Wall Street fait une pause

En progression solide depuis le début de l'année, Wall Street fait une pause.

Wall Street a terminé sur une note contrastée mercredi, les investisseurs s'accordant une pause dans un marché particulièrement solide depuis le début de l'année, après une salve de données mitigées : le Dow Jones a lâché 0,26 % alors que le Nasdaq a gagné 0,33 %.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a reculé de 35,79 points à 13 982,91 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, a avancé de 10,39 points à 3 196,88 points.L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'est de son côté apprécié de 0,06 % (+ 0,90 point) à 1 520,33, atteignant ainsi un nouveau plus haut depuis le 31 octobre 2007.

"Séance calme"

"La séance a été très calme", ce qui a généralement pour effet d'amplifier les mouvements des indices, a remarqué Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management. "Comme le marché s'est montré singulièrement vigoureux ces derniers temps, il n'est pas étonnant d'observer un léger accès de faiblesse", a-t-il ajouté.

"Augmentation du salaire minimum"

Les investisseurs ont notamment digéré les priorités économiques énoncées par le président Barack Obama mardi soir dans son discours sur l'état de l'Union, dont une hausse du salaire minimum ou l'accélération des dépenses destinées aux infrastructures. Certains groupes nécessitant beaucoup de main-d'oeuvre, à l'instar de la chaîne de restauration rapide McDonald's, "ont pu pâtir de l'annonce par Barack Obama de son intention d'augmenter le salaire minimum", a relevé M. Blicksilver.

Les courtiers ont aussi tenté d'absorber des données économiques mitigées. Si les ventes au détail ont ralenti leur progression en janvier en raison notamment d'un recul des ventes de voitures, elles ont tout de même augmenté de 0,1 % conformément à la prévision médiane des analystes.

Les prix des produits (...)

Lire la suite sur LePoint.fr

Énergie : le bonus-malus retoqué au Sénat
Licenciements boursiers : le renoncement qui ne dit pas son nom
Déficit : Ayrault écarte les 3 % pour 2013
Thomson Reuters : 2 500 suppressions de poste
Recevez la newsletter Le Point.fr