La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 780,55
    -68,91 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    10 989,52
    -59,98 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,0344
    0,0000 (-0,0000 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • BTC-EUR

    15 851,43
    +90,21 (+0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,94
    -1,78 (-0,46 %)
     
  • S&P 500

    3 951,01
    -12,93 (-0,33 %)
     

Wall Street baisse dans l'attente des derniers résultats des élections au Congrès

La Bourse de New York évoluait en repli mercredi, au lendemain des élections au Congrès américain qui n'ont pas vu arriver la vague républicaine attendue et dont certains résultats sont encore en suspens.

Vers 16H20 GMT, le Dow Jones lâchait 0,35%, le S&P 500 perdait 0,32% et le Nasdaq, perturbé par la débâche du secteur des cryptomonnaies, reculait de 0,56%.

"Le marché baisse parce qu'on n'a pas encore tous les résultats, alors ces élections sont un prétexte pour des prises de profits" après plusieurs jours de hausse pour la Bourse newyorkaise, commentait Peter Cardillo de Spartan Capital.

Mardi, anticipant des résultats électoraux qui vont conduire à une paralysie de l'administration démocrate, l'indice Dow Jones avait gagné 1,02% à 33.160,83 points, le Nasdaq, à forte coloration technologique, avait avancé de 0,49% à 10.616,20 points et le S&P 500 de 0,56%, à 3.828,11 points.

"Le jour de l'élection est passé mais les élections ne sont pas terminées. Il y a encore quelques duels qui sont trop serrés pour être annoncés mais il semble que le parti républicain va dominer la Chambre des représentants par une marge étroite", expliquait Patrick O'Hare de Briefing.com.

La composition finale du Sénat est suspendue aux résultats de quatre sièges.

- Paralysie appréciée -

"Quelle que soit l'issue, les marges vont être très étroites et on se dirige de toute façon vers une paralysie du gouvernement", ajoutait Peter Cardillo. Peu de changements politiques sont alors à attendre que ce soit au niveau des régulations des secteurs bancaires ou de l'énergie par exemple ou du code des impôts, ce qui n'est pas pour déplaire aux marchés financiers.

Le dollar se repliait légèrement (-0,50% face à l'euro à 1,0022 dollar pour un euro) tandis que les rendements obligataires à 10 ans montaient légèrement à 4,15% (+0,6%).

Alors que l'incertitude demeurait sur les résultats définitifs des élections, la volatilité régnait dans le secteur des cryptoactifs, soulignaient les analystes de Schwab.

Les déboires de la plateforme FTX, qui a dû faire appel à son rival Binance pour faire face à un problème de liquidité et qui va lui vendre la plus grande partie de son activité ont inquiété le secteur.

Le bitcoin avait atteint mardi soir 17.172,43 dollars, un plus bas depuis novembre 2020, avant de remonter, repartait en baisse de 9,27% à 17.659 dollars vers 15H00 GMT.

La plateforme d'échange de cryptomonnaies Coinbase lâchait -2,96%, l'application de courtage en ligne Robinhood baissait davantage, à -8,32% après un plongeon de 19% la veille.

La plateforme de jeux vidéo Roblox chutait de 10,25% après avoir annoncé à l'ouverture du marché mercredi une perte au troisième trimestre.

Walt Disney chutait de plus de 10% à 89 dollars alors que son service de streaming Disney+ a doublé ses pertes opérationnelles malgré une belle progression du nombre de ses abonnés.

Meta (Facebook) était salué par les investisseurs, grimpant de 7,63% à 103,83 dollars alors que le groupe de Mark Zuckerberg a annoncé la suppression de 11.000 emplois soit quelque 13% de ses effectifs.

Les embauches au sein du groupe, qui détient également le réseau social Instagram et le service de messagerie instantanée WhatsApp, sont en outre gelées jusqu'à fin mars 2023.

Nasdaq

vmt/nth