Marchés français ouverture 6 h 1 min
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,06 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,54 (-2,23 %)
     
  • Nikkei 225

    28 541,81
    -209,81 (-0,73 %)
     
  • EUR/USD

    1,1287
    -0,0033 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    24 096,51
    +15,99 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    51 084,42
    +2 662,29 (+5,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 439,05
    -16,36 (-1,12 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     

Wanted : les États-Unis offrent 10 millions de dollars pour retrouver des hackers

·2 min de lecture

En mai dernier, Colonial Pipeline, le principal réseau de distribution de carburants de l’Est américain, avait été paralysé par un ransomware. L’équipe de pirates qui avait lancé l’attaque portait le nom de DarkSide. Le groupe s’était confondu en excuses en raison des conséquences sociales engendrées par la cyberattaque. Depuis, les autorités américaines cherchent à identifier et à localiser les membres de ce groupe supposément basé en Russie. Pour parvenir à retrouver les personnes clés de DarkSide, ils procèdent avec un système de récompense dont le montant peut atteindre 10 millions de dollars. Le département d’État américain propose également une récompense de 5 millions de dollars pour des informations menant à l’arrestation dans n’importe quel pays de complices de DarkSide. Très ancré dans les coutumes en Amérique du Nord, ce système de récompenses n’est pas une nouveauté et le département d'État a indiqué qu'il avait déjà versé 135 millions de dollars de cette façon depuis sa création en 1986.

Des groupes qui tombent, mais ne font pas trépasser les ransomwares

Le niveau de ces récompenses pourrait bien pousser certains membres liés au groupe à les dénoncer, puisque dans ces milieux, l’argent reste la principale motivation. En attendant, la pression de la part des forces de l’ordre de nombreux pays s’est intensifiée ces derniers mois. Ainsi, BlackMatter, une émanation de DarkSide, a déclaré jeter l’éponge en raison de cette pression. Ils ne laissent pas les victimes dans l’impasse et leur proposent des clés de déchiffrement sur demande.

Mais cet affaiblissement des ténors du ransomware ne signifie pas pour autant une baisse de ce fléau. Selon McAffee, elles auraient augmenté de près de 70 % entre les deux derniers trimestres de 2020. Il faut dire que ce type d’attaque est toujours très rémunérateur si l’organisation est bien ciblée. Ainsi, le cabinet Wavestone estime à 5 % le règlement des rançons par les multinationales françaises. Les montants oscilleraient...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles