Publicité
Marchés français ouverture 6 h 5 min
  • Dow Jones

    40 415,44
    +127,91 (+0,32 %)
     
  • Nasdaq

    18 007,57
    +280,63 (+1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    39 877,18
    +278,18 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,0892
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 107,37
    -646,64 (-1,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 388,20
    -17,13 (-1,22 %)
     
  • S&P 500

    5 564,41
    +59,41 (+1,08 %)
     

Wall Street termine dispersée, rebond de la technologie

Un opérateur du New York Stock Exchange (SPENCER PLATT)
Un opérateur du New York Stock Exchange (SPENCER PLATT)

La Bourse de New York a terminé dispersée mardi, le secteur technologique signant un rebond après plusieurs séances dans le rouge, à la faveur d'une rotation des investissements.

L'indice Dow Jones a cédé 0,76% à 39.112,16 points, le Nasdaq, à forte coloration technologique, a avancé de 1,26% à 17.717, 65 points et le S&P 500 a grignoté 0,39% à 5.469,30 points.

"On assiste à la poursuite d'une rotation des investissements", a indiqué Peter Cardillo de Spartan Capital.

Un indicateur de confiance des consommateurs peu enthousiaste a plombé les valeurs de consommation du Dow Jones, comme les supermarchés Walmart (-2,15%), la chaîne de magasins de bricolage Home Depot (-3,58%) ou encore Nike (-2,45%).

PUBLICITÉ

La confiance des consommateurs s'est dégradée en juin aux Etats-Unis, les ménages américains se montrant un peu plus pessimistes pour les moins à venir.

L'indice mesurant cette confiance s'est établi à 100,4 points en juin, selon l'enquête mensuelle du Conference Board publiée mardi, contre 101,3 points en mai.

Après un mouvement de rotation vers des valeurs délaissées, en particulier au sein du Dow Jones, il y a eu "un regroupement vers Nvidia et les valeurs de l'IA (intelligence artificielle)", a observé, dans une note, Patrick O'Hare.

L'action coqueluche du marché et du secteur de l'intelligence artificielle (IA), Nvidia, qui avait perdu plus de 12% en trois séances, a retrouvé des couleurs, terminant sur un bond de 6,76%.

Meta (+2,34%), Alphabet (+2,65%), Micron Technology (+1,52%), Taiwan Semiconductor (+2,84%) ont avancé de concert.

Sur le marché obligataire, les rendements sont restés stables à 4,23% pour ceux à dix ans malgré les propos strictes de la gouverneure de la Réserve fédérale (Fed)  de Michèle Bowman.

La membre du Comité monétaire de la Fed "a dit qu'elle était ouverte à une hausse des taux si l'inflation ne s'améliore pas", a souligné Peter Cardillo.

Les investisseurs attendent en tout cas vendredi l'indice d'inflation PCE pour mai, basé sur les dépenses de consommation, la mesure favorite d'évolution des prix pour la Fed.

L'indice PCE devrait ressortir à 2,6% sur un an en mai au lieu de 2,7% le mois d'avant, estiment les analystes interrogés par MarketWatch.

Le marché guettera aussi les demandes hebdomadaires d'allocations chômage jeudi qui peuvent montrer une nouvelle détérioration du marché du travail, ce qui peut rapprocher une baisse des taux.

L'évolution des commandes de biens durable en mai, qui pèsent lourd dans la croissance du PIB, seront aussi scrutées jeudi.

A la cote, Tesla a pris 2,61%, malgré un nouveau rappel de son Cybertruck, pour une pièce d'habillage extérieur susceptible de se détacher tandis que l'unique massif essuie-glace du véhicule futuriste rencontre des problèmes de mobilité.

Mais les investisseurs ont surtout retenu l'accélération du nombre d'enregistrements de nouveaux véhicules Tesla en Chine.

Le croisièriste Carnival a largué les amarres (+8,72%) 6,77%), poussé au large par des résultats meilleurs qu'attendu, qui ont vu le groupe de Miami renouer avec les bénéfices. Ses réservations pour le second semestre sont à un plus haut historique.

Autre facteur de baisse pour le Dow Jones, l'avionneur Boeing a perdu 2,23%.

Selon des informations de presse, Boeing s'apprêterait à racheter son ancienne filiale Spirit AeroSystems (-3,96%) par un échange d'actions plutôt qu'une transaction en numéraire.

Après la clôture, les titres du transporteur express FedEx s'envolaient de plus de 15% après que le groupe a annoncé des résultats trimestriels et annuels meilleurs qu'attendus assorti d'un plan d'économies structurelles qui a plu aux investisseurs.

Nasdaq

vmt/nth