Marchés français ouverture 6 h 23 min
  • Dow Jones

    33 852,53
    +3,07 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    10 983,78
    -65,72 (-0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    27 835,04
    -192,80 (-0,69 %)
     
  • EUR/USD

    1,0352
    +0,0017 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 141,56
    -63,12 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    16 284,64
    +525,78 (+3,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,63
    +11,91 (+3,06 %)
     
  • S&P 500

    3 957,63
    -6,31 (-0,16 %)
     

Wall Street ouvre en baisse avant une semaine macroéconomique chargée

La Bourse de New York se repliait lundi après l'ouverture au début d'une semaine macroéconomique chargée, entre une réunion de la Fed et les chiffres de l'emploi américain.

Le Dow Jones cédait 0,63%, le Nasdaq, à dominante technologique, lâchait 1,22% et le S&P 500 0,79%.

Vendredi, malgré de mauvais résultats du secteur technologique, les indices avaient conclu en hausse, le Dow Jones à 32.861,80 points (+2,59%), le Nasdaq à 11.102,45 points (+2,87%) et le S&P 500 à 3.901,06 points (+2,46%).

Sur la semaine, ils ont respectivement grimpé de 5,72%, de 2,24% pour le Nasdaq et de 3,95% pour l'indice élargi S&P 500.

Malgré l'ouverture en retrait lundi, le marché boursier devait terminer le mois d'octobre sur un beau score, après la sévère chute de septembre. Vendredi, à l'issue de l'avant-dernière séance du mois, le Dow Jones s'affichait en progression mensuelle de plus de 14%, de près de 5% pour l'indice Nasdaq et de presque 9% pour le S&P 500.

"L'essentiel est que ce mois d'octobre a été excellent pour les actions, porté par (...) des bénéfices meilleurs que prévu et la spéculation selon laquelle la Fed pourrait bientôt fait preuve d'une approche monétaire moins agressive", affirmait Patrick O'Hare de Briefing.com.

"Nous le saurons bien assez tôt", ajoutait l'analyste alors que le Comité monétaire de la Banque centrale américaine se réunit à partir de mardi et rendra une décision mercredi, suivie d'une conférence de presse de Jerome Powell, le président de la Fed.

"Le consensus mise sur une quatrième hausse des taux de 75 points de base" mercredi, rappelait Art Hogan de B. Riley Wealth Management, "mais le plus important sera le signal que donnera la Fed sur ce qui va se passer ensuite alors que les investisseurs parient de plus en plus sur le fait qu'elle va commencer à lever le pied en décembre" sur le resserrement de sa politique monétaire.

Le dollar reprenait sa hausse face aux principales monnaies alors que les taux au jour le jour ont toutes les chances de grimper mercredi à 4%, avec la décision de la Fed.

L'activité de la région industrielle de Chicago s'est à nouveau contracté en octobre, davantage que prévu, selon l'indice ISM publié lundi qui a glissé à 45,2 points contre 47 attendus, ce qui déprimait un peu plus les actions après l'ouverture de Wall Street.

Après la prise de contrôle de Twitter par Elon Musk, le titre du réseau social a disparu de la cote. Le New York Stock Exchange a indiqué vendredi qu'il prévoyait une radiation de la cote après le rachat de toutes les actions au prix de 54,20 dollars par titre, soit un peu mieux que le dernier cours (53,70 dollars).

Tesla, dont Elon Musk est le patron, cédait 0,34% à 225,75 dollars.

Amazon était stable (-0,21%) après sa chute de 6,80% vendredi après l'annonce d'une baisse de son bénéfice net au troisième trimestre.

Le titre du conglomérat industriel Emerson ne réagissait guère (-0,02%) après l'annonce d'avoir cédé au groupe d'investissement Blackstone (-0,91%) une part majoritaire de sa division climatisation et réfrigération pour 14 milliards de dollars, dette incluse.

Sur le marché obligataire, les rendements sur les bons du Trésor à dix ans, avançaient légèrement à 4,04% contre 4,01% vendredi.

Nasdaq

vmt/LyS