Marchés français ouverture 1 h 1 min
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,0363
    +0,0018 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    17 940,43
    +642,49 (+3,71 %)
     
  • BTC-EUR

    15 892,65
    +140,68 (+0,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    388,32
    +8,03 (+2,11 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     

Wall Street dans le vert mise sur la paralysie du gouvernement américain à la sortie des urnes

La Bourse de New York a terminé dans le vert mardi avant les résultats des élections au Congrès américain, les investisseurs s'attendant à ce qu'un gouvernement paralysé sorte des urnes, ce qui n'est pas pour déplaire aux marchés.

L'indice Dow Jones a gagné 1,02%, le Nasdaq, à forte coloration technologique, a avancé de 0,49% et le S&P 500 de 0,56%, selon des résultats définitifs.

"Le marché a bien terminé, c'est à cause des élections et au fait qu'on risque d'aboutir à une paralysie de l'administration, ce qui est positif pour le marché", a résumé Peter Cardillo de Spartan Capital.

Les Américains votaient mardi pour déterminer l'équilibre des pouvoirs au Congrès.

Les sondages, sujets à caution aux Etats-Unis et qui se sont souvent trompés, tablaient sur une victoire nette à la Chambre des représentants pour les républicains, qui pourraient aussi reprendre le contrôle du Sénat. Dans ce cas, c'est un gouvernement paralysé qui sortirait du suffrage, ce qui a la faveur des investisseurs.

"En règle générale, pour le marché, une administration dans l'impasse est quelque chose de favorable", indiquait Art Hogan de B. Riley Wealth Management.

"Le marché aime toujours les impasses", renchérissait Peter Cardillo. "Si l'on suppose que le Sénat reste démocrate et que la Chambre des représentants devient républicaine, rien ne pourra se faire", a-t-il ajouté.

Si les premiers résultats seront annoncés à partir de 00H00 GMT, l'issue de duels plus serrés voire objets de contentieux "pourraient créer des incertitudes à moyen terme", nuançait M. Cardillo.

L'attitude positive de la Bourse avait "aussi à voir avec le fait que le marché s'est traditionnellement bien comporté dans les douze mois qui suivent des élections de mi-mandat", selon Patrick O'Hare de Briefing.com. Des statistiques évoquent un gain moyen de 14,5% sur ces périodes depuis 1950.

Dans l'immédiat, sur le front économique, les investisseurs attendaient surtout la publication de l'indice des prix à la consommation (CPI) jeudi qui pèsera sur l'attitude à venir de la Banque centrale (Fed) vis-à-vis de son rythme de hausses de taux d'intérêt.

Les analystes prévoient encore une hausse mensuelle de 0,5% pour octobre après +0,6% le mois d'avant, selon Briefing.com. Sur un an, l'inflation pourrait toutefois légèrement se tasser à 7,9% contre 8,2%, selon Marketwatch.

- Chaos dans la crypto -

A la cote, l'univers des cryptoactifs a été bousculé, avec la nouvelle en deuxième partie de séance du rachat inopiné par la plateforme de monnaies virtuelles Binance, numéro un du secteur, de sa rivale FTX.com, apparemment en difficulté.

Des craintes de manque de liquidités du secteur ont envoyé les cryptomonnaies au tapis. Vers 19H30 GMT, le bitcoin chutait de 15,22% à 17.535 dollars, son plus bas niveau en deux ans.

La nouvelle a aussi fait flancher les actions des plateformes de cryptoactifs. Le titre de Coinbase a perdu 10,78% à 50,83 dollars. Celle de Robinhood, la populaire application de courtage en ligne, qui s'est aussi lancée dans les actifs virtuels, a plongé de plus de 19% à 9,74 dollars.

Nasdaq

vmt/els/def