Tétraplégique, elle venait de mourir mystérieusement et d’être transportée dans la morgue d’une Église, lorsque des sœurs guerrières entraient dans l’établissement pour se protéger d’une offensive. L’une d’entre elles était alors touchée, mais elle était aussi porteuse d’un étrange artéfact : le Halo.

[Lire la suite]