Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 624,45
    +904,90 (+1,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 243,71
    +45,14 (+3,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0074 (+0,58 %)
     

Wall Street en hausse à l'orée d'une semaine pauvre en indicateurs

Le parquet du New York Stock Exchange (ANGELA WEISS)
Le parquet du New York Stock Exchange (ANGELA WEISS)

La Bourse de New York évolue en hausse, lundi, peu après l'ouverture, à l'orée d'une semaine pauvre en indicateurs.

Vers 14H05 GMT, le Dow Jones prenait 0,71%, l'indice Nasdaq était proche de l'équilibre (+0,06%) et l'indice élargi S&P 500 gagnait 0,34%.

"La journée manque d'affiche susceptible de soulever les foules", a prévenu, dans une note, Patrick O'Hare, de Briefing.com.

"Le marché est en position d'attente", a constaté Karl Haeling, de LBBW. "C'est une semaine avec des indicateurs de second rang, avant l'indice PCE, vendredi."

PUBLICITÉ

Les économistes tablent sur une stabilité des prix en mai, selon cet indice très suivi par la banque centrale américaine (Fed), le rythme annuel ralentissant à 2,6%, contre 2,7% en avril.

Tout comme jeudi et vendredi, les investisseurs prennent des bénéfices sur plusieurs valeurs phares du secteur technologique après une ascension fulgurante, en particulier Nvidia (-2,54%).

Le spécialiste des semi-conducteurs recherchés pour l'intelligence artificielle (IA) générative a effacé plus de 300 milliards de capitalisation boursière depuis son pic de mardi.

D'autres fabricants de puces, Qualcomm (-3,27%), Broadcom (-0,18%) ou AMD (-0,74%), faisaient également l'objet de liquidations.

Une partie des sommes tirées des ventes de valeurs technologiques était aussi réaffectée vers d'autres secteurs.

Des opérateurs se lançaient dans une chasse aux bonnes affaires, qui bénéficiait notamment à Dow (+1,06%), Disney (+0,22%) ou Chevron (+1,51%), qui ont connu un parcours difficile ces derniers mois.

A la cote, Meta progressait (+2,18%), au lendemain de la publication d'une information du Wall Street Journal, selon laquelle le groupe de Menlo Park (Californie) a discuté avec Apple (+0,75%) de la possibilité de lui donner accès à son propre système d'IA générative pour équiper ses appareils.

La chaîne de supermarchés Target s'élevait (+2,61%), après l'annonce d'un partenariat avec la plateforme de commerce électronique Shopify (+0,86%). La collaboration prévoit notamment l'intégration, dans les magasins Target, de produits et marques aujourd'hui présentes seulement sur Shopify.

Le bitcoin poursuivait sa glissade, au plus bas depuis un mois et demi, et entraînait avec lui la plateforme d'échanges de cryptomonnaies Coinbase (-2,28%).

Le groupe de messageries UPS avançait (+1,25%) après avoir fait état de la cession de sa filiale de courtage de fret à l'un des spécialistes de ce marché, RXO (+15,11%), pour 1,025 milliard de dollars.

Nasdaq

tu/clc