Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 687,06
    +229,27 (+0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 372,72
    -1,12 (-0,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Wall Street ouvre en hausse, optimiste sur la politique monétaire

Un opérateur du New York Stock Exchange (SPENCER PLATT)
Un opérateur du New York Stock Exchange (SPENCER PLATT)

La Bourse de New York a ouvert en hausse, poursuivant sa lente mais régulière ascension des derniers jours, les investisseurs entrevoyant une baisse de taux d'ici l'automne.

Vers 14H15 GMT, le Dow Jones s'octroyait 0,39%, l'indice Nasdaq prenait 0,18% et l'indice élargi S&P 500 gagnait 0,28%.

Le Dow Jones vise une huitième séance positive d'affilée, ce qui serait sa meilleure performance depuis une série de neuf gains consécutifs en décembre.

L'indice historique de la place new-yorkaise est à moins de 1% de son record absolu en clôture, enregistré fin mars.

"Le marché essaye de déterminer quelle direction il doit prendre, mais en attendant, il continue de monter", a commenté Quincy Krosby, de LPL Financial.

PUBLICITÉ

Pour l'analyste, Wall Street reste sur la bonne impression laissée jeudi par la remontée des nouvelles inscriptions au chômage qui, si elle une mauvaise nouvelle pour l'économie américaine, renforce la possibilité d'un assouplissement monétaire dans les prochaines mois.

"Une baisse de taux n'est pas garantie à court terme, mais le marché est confiant dans l'idée que le prochain mouvement de politique monétaire sera une réduction" et non une hausse, a abondé Patrick O'Hare, de Briefing.com, dans une note.

Vendredi, le président de l'antenne de la Fed à Atlanta, Raphael Bostic, a dit s'attendre à une baisse de taux cette année.

Depuis la communication modérée de la banque centrale américaine (Fed), il y a dix jours, les taux obligataires se sont détendus, pour se stabiliser, ces derniers jours, à un niveau qui sied mieux aux investisseurs.

Ils se redressaient légèrement vendredi, le rendement des emprunts d'Etat américains à 10 ans s'affichant à 4,48%, contre 4,45% la veille en clôture.

Malgré la belle série du Dow Jones, Quincy Krosby prévient que l'enthousiasme manque toujours. "Les volumes acheteurs ne sont pas assez étoffés pour ancrer la hausse récente", souligne-t-elle.

Les opérateurs espèrent recevoir un signal fort avec la publication, mercredi, de l'indice de prix américain CPI pour avril, qui va renseigner sur la trajectoire de l'inflation.

A la cote, le laboratoire Novavax voyait sa capitalisation plus que doubler (+132,77%) à l'ouverture, catapulté par l'accord qui prévoit la commercialisation par le français Sanofi de son vaccin contre le coronavirus.

La compagnie de Gaithersburg (Maryland) pourrait recevoir jusqu'à 1,2 milliard de dollars de Sanofi au titre de ce partenariat.

C'est un développement majeur pour le laboratoire, qui avait fait état, en mars 2023, d'une "incertitude significative" quant à sa trésorerie, pénalisé par le ralentissement des ventes de vaccins anti-covid.

Tesla se repliait (-0,80%) après que son patron, Elon Musk, a indiqué que le constructeur allait investir "bien plus de 500 millions de dollars" pour développer son réseau de superchargeurs.

Les investisseurs s'interrogeaient sur la stratégie de l'entreprise depuis le licenciement, fin avril, de l'essentiel des effectifs de l'équipe affectée au réseau de chargeurs.

Le géant taïwanais des semi-conducteurs, coté à Taïwan mais aussi à New York, partait au galop (+5,40%) après avoir fait état d'un bond de 60% de son chiffre d'affaires en avril sur un an, sur fond de fort appétit pour l'intelligence artificielle.

La place new-yorkaise attendait la première cotation, plus tard en séance, du constructeur chinois de véhicules électriques Zeekr, contrôlé par le groupe automobile Geely, actionnaire majoritaire de Volvo.

Le "mineur" de cryptomonnaies Marathon Digital Holdings reculait (-7,53%) après avoir déçu les analystes au premier trimestre, même si son chiffre d'affaires a plus que triplé sur un an.

Warner Bros Discovery poursuivait son redressement (+3,79%), soutenu par le prochain lancement d'une plateforme de streaming réunissant son vaisseau-amiral Max et Disney+, ainsi que Hulu.

Nasdaq

tu/eb