La bourse ferme dans 2 h 48 min
  • CAC 40

    5 886,05
    -145,43 (-2,41 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 433,52
    -80,80 (-2,30 %)
     
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0400
    -0,0043 (-0,42 %)
     
  • Gold future

    1 805,30
    -12,20 (-0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    18 464,01
    -920,71 (-4,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    411,23
    -28,44 (-6,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,68
    -1,10 (-1,00 %)
     
  • DAX

    12 686,20
    -317,15 (-2,44 %)
     
  • FTSE 100

    7 170,42
    -141,90 (-1,94 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    26 393,04
    -411,56 (-1,54 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2126
    +0,0004 (+0,03 %)
     

Wall Street accueille avec satisfaction la détermination de la Fed

La Bourse de New York a accueilli avec soulagement la détermination de la banque centrale américaine (Fed) à juguler l'inflation en relevant fortement mercredi ses taux directeurs.

Selon des résultats définitifs, l'indice Dow Jones a progressé de 1,00% à 30.668,53 points, le S&P 500 a gagné 1,46% à 3.789,99 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, a grimpé de 2,50% à 11.099,15 points.

À l'issue de son comité monétaire, la Réserve fédérale a relevé ses taux directeurs de 75 points de base, pour les fixer dans une fourchette comprise entre 1,50% à 1,75%. C'est le plus fort tour de vis monétaire depuis 1994.

"La Fed a souligné le sérieux de sa mission avec sa première hausse de taux de 75 points de base depuis 1994, en agissant rapidement en prévision d'une accélération de l'inflation", a commenté Chris Low, économiste en chef de FHN Financial.

"Cette fois, pour la première fois depuis des années, la Fed tente d'inverser l'inflation qui est déjà bien au-dessus de son objectif", a ajouté l'analyste.

Pour Peter Cardillo de Spartan Capital, "la Fed a parlé fermement et le marché a aimé ça". "Même si le marché baissier va continuer pendant un moment, il a répondu de manière favorable et les rendements obligataires ont baissé après leur forte hausse du début de semaine", a souligné l'analyste.

Les rendements des emprunts d'État américains à dix ans, qui évoluent en sens opposé de leur cours, se sont détendus à 3,29% contre 3,47% la veille, ce qui était un sommet depuis 2011.

L'inflation culmine à 8,6% sur un an aux États-Unis et Jerome Powell, le président de la Fed, a assuré que la Banque centrale était "déterminée à ramener l'inflation autour de l'objectif de 2%".

Nasdaq

vmt/bt

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles