La bourse est fermée

Wall Street rattrapée par la remontée brutale du chômage aux Etats-Unis

1 / 2

Wall Street rattrapée par la remontée brutale du chômage aux Etats-Unis

Le Dow Jones a perdu 1,69% pour finir à 21.052,53 points tandis que le Nasdaq a reculé de 1,53%, à 7373,08 points, et l'indice élargi S&P 500 de 1,51%, à 2488,61 points. Sur la semaine, le Dow Jones a cédé 2,7%, le Nasdaq 1,7% et le S&P 500 2,1%. Mais les trois indices avaient énormément grimpé la semaine précédente, le Dow Jones enregistrant sa plus forte hausse hebdomadaire depuis 1931.

Les acteurs du marché ont été pris de court ce vendredi par les statistiques officielles sur l'emploi américain, premier reflet des effets dévastateurs de la crise sanitaire qui paralyse une bonne partie de l'économie mondiale depuis plusieurs semaines.

Le taux de chômage, qui était tombé en février à 3,5%, le niveau le plus bas en 50 ans, est brutalement remonté à 4,4%. Quelque 701.000 emplois ont été détruits sur le mois, du jamais vu depuis mars 2009, en pleine crise financière. Et l'addition devrait s'alourdir puisque le rapport n'inclut pas les deux dernières semaines, qui ont vu près de 10 millions de nouveaux demandeurs d'allocations chômage.

"Les chiffres sur les demandes hebdomadaires d'allocations chômage (publiés jeudi) étaient déjà impressionnants. Mais le rapport mensuel sur l'emploi a encore plus surpris le marché car il suggère que les licenciements ont eu lieu encore plus tôt que prévu", remarque Quincy Krosby de Prudential Financial. "La question est désormais d'évaluer la sévérité et l'ampleur de la récession et de savoir...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi