Publicité
Marchés français ouverture 3 h 59 min
  • Dow Jones

    39 069,11
    +456,87 (+1,18 %)
     
  • Nasdaq

    16 041,62
    +460,72 (+2,96 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0828
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    16 712,62
    -30,33 (-0,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 170,58
    -483,77 (-1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 087,03
    +105,23 (+2,11 %)
     

Waltio, la solution française de calcul de fiscalité crypto, lève 1,8 million d’euros

© Waltio

Fondée en 2019 par Pierre Morizot et Benjamin Chevallereau, alors qu’ils ne trouvaient aucun moyen pour déclarer facilement au Trésor public leurs activités crypto, Waltio est une solution de calcul de revenus issus des activités liées aux cryptoactifs à des fins de déclaration fiscale. Une proposition de valeur qui a séduit plus de 50 000 utilisateurs, dont 10 000 pour ses versions payantes.

Alors que cette offre n’a jamais été aussi pertinente à l’heure où plus de 9% des Français possèdent des cryptoactifs et où la fiscalité française s’apprête à encadrer plus clairement les activités de minage et de staking, non sans compliquer pour les particuliers le calcul des gains liés à ces opérations, Waltio annonce une levée de 1,8 million d’euros auprès du fonds Crédit Agricole Capital Développement mais aussi de business angels, comme Clément Coeurdeuil (cofondateur de yuzu), Joan Burkovic (cofondateur de Bankin’) ainsi que les inévitables Owen Simonin (aussi connu sous le pseudonyme Hasheur et comme patron de Meria) et Julien Bouteloup (fondateur de Stake Capital), omniprésents comme investisseurs dans les sociétés crypto.

PLF 2024 : le staking et le minage de cryptos ciblés par le fisc ?

Très présente sur les marchés français, belge et espagnol, et déjà connue des lecteurs de Capital, la société Waltio compte désormais développer son offre sur d’autres marchés européens et compléter son logiciel, notamment à l’aide de l’intelligence artificielle, afin d’automatiser la collecte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le fils de Christine Lagarde a perdu beaucoup d'argent en investissant dans les cryptomonnaies
Crypto : les tentatives du créateur du token Shiba Inu pour dissimuler son butin repérées par Bubblemaps
Le plan de Ledger pour conquérir le marché des entreprises : la grande interview avec son vice-président Sébastien Badault
Crypto : accord à 4,3 milliards de dollars entre Binance et la justice américaine, démission de son patron et fondateur «CZ»
Crypto : le régulateur américain des marchés attaque Kraken, 3e plateforme mondiale