La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 503,86
    +602,34 (+1,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Waga Energy, qui veut remplacer le gaz naturel, va s’introduire en Bourse !

·1 min de lecture

Une nouvelle start-up de l'énergie va bientôt débarquer à la Bourse de Paris. Le grenoblois Waga Energy, qui a développé une technologie permettant d'injecter dans le réseau de gaz le méthane issu des décharges, entrera en Bourse le 27 octobre à Paris. Le prix de l'action, proposé entre 19,26 et 23,54 euros par titre, sera fixé le 26 octobre à l'issue de la période de souscription, qui commence mardi. L'opération prévoit une augmentation de capital d’environ 100 millions d'euros, pouvant être portée à environ 113 millions d'euros en cas d’exercice intégral de l'option de surallocation.

Waga précise que près de 45 millions d'euros ont déjà été souscrits par les groupes Vitol, Viva Energy et CMA CGM, par les investisseurs Svenska Handelsbanken et Hermitage Gestion Privée, ainsi que par des porteurs d’obligations convertibles émises en juillet 2021. Créée en janvier 2015 par trois ingénieurs venus du groupe Air Liquide et soutenus par l'Ademe, l'entreprise compte aujourd'hui 76 salariés pour un chiffre d'affaires de 9,46 millions d'euros en 2020. Waga ambitionne grâce à la technologie qu'il a mise au point, la "Wagabox", de valoriser le méthane issu de la décomposition de déchets organiques - ce qui en fait une ressource "gratuite" - pour remplacer à terme le gaz naturel mais fossile importé de Norvège, de Russie, des Pays-Bas ou d'Algérie, qui chauffe les habitations, fait rouler les bus ou tourner les industries.

>> Notre service - Notre sélection des 3 meilleures offres gaz du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Energie : la Russie et l’Arabie saoudite discutent d’une “Opep+ du gaz” !
Bourse, inflation… le Bitcoin protégera-t-il aussi bien que l’or ?
PicwicToys demandait une surprenante contrepartie aux associations qui emballent les cadeaux de Noël
Les actions de l’hydrogène cartonnent en Bourse, dopées par France 2030 : le conseil du jour
Or : la banque centrale de Pologne vise un achat colossal en 2022 !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles