Wall Street : le "fiscal cliff" pèse encore

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BIG38,720,20
TLK.BE28,400,00
AZ5.DU342,590,000
AAPL524,94+5,93
0762.HK10,480,040

Wall Street fléchit ce mardi, avec la persistance des inquiétudes relatives au "fiscal cliff" et au plafond de la dette. Il n'y a pas de statistiques économiques notables outre-Atlantique ce jour. Le DJIA perd actuellement 0,07% à 12.956 pts, alors que le Nasdaq (Nasdaq: ^NDX - actualité) abandonne 0,43% à 2.989 pts avec Apple (NasdaqGS: AAPL - actualité) .

Dans une interview accordée à Bloomberg, le président Barack Obama a jugé ce soir que le plan républicain concernant le "fiscal cliff" n'allait pas suffisamment loin et ne lèverait pas les recettes nécessaires pour réduire les déficits de 4.000 milliards sur la prochaine décennie. Obama pense qu'il y a "le potentiel" pour parvenir à un accord sur ces questions budgétaires et fiscales. Cependant, la proposition de John Boehner de la Chambre des représentants serait donc encore insuffisante et "déséquilibrée".

Le président américain précise que la principale pierre d'achoppement réside dans un refus des républicains concernant la hausse de l'imposition marginale des 2% de la population les plus aisés. Le plan de Boehner adressé à la Maison Blanche comprend 2.200 milliards de dollars de nouvelles recettes potentielles et de réductions de dépenses. Obama se montre ferme sur la question de l'augmentation de l'imposition des plus riches, estimant qu'il ne pourrait y avoir d'accord sans cela.

Rappelons que les négociations doivent permettre d'éviter le fameux "fiscal cliff", consistant en 600 Mds$ de réductions de dépenses et augmentations d'impôts automatiques. Obama admet ce jour qu'il n'obtiendra pas 100% de ce qu'il désirait dans ces négociations, ce dont on aurait pu se douter. A propos de l'imposition des plus riches, le président vise en particulier les individus gagnant plus de 200.000$ annuels et les ménages aux revenus supérieurs à 250.000$.

Demain, l'actualité sera un peu plus chargée, avec le rapport d'ADP (Euronext: ADP.NX - actualité) sur l'emploi privé non-agricole aux Etats-Unis, les chiffres de la productivité, les commandes industrielles ou encore l'ISM national des services.

Vendredi, les marchés surveilleront essentiellement le rapport mensuel du gouvernement concernant la situation de l'emploi pour le mois de novembre 2012 (80.000 créations de postes attendues, pour 8% de taux de chômage). L'impact de l'ouragan Sandy devrait cependant limiter la lisibilité de ces chiffres.

Big Lots (NYSE: BIG - actualité) , AutoZone (Dusseldorf: AZ5.DU - actualité) et Toll Brothers (Berlin: TLK.BE - actualité) ont publié ce jour leurs trimestriels. Pandora (Berlin: 11784376.BE - actualité) annoncera ce soir. Baxter a dévoilé une importante acquisition suédoise. Oracle (Xetra: 871460 - actualité) a avancé de son côté ses paiements de dividendes, afin d'anticiper l'évolution de la fiscalité. Knight Capital (NYSE: KCG - actualité) suscite enfin de nouvelles rumeurs...

VALEURS DU JOUR

Apple (-2%). L'opérateur téléphonique chinois, China Unicom (HKSE: 0762.HK - actualité) (deuxième plus grand opérateur de Chine), a lancé hier sa période de pré-réservations pour l'iPhone 5, qui doit être commercialisé dans le pays le 14 décembre prochain. Selon les informations de la presse chinoise, China Unicom aurait enregistré pas moins de 100.000 réservations pour le nouveau smartphone de la marque à la Pomme en un seul jour. En revanche, les pré-commandes de l'iPhone 5 chez le premier opérateur, China Telecom, n'ont pas encore été estimées.

Knight Capital (stable). D'après les informations du Wall Street Journal, la firme Cerberus Capital Management pourrait rejoindre Virtu Financial LLC en vue d'une offre sur le fragile courtier américain Knight Capital. Le WSJ cite des sources familières des discussions. Le groupement de Virtu et Getco Holding ont livré des offres concurrentes pour la reprise de Knight, broker du New Jersey, offres qui valoriseraient le dossier plus de 1,1 milliard de dollars. Le groupement de Virtu comprend par ailleurs des alliés de renom tels que Silver Lake Partners et Credit Suisse Group (NYSE: CS - actualité) .

Le conseil de Knight se serait réuni hier afin d'étudier les propositions actuelles. Une offre cash de Virtu valoriserait le courtier entre 1,5 et 1,6 Md$ dette comprise. La proposition de Getco serait en numéraire et actions, pour 1,4 à 1,8 Md$ dette comprise.

Big Lots (+13% !), le détaillant américain, a réalisé au 3ème trimestre fiscal une perte des opérations poursuivies de 6 M$, 10 cents par titre, contre une guidance allant de 20 à 30 cents de perte par action. Sur la même période, l'an dernier, le bénéfice des opérations continues était positif de 4 M$. Le consensus de place était logé à 24 cents de perte trimestrielle par action et 1,14 Md$ de chiffre d'affaires. Les revenus trimestriels sont ressortis proches du consensus, à 1,13 Md$ sur ce trimestre clos fin octobre, pratiquement stables en glissement annuel. Pour le dernier trimestre fiscal 2012, le bénéfice consolidé des opérations continues est désormais attendu entre 1,91 et 2,10$ par titre, contre 1,75$ un an avant. Le bpa ajusté des opérations continues pour l'exercice est anticipé entre 2,86 et 3,05$.

AutoZone (-4%) a affiché au 1er trimestre fiscal 2013 une augmentation de ses ventes à magasins constants de 0,2%, pour un bénéfice par action en augmentation de 16% à 5,41$. Les revenus ont totalisé 2 Mds$, en croissance de 3%. Le bénéfice net est ressorti à 204 M$, en hausse de 6%. Le consensus était de 5,39$ de bpa pour 2,02 Mds$ de ventes. AutoZone a annoncé par ailleurs un accord définitif pour l'acquisition d'AutoAnything.

Toll Brothers (+1%), le promoteur immobilier américain spécialisé dans les logements "de luxe", a annoncé pour son 4ème trimestre fiscal clos fin octobre 2012, des revenus en vive augmentation de 48% en dollars et de 44% sur une base unitaire. Les contrats ont grimpé de 75% en dollars et le backlog a flambé de 70%. Sur le 4ème trimestre, le bénéfice net est ressorti à 411 M$ et 2,35$ par titre, pour un bénéfice avant imposition de 61 M$. En dehors des bénéfices fiscaux, le profit net est encore en forte augmentation en glissement annuel, pour 633 M$ de revenus trimestriels, 1.088 logements livrés et 684 M$ de contrats signés. Le consensus était de 23 cents de bpa pour 567 M$ de recettes trimestrielles. Le backlog totalise 1,67 Md$ en fin de période, pour 2.569 unités.

Facebook (+2%), le géant des réseaux sociaux, est parvenu à un accord préliminaire de 20 millions de dollars, concernant une affaire de 2011 relative à l'appropriation des noms, photographies et identités de certains utilisateurs pour des publicités, sans obtention préalable du consentement des "users". D'après l'accord révisé, 2 millions d'utilisateurs recevraient chacun 10$ de dédommagement pour l'utilisation sans permission de leurs données personnelles dans les "Sponsored Stories". Une audience est prévue en juin pour considérer l'approbation finale de l'accord.

Oracle (stable), le géant software américain, soucieux des évolutions fiscales, a annoncé qu'il allait payer dès ce mois plus de 860 M$ de dividendes jusqu'alors prévus pour 2013. Les dividendes "accélérés" en question seront payés aux actionnaires enregistrés le 14 décembre, la date de règlement étant le 21 décembre. Les dividendes concernés sont les coupons en cash des second, troisième et quatrième trimestres fiscaux.

Boeing (NYSE: BA - actualité) (stable) a annoncé avoir battu un record historique, avec la remise à la compagnie United Airlines du 377ème Boeing 737 NG livré cette année. Cet appareil est un 737-900ER à rayon d'action étendu équipé de l'aménagement Boeing Sky Interior. Le record de livraisons s'élevait précédemment à 376 Boeing 737 en 2010. En octobre dernier, le 737 a également battu son propre record de commandes nettes enregistrées au cours d'une seule année, record détenu par l'année 2007 avec 846 commandes. Pour 2012, le carnet de commandes nettes s'établit à ce jour à 1 031 avions Boeing 737 NG et 737 MAX. C'est la première fois de son histoire que le monocouloir franchit le cap des 1.000 commandes engrangées en une seule année.

Baxter (-1%), le concepteur américain d'équipements pharmaceutiques et médicaux, a annoncé une offre d'acquisition de 4 milliards de dollars sur la firme suédoise Gambro, dans les produits de dialyse (2,8 Mds$ hors endettement). Le groupe de l'Illinois précise que sa proie affichait des revenus annuels de 1,6 Md$ au dernier exercice. Baxter financera l'opération par dette et cash flow. La finalisation est attendue durant le premier semestre 2013.

Darden Restaurants (Dusseldorf: 368516.DU - actualité) (-10%) dévisse ce mardi à Wall Street, le groupe ayant réduit ses prévisions de bénéfices pour l'année. Le groupe de restauration de Floride, aux chaînes Olive Garden et Red Lobster, n'a pas obtenu l'impact escompté de ses promotions. Le bénéfice des opérations continues pour le second trimestre clos fin novembre est attendu entre 25 et 26 cents. Le bpa annuel des opérations poursuivies est espéré entre 3,29 et 3,49$, contre 3,76 à 3,90$ auparavant et 3,87$ de consensus de place. Les revenus annuels sont attendus entre 8,6 et 8,7 Mds$, contre 8,75 Mds$ de consensus.

Oshkosh (Berlin: OK3.BE - actualité) (-4%). L'investisseur activiste Carl Icahn a retiré son offre pour l'acquisition du fabricant de camions Oshkosh, moins de 25% des titres ayant été apportés. L'offre expirait hier lundi. Icahn avait déjà expliqué qu'il abandonnerait si le seuil des 25% n'était pas franchi. 22% des parts seulement ont été apportées à l'expiration.