Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 302,86
    +1 357,67 (+2,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 444,48
    -23,63 (-1,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Wall Street en ordre dispersé après des résultats mitigés

Le parquet du New York Stock Exchange (SPENCER PLATT)
Le parquet du New York Stock Exchange (SPENCER PLATT)

La Bourse de New York évoluait en ordre dispersé jeudi, hésitant entre une série de résultats d'entreprises mitigés et des données hebdomadaires de l'emploi qui vont dans le sens de l'objectif de la Réserve fédérale (Fed).

L'indice Dow Jones avançait de 0,35%, le Nasdaq - à forte coloration technologique - cédait 0,08% et le S&P 500 grappillait 0,12% vers 14H25 GMT.

"Le marché boursier se comporte comme si il était un peu fatigué. C'est compréhensible vu le flot d'informations et les nombreux résultats de sociétés non seulement depuis la dernière clôture, mais aussi au cours des dernières semaines", a commenté Patrick O'Hare de Briefing.com.

PUBLICITÉ

Mercredi, Wall Street avait déjà terminé en ordre dispersé.

Le Dow Jones avait glané 0,44% à 39.056,39 points, connaissant, au passage, une sixième séance positive d'affilée. Le vénérable indice new-yorkais est à portée de son record historique en clôture, enregistré le 28 mars.

L'indice Nasdaq avait cédé 0,18% à 16.302,76 points et l'indice élargi S&P 500 avait fini à l'équilibre à 5.187,67 points.

Jeudi, les demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis ont bondi à leur plus haut niveau depuis neuf mois à 231.000, alors que les analystes s'attendaient à 214.000 nouveaux dépôts de demandes.

Ces données ont paradoxalement donné du baume au coeur du marché actions, qui était positionné pour démarrer en baisse après plusieurs résultats d'entreprises décevants.

Une augmentation des demandes d'allocations chômage "pourrait être un signe que les conditions du marché de l'emploi s'assouplissent", s'est félicité Nancy Vanden Houten d'Oxford Economics.

Ralentir le marché de l'emploi, c'est un des objectifs de la Réserve fédérale américaine (Fed) dans sa lutte contre la surchauffe et l'inflation. Cela rassure le marché boursier qui projette une baisse des taux d'ici la fin de l'année.

Les taux obligataires se détendaient légèrement jeudi à 4,48%, contre 4,49% pour celui à dix ans.

Du côté des valeurs, le groupe de media Warner Bros Discovery (WBD) voyait son action monter (+2,86% vers 14H00 GMT) malgré la publication de résultats décevants.

Son chiffre d'affaires trimestriel a reculé de 7% à 9,96 milliards de dollars. La compagnie a encore enregistré une perte.

Mais WBD a aussi annoncé une offre de streaming en partenariat Discovery qui réunira les plateformes disney+, Hulu et Max, une initiative bien accueillie par le marché. Warner Bros a par ailleurs indiqué qu'il "espérait" conclure un accord pour renouveler les droits avec la ligue de basket-ball NBA.

La plateforme de réservations de logements Airbnb chutait de 5,67% alors qu'elle prévoit des ventes plus faibles que ce qu'attendaient les analystes pour le deuxième trimestre à 2,68 milliards de dollars minimum.

La compagnie affirme toutefois connaître "une demande robuste pour les voyages" en particulier avec les Jeux Olympiques organisés cet été à Paris.

Le groupe britannique Arm, filiale du japonais SoftBank et champion des architectures de microprocesseurs, chutait de 4,35%.

Son résultat trimestriel a dépassé les attentes avec des ventes de 928 millions de dollars quand les analystes misaient sur 866 millions. Mais ses projections sur l'année ont déçu les investisseurs.

La plateforme de jeux vidéo Roblox s'effondrait de 21,75%, alors qu'elle a réduit ses prévisions sur l'année. Au premier trimestre, la compagnie a réduit sa perte et son chiffre d'affaires est passé de 655 millions de dollars il y a un an à 801 millions.

Nasdaq

vmt/liu