La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    28 987,27
    -285,52 (-0,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Warner Media et Discovery forment un nouveau géant des médias

·2 min de lecture

Le groupe américain de télécommunications AT&T va fusionner sa filiale Warner Media avec Discovery, créant un nouveau mastodonte du divertissement pour mieux tenir tête à Netflix et autres géants du streaming. Cette opération, qui devrait se conclure mi-2022, combine deux des plus grands groupes de médias aux Etats-Unis.

Le groupe américain de télécommunications AT&T va fusionner sa filiale Warner Media avec Discovery, créant un nouveau mastodonte du divertissement pour mieux tenir tête à Netflix et autres géants du streaming. Cette opération, qui devrait se conclure mi-2022, combine deux des plus grands groupes de médias aux Etats-Unis, proposant à la fois des chaînes du câble traditionnelles (CNN et HBO côté Warner Media, Discovery Channel, HGTV, Food Network, et Eurosport côté Discovery) et des plateformes de streaming. Le mariage annoncé ce lundi arrive au moment où le paysage audiovisuel américain est de plus en plus dominé par les grands noms du streaming que sont Netflix, Disney+, Amazon Prime Video ou Apple TV.

Face à ce nouveau modèle économique, sans publicité mais avec abonnement, plusieurs groupes ont déjà ressenti le besoin de muscler leur offre pour garder leur stature dans la jungle impitoyable du divertissement américain. AT&T, premier câblo-opérateur américain et deuxième opérateur mobile, avait ainsi lancé sa propre plateforme de streaming HBO MAX en 2020, et Discovery la sienne, baptisée Discovery+, en début d'année. "La nouvelle entreprise sera en mesure d'investir dans davantage de contenus originaux pour ses services de streaming, d'améliorer les options de programmation sur ses chaînes de télévision payante (...) et de proposer plus d'expériences vidéos innovantes ainsi que plus de choix aux spectateurs", soulignent les deux groupes dans un communiqué lundi.

HBO MAX comptait 61 millions d'abonnés fin 2020 et Discovery+ 15 millions fin avril, tandis que Netflix en comptait 204 millions et que les plateformes de Disney (Disney+, ESPN+, Hulu) en recensaient 146 millions. Le chiffre d'affaires anticipé de la nouvelle entreprise est d'environ 52 milliards de dollars à l'horizon 2023. Des synergies sur les coûts à hauteur de 3 milliards de dollars par an sont également attendues. La nouvelle entité sera dirigée par le patron de Discovery, David Zaslav.

Un pari raté

[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi