La bourse ferme dans 8 h 12 min

Wall Street à de nouveaux sommets avec Macy's et le pétrole

par Noel Randewich

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a inscrit de nouveaux records jeudi, dans un marché soutenu par une envolée des cours du pétrole et des résultats rassurants des grands magasins Macy's et Kohl's.

L'indice Dow Jones des 30 grandes valeurs s'est adjugé 117,86 points ou 0,64% à 18.613,52, nouvelle clôture record, après un pic absolu à 18.638,34 en séance.

Le Standard & Poor's-500, plus large, a aussi inscrit un niveau de clôture record à 2.185,79 points, en hausse de 10,30 points ou 0,47%, après un sommet à 2.188,45 l'après-midi.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 23,81 points (0,46%) à 5.228,40, là encore un niveau de clôture jamais encore atteint.

Les cours du pétrole ont gagné plus de 4% sur le Nymex, leur plus forte hausse en un mois, après un communiqué du ministre saoudien de l'Energie évoquant une possible initiative des pays producteurs, membres ou non de l'Opep, pour stabiliser le marché.

La nouvelle a dopé les valeurs de l'énergie et permis à leur indice sectoriel de gagner 1,30%, la meilleure performance des dix grands secteurs du S&P.

L'indice des biens de consommation discrétionnaires a pris pour sa part 1,02% après les résultats trimestriels de Macy's et Kohl's, toujours suivis de près par les investisseurs qui y voient un baromètre pour la consommation des ménages aux Etats-Unis.

Macy's a bondi de 17,09% à 39,81 dollars, sa meilleure séance depuis près de huit ans, après l'annonce d'une baisse moins forte que prévu de ses ventes au deuxième trimestre et de nouvelles mesures de transformation passant notamment par la fermeture d'une centaine de 100 magasins.

Kohl's, qui a publié un bénéfice meilleur que prévu, s'est adjugé de même 16,17% à 44,19 dollars.

La tendance a aussi été soutenue par l'annonce d'une baisse des inscriptions au chômage la semaine dernière, de bon augure pour le marché du travail au mois d'août après les bons chiffres des créations d'emplois de juillet annoncés vendredi dernier.


VALEANT REPLONGE DE 10%

L'élan haussier de Wall Street depuis la fin du mois de juin a permis au S&P, l'indice de référence des gérants américains, d'enchaîner les records et de porter ses gains à près de 7% depuis le début de l'année.

"La tendance actuelle est clairement à l'appétence pour le risque et je ne vois pas ce qui pourrait l'inverser", déclare Mark Heppenstall, directeur des investissements chez Penn Mutual Asset Management. "Les actions offrent actuellement le meilleur potentiel d'investissement sur le long terme."

D'autres professionnels sont toutefois plus circonspects au vu des niveaux de valorisation. "Je suis un peu surpris de voir de nouveaux records, je pense qu'on a besoin de consolider", dit ainsi Randy Frederick, responsable du trading et des dérivés chez Charles Schwab à Austin.

Dans le sillage de Macy's et Kohl's, les distributeurs Nordstrom et J.C. Penney ont pris respectivement 7,53% et 8,63% avant leurs propres résultats attendus à la clôture pour le premier et vendredi pour le second.

Nordstrom a, comme Macy's, fait état d'une baisse moins forte qu'attendu de ses ventes à périmètre comparable et le titre s'envolait de 12% dans les transactions électroniques immédiatement après la clôture.


Les grands magasins ont volé la vedette à Alibaba, le géant chinois du commerce en ligne coté à New York, qui a pourtant annoncé un bond de 59% de son chiffre d'affaires trimestriel. Le titre a fini la séance sur un gain de 5,08%, une hausse qui a aussi profité à son actionnaire Yahoo (+3,36%).

Contre la tendance, Valeant Pharmaceuticals International a chuté de 10,36% à 24,49 dollars. Selon le Wall Street Journal, la justice américaine a ouvert une enquête au pénal sur le laboratoire canadien qui est dans la tourmente depuis un an.

Sur le marché des changes, le dollar a gagné du terrain en réaction à des propos de John Williams, le président de la Fed de San Francisco, qui dans une interview parue jeudi dit s'attendre à ce que la Réserve fédérale relève ses taux d'intérêt avant la fin de l'année.

L'indice mesurant le niveau du dollar face à un panier de grandes devises progressait de 0,3% au moment de la clôture, avec l'euro/dollar en repli de 0,3% à 1,1136 dollar et le dollar/yen en hausse de 0,6% à 101,87.

Sur le marché obligataire, le rendement de l'emprunt de référence à 10 ans a progressé de sept points de base à 1,569% en réaction aux propos de John Williams.


(avec Yashaswini Swamynathan à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)