Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,79 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 438,16
    -2 922,30 (-4,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,83 %)
     

Wall Street en hausse après deux pertes hebdomadaires

La façade du New York Stock Exchange (SPENCER PLATT)
La façade du New York Stock Exchange (SPENCER PLATT)

La Bourse de New York a commencé dans le vert lundi après deux pertes hebdomadaires consécutives à l'orée d'une semaine décisive pour la politique monétaire américaine.

L'indice Dow Jones gagnait 0,37%, le Nasdaq, à dominante technologique, bondissait de 1,55% et le S&P 500 de 1,05% vers 14H30 GMT.

Sur la semaine passée, le Dow Jones et le S&P 500 ont cédé 0,1% et le Nasdaq 0,7% alors que des signes d'inflation tenaces ont fait grimper les taux obligataires.

"Le marché a perdu une partie de son élan la semaine dernière avec la hausse des taux obligataires à la suite de données sur l'inflation plus élevées que prévu", a noté Patrick O'Hare de Briefing.com. "Mais il semble avoir retrouvé son dynamisme avant une semaine importante et pour l'intelligence artificielle et pour la politique monétaire", a ajouté l'analyste.

PUBLICITÉ

Les actions technologiques reprenaient ainsi de la vigueur émoustillées par l'ouverture de la conférence des développeurs de Nvidia à Santa Clara en Californie. Le concepteur de puces superpuissantes, célébré à Wall Street, pourrait annoncer une nouvelle génération de processeurs pour l'intelligence artificielle.

L'action Nvidia bondissait de 4% vers 14H20 GMT, repassant la barre des 900 dollars.

Alphabet, la maison mère de Google, s'envolait de presque 7%, alors qu'Apple serait en discussion pour intégrer le programme d'IA de Google, baptisé Gemini, sur ses iPhones. Apple gagnait 2,68%.

L'action Tesla, qui a perdu plus de 30% depuis le début de l'année,  avançait de 2% alors qu'Elon Musk a indiqué dans un message sur X (ex-Twitter) que les prix du Model Y allait bientôt augmenter de 1.000 dollars.

Sur le plan macroéconomique, "la semaine va être cruciales pour les banques centrales qui supervise quelque 40% du PIB mondial", a résumé Art Hogan de B. Riley Wealth Management.

L'analyste fait référence d'abord à la réunion monétaire de la Banque du Japon (BOJ) mardi. "Il y a d'intenses spéculations selon lesquelles la BOJ va relever ses taux pour la première fois depuis 2007 mettant fin aux derniers taux négatifs au monde", a commenté M. Hogan.

L'attention va ensuite se porter mercredi sur la Réserve fédérale américaine (Fed). "Le marché sait qu'il n'y aura aucun changement" sur les taux, mais, parmi les projections qui seront publiées par la banque centrale, "le marché se focalisera sur les tableaux d'évolution des taux", a souligné Patrick O'Hare.

Les investisseurs prévoient trois baisses de taux d'intérêt cette année aux Etats-Unis, la première intervenant en juin.

Les banques centrales d'Australie, de Suisse et d'Angleterre tiendront également des réunions de politique monétaire cette semaine.

Des données contrastées sont venues de Chine. L'économie y a connu un début 2024 mitigé avec une consommation des ménages poussive mais une accélération des investissements et de l'activité dans les usines, selon des chiffres officiels publiés lundi.

Sur le marché obligataire, les taux à dix ans étaient stables à 4,31% contre 4,30% vendredi.

Nasdaq

vmt/spi