Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 987,81
    -416,54 (-0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

A Wall Street, le S&P 500 clôt au-dessus des 5.000 points pour la première fois

Un opérateur du New York Stock Exchange (SPENCER PLATT)
Un opérateur du New York Stock Exchange (SPENCER PLATT)

Le secteur technologique a encore tiré Wall Street à la hausse vendredi, l'indice élargi S&P 500 clôturant pour la première fois au-dessus de la barre symbolique des 5.000 points.

Le Dow Jones a rendu 0,14% à 38.671,69 points mais le Nasdaq à dominante technologique a bondi de 1,25% à 15.990,66 points.

Le S&P 500, le plus représentatif du marché américain, a gagné 0,57% s'inscrivant de 26 points au-dessus des 5.000 points pour la première fois de son existence, un nouveau record.

L'indice élargi, créé en 1857, a franchi ce seuil, plus psychologique que technique pour les traders, presque trois ans après avoir passé les 4.000 points en avril 2021.

Depuis le début de l'année il a gagné environ 5%.

"Nous sommes dans un environnement où il faut suivre les leaders alors que la technologie continue clairement d'être la locomotive" du marché, a commenté Adam Sarhan de 50 Park Investments.

Les mégacapitalisations de la technologie ont ainsi tiré la séance, comme Nvidia qui a engrangé 3,58% à 721 dollars, Tesla (+2,12%) ou Amazon (+2,71%).

Le secteur des semi-conducteurs a aussi mené la cadence avec Intel (+1,91%) et AMD (+1,85%).

Le fabricant de micro-processeurs Arm Holding, qui avait effectué la veille un bond faramineux de 48% ajoutant quelque 100 milliards de dollars de capitalisation en une seule séance, a continué de progresser. Le titre coté à New York, de la filiale britannique du groupe japonais Softbank, a encore grappillé 1,16%.

SoftBank, sa maison mère japonaise, avait annoncé jeudi avoir dégagé un bénéfice net de 950 milliards de yens (5,9 milliards d'euros), contre une lourde perte équivalente à 5,5 milliards d'euros un an plus tôt, se félicitant d'avoir diversifié son portefeuille d'investissements ces dernières années, pour amorcer un virage vers l'intelligence artificielle via Arm.

Mais aussi, le secteur des puces électroniques a profité des informations selon lesquelles Sam Altman, le patron d'OpenAI, le groupe qui a développé les services d'intelligence artificielle du même nom, cherche à lever des milliers de milliards de dollars pour doper l'industrie mondiale des semi-conducteurs.

"Les optimistes sont à la manoeuvre et l'environnement des actions entre dans une phase un peu anormale", a diagnostiqué Adam Sarhan de 50 Park Investments qui juge les valeurs "un peu enflées".

"Il se peut qu'on assiste au début d'un mouvement culminant avant une consolidation qui peut durer quelques mois. Je ne dis pas que cela va se passer maintenant mais certaines de ces actions sont vraiment dans le haut de l'échelle", a nuancé l'analyste.

Du côté des rendements obligataires, les taux ont été orientés très légèrement à la hausse à 4,17% pour ceux à dix ans.

Ailleurs à la cote, la compagnie de services de cybersécurité sur le cloud, Cloudflare, s'est envolée de 19,38% après des résultats meilleurs que prévu au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires ayant augmenté de 32% sur un an.

Les titres de Pepsico ont chuté de 3,55% après un chiffre d'affaires en baisse au quatrième trimestre, plombé notamment par les céréales Quaker, mais le groupe agroalimentaire prévoit un retour à la croissance cette année.

L'action très volatile de la chaîne de cinémas AMC a gagné 7,21% à 4,38 dollars après des résultats trimestriels mitigés qui montrent néanmoins une croissance des abonnés à son service de streaming.

Le réseau social Pinterest a chuté de 9,50% à 36,85 dollars après des ventes décevantes et des projections en deça des espoirs des analystes.

Le site de réservations de voyages Expedia a plongé de 17,78% après un changement inattendu de dirigeant.

Nasdaq

vmt/rhl